Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 493
Invisible : 0
Total : 495
· Flora Lynn
Équipe de gestion
· In Poésie
13283 membres inscrits

Montréal: 6 juin 15:23:28
Paris: 6 juin 21:23:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Autoportrait Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12260 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 13 mai à 12:15 Citer     Aller en bas de page

J’avance mollement, le terrain est ouateux,
Le brouillard dans ma tête enténèbre mes sens,
Mes pensées sont de plomb, mes membres engourdis,
Tant que je serai moi je n’aurai de répit.

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
784 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 13 mai à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Joliment décrit... J'espère que cet autoportrait restera fugace !

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3660 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 13 mai à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Isa,

Les beaux jours sont devant et dissiperont le brouillard.
J'ai bien aimé la mélancolie qui se dégage de tes mots.

Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4211 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 13 mai à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Malgré ce poids qui pèse sur les épaules ...et sur le cœur, tu avances.
Il y a toujours une vallée derrière les plus grands sommets.

Même triste, ta plume reste très belle.


Myo

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
549 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 13 mai à 13:43 Citer     Aller en bas de page

Un auto-portrait triste et beau à la fois, écrit avec des vers denses et intenses. On ressent avec émotion ce poids qui pèse tant... Très amicalement, Lucie

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15179 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 13 mai à 13:53
Modifié:  13 mai à 13:53 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Ces jours aiguisent nos perceptions, souvent en pire.

Tu l'as dit bien...



lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
2696 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 13 mai à 14:39 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Isabelle

Je suis attristée de cette nostalgie due à cette perception de toi qui ne te quitte pas !

Essaies " de lever cette chape de plomb " pour que la vie s'éclaircisse. Tes vers restent si beaux à travers ce malaise... Ce seul fait doit te rendre fière de ce que tu peux et sais faire, toi !

Mes pensées et encouragements t’accompagnent.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16359 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 13 mai à 15:39 Citer     Aller en bas de page

au bout de la brume
ou la nuit
il y a forcément un soleil

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4583 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 13 mai à 16:13 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Isabelle,

Entre le vide, celui que tu ressens, et la tentation redoutable du néant, il y a toujours la vraie sagesse d'aimer la vie même dans ses plus profondes imperfections.
jlouis

  Poésie, la vie entière
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4083 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 14 mai à 01:03 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Isabelle,
Ton écriture est toujours aussi belle et expressive même pour les sujets "délicats".
Donnes moi un peu (beaucoup) de ton plomb car on me dit souvent que je devrais mettre du plomb dans ma cervelle. Toi ça te soulagera et moi ça me rendra plus intelligent.
Prends soin de toi et haut les cœurs
Bises
Pierre

  Pichardin
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
238 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 14 mai à 06:56 Citer     Aller en bas de page

"Tant que je serai moi je n’aurai de répit"

Même si l'on ne change pas en 1,2,3 une personne
Chacun et chacune peut augmenter ses ressources et sa résilience
Je ne crois pas que la cloche de la fin, déjà sonne
Mais il faut souvent un peu plus de temps et de patience


 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12260 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 14 mai à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci collégial à vous toutes et tous qui êtes passés par ici et avez déposé vos mots...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
249 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 16 mai à 05:48 Citer     Aller en bas de page

Maschoune est à nouveau dans le noir.
Elle dit " J'avance mollement…", oui mais elle avance. Il suffit d'une petite poussette, et ça repart, de façon plus décidée.
Ses " pensées… de plomb " nous proposent toujours une belle poésie, qui est la négation de cet " autoportrait". J'aimerais qu'il devienne un "rétroportrait".
Te lire est toujours un plaisir, Isabelle, malgré les ténèbres. Tes poèmes sont ta lumière.
Filiquier

  TF
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12260 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 16 mai à 07:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Filiquier
Maschoune est à nouveau dans le noir.
Elle dit " J'avance mollement…", oui mais elle avance. Il suffit d'une petite poussette, et ça repart, de façon plus décidée.
Ses " pensées… de plomb " nous proposent toujours une belle poésie, qui est la négation de cet " autoportrait". J'aimerais qu'il devienne un "rétroportrait".
Te lire est toujours un plaisir, Isabelle, malgré les ténèbres. Tes poèmes sont ta lumière.
Filiquier



Merci Filiquier de tes mots qui me font chaud au cœur

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
PhilippeB
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
8 commentaires
Membre depuis
30 avril
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 26 mai à 17:32 Citer     Aller en bas de page

Tant que tu reconnaîtras que tu es toi par cet Autoportrait, c'est que tu te n'es pas encore perdue. Un Moi, même engourdi, dans les ténèbres et sans répit, est un Moi vivant.

Merci pour tous ces mots, vrais...

Philippe.

  PhB
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12260 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 27 mai à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de PhilippeB
Tant que tu reconnaîtras que tu es toi par cet Autoportrait, c'est que tu te n'es pas encore perdue. Un Moi, même engourdi, dans les ténèbres et sans répit, est un Moi vivant.

Merci pour tous ces mots, vrais...

Philippe.



Merci Philippe de m'apporter un peu de réconfort...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
1247 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
6 juin
  Publié: Hier à 20:15 Citer     Aller en bas de page

Maschoune,
Je souhaite que le soleil brille à nouveau dans votre coeur d'un éclat radieux afin de dissiper pour toujours ce brouillard opaque.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12260 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 juin
  Publié: Aujourd'hui à 03:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Flora Lynn
Maschoune,
Je souhaite que le soleil brille à nouveau dans votre coeur d'un éclat radieux afin de dissiper pour toujours ce brouillard opaque.
Amitiés sincères



Merci Flora Lynn de vos mots toujours réconfortants

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 236
Réponses: 17
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0827] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.