Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 408
Invisible : 0
Total : 408
13153 membres inscrits

Montréal: 1er avr 19:34:17
Paris: 2 avr 01:34:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: My only rose Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 13 jan 2009 à 11:02
Modifié:  13 jan 2009 à 14:37 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

My only rose




Qu’on m’enlève mon sourire
Qu’on me crève le cœur
Je n’arrêterai pas de rêver…




Le creux des dunes est toujours là, pour me porter malgré mes cicatrices…
Je ne vous ai pas dit ? Je les ai récoltées quand j’ai voulu semer mon amour… C’est bête, vous me direz… C’était plus qu’une envie, plus qu’un besoin vital, c’était un geste, c’était un « il était une fois »…
C’est pas que ça n’a pas marché, c’est que je me suis fait punir… Oui c’est incohérent, la rosée qui étreint mon corps pourtant est là pour me murmurer mes insomnies châtelaines… Les couloirs engloutissent les murmures, mais ne les perdent jamais… Il les laissent s’enfuir…
Pour l’instant j’erre, au creux de ces sables mouvants silencieux, et j’espère, et j’espère…
J’écoute aussi, chaque vibration que l’univers-ciel laisse derrière lui, à chaque fois qu’il part en voyage… Y a beaucoup de plumes qui tombent derrière lui, ne vous ai-je pas dit ? Ce sont elles qui alimentent ce que l’on appelle avec tendresse nos songes interdits…
Je ne sais pas qui a eu l’idée un jour d’interdire ces fragments de briller et de se serrer contre les cœurs glacés… Je ne sais vraiment pas… Peut-être parce qu’« Il » avait une meilleure idée… Mais qu’il n’a pas eu le temps de créer, de modeler entre ses mains, entre ses doigts creusés dans les méandres des errances…
On reconnaît le vagabond non à sa silhouette… C’est tout simplement celui qui sait marcher pendant que le soleil le taquine de sa course folle… A quoi pense-t-il, pendant qu’il avale les kilomètres… Quelle musique il écoute pour suivre son rythme et n’être qu’un avec elle ?
Les trains passent, le temps se durcit, et moi je veille… Je ne sais faire que ça… J’ai envie de vomir, mais pas parce que je vais mal… C’est parce que je suis trop vivante… Oui croyez moi, ça existe… L’état est permanent…
Qui a dit que l’on était seul devant l’adversité quand le moment était venu ? Moi j’ai toujours un rêve qui me tient par la main, même…
Même que des fois il devient réel, et alors je suis dans ses bras…
Même si les autres me regardent de travers…
Je ne suis pas poète, je n’ai jamais réussi à cueillir la seule rose qui me tient en vie… Parce qu’elle est en moi…
Parce que c’est elle l’artiste…





Qu’on m’enlève mon sourire
Qu’on me crève le cœur
Je n’arrêterai pas d’aimer…




©Lunastrelle




  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5035 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 13 jan 2009 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

La conscience donne le vertige et nous sommes bien fragiles

Je ne suis pas poète, je n’ai jamais réussi à cueillir la seule rose qui me tient en vie… Parce qu’elle est en moi…
Parce que c’est elle l’artiste…


voilà qui est vrai, et c'est tant mieux, elle mérite mieux que de finir dans un bouquet

  La musique danse, la poésie chante
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 13 jan 2009 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Par sa forme, c'est une présentation parfaite. Par son contenu intense aussi, qui nous fait rêver dans une éloquence modeste, susurrante. Une finale superbe. Un coup de coeur d'une plume sensible qui, doucement, bat.









ovni

  amour et poésie malgré tout
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 13 jan 2009 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

merci pour ce moment de lecture

Justine c'est très beau

amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 13 jan 2009 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

"Moi j’ai toujours un rêve qui me tient par la main, même…
Même que des fois il devient réel, et alors je suis dans ses bras…"....je t'ai vue dans les bras de ce rêve d'amour...c'est très beau et je ne parle pas des deux strophes ....
"petite rose " Alex

 
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 13 jan 2009 à 12:39 Citer     Aller en bas de page

"je n’ai jamais réussi à cueillir la seule rose qui me tient en vie… Parce qu’elle est en moi…
Parce que c’est elle l’artiste…"

Alors ne la cueille jamais parce qu'elle est ton secret et la plus belle chose qui existe en toi

Tes mots sont empreint d'une sensiblité à l'état pur, je te souhaite de ne jamais la perdre

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
Alifa


viens , aime ,vis car les regrets ne servent à rien
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1058 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai 2012
  Publié: 13 jan 2009 à 14:57 Citer     Aller en bas de page

très joli ,bravo !

  le mal est l'inaction des gens de bien
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10438 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 13 jan 2009 à 15:09 Citer     Aller en bas de page

une introspection éthérée qui me parle meme si on n'a pas le meme age , je pense que tes pensées sont universelles et c'est cela qui me plait dans ce que je viens de lire, j'aime beaucoup beaucoup ce passage parce qu'il me crorrespond aussi :

"Les trains passent, le temps se durcit, et moi je veille… Je ne sais faire que ça… J’ai envie de vomir, mais pas parce que je vais mal… C’est parce que je suis trop vivante… Oui croyez moi, ça existe… L’état est permanent…"

Merci Justine


Mystic


ps: petit papillon n'arrete jamais de nous faire vibrer

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
18038 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 13 jan 2009 à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Une déclaration d'amour à soi, qui me touche.

C'est beau tout court

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 13 jan 2009 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

un joli rendez vous avec soi mm que j ai lu dix fois que je pourrai lire cent fois tellement les métaphores nous emporte bien plus loin que les mots... Elles délivrent des messages qui amènent la réflexion pour nous renvoyer parfois notre propre image.

Amitié

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 13 jan 2009 à 18:04 Citer     Aller en bas de page

Qu’on m’enlève mon sourire
Qu’on me crève le cœur
Je n’arrêterai pas de rêver…

Qui a dit que l’on était seul devant l’adversité quand le moment était venu ? Moi j’ai toujours un rêve qui me tient par la main, même…
Même que des fois il devient réel, et alors je suis dans ses bras…
Même si les autres me regardent de travers…
Je ne suis pas poète, je n’ai jamais réussi à cueillir la seule rose qui me tient en vie… Parce qu’elle est en moi…
Parce que c’est elle l’artiste…

Qu’on m’enlève mon sourire
Qu’on me crève le cœur
Je n’arrêterai pas d’aimer…

Le reste du texte me laisse un peu perplexe (je sais, encore) mais ne serais-ce que pour ça, ça valait la peine de lire....


Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
bamcar

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2006
Dernière connexion
4 octobre 2010
  Publié: 14 jan 2009 à 00:43 Citer     Aller en bas de page

texte poignant et cri réel, peut-être le plus lucide de tous. Oui la renaissance de la connaissance entraîne la mort de certaines choses en nous et ce passage est si difficile, qui nous souffre pas de voir ses plumes tomber lorsque l'on grandit... Quel enfant ne souffre lorsqu'il apprend que le père Noël ou la petite souris n'existent pas, grand désarroi et peur, incompréhension du "pourquoi m'a-t-on menti, pourquoi suis-je manipulé ?"....
Tu as toute mon affection....

  La différence entre moi et Mr Ford ou Fiat, c'est que Mr Ford ou Fiat envoient des ouvriers dans des usines pour faire de l'argent et que j'envoie mes idées dans la rue pour en faire aussi... ça vous gène ? Moi non ! Voilà !
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 15 jan 2009 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Merci à tout le monde, pas la force (encore une fois, et ce sera pas la dernière!) de faire des réponses individuelles sur celui là...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 15 jan 2009 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Ben, c'est bien d'être honnête

Par contre "mathématique" non je ne suis pas d'accord (mais bon c'est ton avis personnel je ne peux pas te faire changer tes perceptions ), y en a certains même qui me refont mal quand je les lis... Je dirai que je me cherchais encore plus qu'aujourd'hui, et les sentiments ont toujours habité mes mots bien que je ne sache pas toujours les retranscrire...


Je n'arrêterai jamais de rêver, promis...^^!






  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 21 jan 2009 à 09:03 Citer     Aller en bas de page

ah ça non, pas de tueur de rêve! rêves toujours

mmm...je déniche bien tes sentiments, sûrement parce que j'ai déjà ressenti la même chose que toi.

je t'ai déjà dit ce que j'en pensais, mais je le redis quand même: je t'aime (ah non ça c'est la chanson qui le dit ^^) j'adore...il est...magique!

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 21 jan 2009 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

laquelle de chanson hihihi!


Merci beaucoup, ça me fait tout drôle de le relire moi

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 22 jan 2009 à 12:45 Citer     Aller en bas de page

on se le demande! ben "j'sais bien que j'te l'ai trop dit mais j'te l'dis quand même je t'aime" tu vois toujours pas laquelle c'est?

pourquoi drôle? enfin je sais que c'est pas dans le sens blaaague ^^

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 22 jan 2009 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Ca me fait drôle, parce je les ressens, contrairement à ce que l'on peut dire... Et c'est une sensation indescriptible...


(Ca y est, je vois pour la chanson!)


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Mustang (libre)
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
3360 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 24 jan 2009 à 08:19 Citer     Aller en bas de page

Ouiiii:une chanson de Bruel...(enfin je crois...)

Avec un passage disant:

Alors,on va s'quiter,comm'ça,
Comm' des c*** devant l'café d'en-bas...(etc,etc...)

  Toute action entraine une réaction...
*Alexis*


parce que la fraternité est plus forte que les tremblements de terre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
26 juillet 2008
Dernière connexion
1er novembre 2013
  Publié: 25 jan 2009 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

J'ai lu ce poème, qui parle de la vie, de l'existence, de l'homme, avec beaucoup d'attention.
J'aime la force des images, leur capacité à nous entrainer. Néanmoins, je trouve que quelques accords tombent un peu à plat. Rien de bien grave, mais ça alourdit parfois le poème. Un avis modeste qui ne concerne que moi. J'ai adoré.

Mes amitiés créoles, Alexis.

  Si je connaissais l'Italie/Où Raphaël fit ses tableaux (Oswald Durand, poète du terroir haïtien))
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 29 jan 2009 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

mustang: vi c'est une chanson de Bruel


Alexis: vi mais ils font partie de ce que je suis, tout comme un être humain, un poème ne peut-être parfait...


Merci à vous deux

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3032
Réponses: 21
Réponses uniques: 15
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Elle est... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
À quelques mots de toi... (Autres)
Auteur : (...)
Pauvreté sociétale (Autres)
Auteur : Idou
L'éclat D'une Ombre... (Tristes)
Auteur : LE PASSANT
De retour au pays (Amour)
Auteur : Mariesarah
L’an fend… (Autres)
Auteur : Lunastrelle
Ardeur. (Amour)
Auteur : Fleur Du Vent
J'ai peur de froid (Tristes)
Auteur : Lunastrelle
Dans le miroir... (Amour)
Auteur : Serge
A demain, Madame. (Citations personnelles)
Auteur : Guid'Ô
Nos silences dépareillés (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Le masque de givre (Autres)
Auteur : Lauriane

 

 
Cette page a été générée en [0,4691] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.