Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 275
Invisible : 0
Total : 277
· Argynne Aphrodite
Équipe de gestion
· Allantvers
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 04:29:54
Paris: 5 juin 10:29:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Solitude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Maléfique Nouveau membre!


En quête de lumière, j'ai perdu mon éclat.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 13 mai à 14:38
Modifié:  14 mai à 01:56 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Quelque chose m’as quitté,
L’enfant de jadis s’est fait voyageur,

Pars, lui ai-je murmuré,
Avant que ton innocence ne se meure,

Avant que toute la douleur,
Ne s’en prenne à ton fragile petit cœur,

Tu as cherché l’amour,
Au-delà de sombres couloirs,

Tu l’as imaginé le jour,
Et rêvé le soir,

L’étincelle bleue,
Qui brillait autrefois dans tes yeux,

Raconte l’histoire,
D’un garçon plein d’espoir,

Qui, admirant les étoiles dans les cieux,
Se voyait traverser l’existence à deux,

Coup de foudre,
Pourquoi te fais-tu si silencieux ?

Qu’en est-il de ton puissant cor,
Qui d’ordinaire transperce les âmes avec fulgurance,

Les unissant dans le timbre d’une destinée partagée,
Un peu comme un sort,

Duquel nul ne peut se détourner,
Sauf moi,

Qui semble-t-il,
Ai été oublié,

Oui,
Quelque chose m’as quitté,
L’enfant de jadis s’est fait voyageur,

Las de te chercher,
Belle âme sœur,

Tu n’étais pas là,
Tu étais ailleurs.


-Maléfique

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16353 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 13 mai à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Maléfique Nouveau membre!


En quête de lumière, j'ai perdu mon éclat.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 13 mai à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
Bienvenue sur le site



Merci pour l'accueil chaleureux.

-Maléfique

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1009 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 14 mai à 02:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Maléfique,
Belle entrée en matière sur le site avec cette douce partition mélancolique...
Je crois par contre que l'enfant au fond de nous ne part pas, juste il dort pour se reposer de tous les efforts qu'il a fait pour que nous puissions devenir adulte… Alors laissons le se reposer, quand il l'est, il se réveille pour venir voir se que nous avons fait de ses rêves.. Ne le décevons pas.
Amicalement
Philippe

  Ori
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 14 mai à 06:51 Citer     Aller en bas de page

J'avais les mêmes associations qu'Ori
Donc, la bienvenu et en écrivant, il pourrait revenir, l'enfant en toi.

 
Maléfique Nouveau membre!


En quête de lumière, j'ai perdu mon éclat.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 14 mai à 16:30
Modifié:  14 mai à 16:30 par Maléfique
Citer     Aller en bas de page

Citation de ori
Bonjour Maléfique,
Belle entrée en matière sur le site avec cette douce partition mélancolique...
Je crois par contre que l'enfant au fond de nous ne part pas, juste il dort pour se reposer de tous les efforts qu'il a fait pour que nous puissions devenir adulte… Alors laissons le se reposer, quand il l'est, il se réveille pour venir voir se que nous avons fait de ses rêves.. Ne le décevons pas.
Amicalement
Philippe



Bonjour Philippe,

L'idée derrière mon écrit est effectivement de préserver l'enfant intérieur et de le maintenir en vie malgré toutes les tragédies et les traumatismes. La véritable difficulté est de trouver quelqu'un avec qui
partager sa vie qui saura baisser ses défenses pour céder le passage au vrai amour et prendre le risque d'être blessé à nouveau.

-Maléfique

 
Maléfique Nouveau membre!


En quête de lumière, j'ai perdu mon éclat.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 14 mai à 16:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Gégé
J'avais les mêmes associations qu'Ori
Donc, la bienvenu et en écrivant, il pourrait revenir, l'enfant en toi.



Bonjour Gégé,

C'est le manque et les rêves assassinés qui me font écrire et me libère de certains fardeaux. Peut-être qu'un jour, quand j'aurai trouvé ce que j'attends depuis si longtemps,
j'arriverai à éveiller et consoler l'enfant intérieur.

-Maléfique

 
Maléfique Nouveau membre!


En quête de lumière, j'ai perdu mon éclat.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 15 mai à 12:58
Modifié:  15 mai à 12:58 par Maléfique
Citer     Aller en bas de page

Citation de bouloche
le poème est très jolie, agréable à lire, hélas vous avez laissé filer l'enfant, pour l'adulte..en s'en accommode, mais désormais c'est sous sa dictée que s’écriront vos poèmes, amicalement



Bonjour Bouloche,

Hélas, peut-être est-il véritablement parti comme vous le dites. Cependant, j'entretiens cette petite flamme au fond de moi-même qui me murmure que l'être humain traverse lui aussi son cycle de saisons et que certaines choses peuvent s'endormirent ou s'éveiller au fil du temps. C'est d'autant plus vrai pour moi lorsque j'arrive à fusionner le beau et le laid ensemble pour aller au-delà des fausses dichotomies et atteindre une compréhension plus approfondie de moi-même. Je trouve que Baudelaire réussit magnifiquement bien cet exploit dans son poème intitulé "Une Charogne".

-Maléfique

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 188
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0730] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.