Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 449
Invisible : 1
Total : 450
13132 membres inscrits

Montréal: 20 févr 13:06:19
Paris: 20 févr 19:06:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: H.q. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
64 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2019
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 15 oct 2019 à 18:59
Modifié:  17 oct 2019 à 17:08 par Harley Queen
Citer     Aller en bas de page

D'après la véritable histoire de Harley Quinn


La lassitude de toute une vie en dépendait
Elle, blonde et dans ses échecs tourmentée
L'alentour lisse et l'âme fade alors l'animaient
Peu charismatique, isolée l'avant folie tiraillée


Princesse ! princesse ! Viens pour toujours et à jamais

Le visage blême, du vert, du rouge, les yeux cernés par l'instabilité cousue

HAHAHAHAHAHA

Puis un jour après l'avoir vraiment voulue enfin! enfin! il l'avait...

Un jour brillante de son originelle banalité et le lendemain presque vaincue




Et si l'indéfinissable apprentissage qu'obtint l'élève

Ne relèverait pas de l'impossible ! l'impensable !

Et si celui ci dépassait le maître entre chaque trêve

Monstre d'égoïsme, tu l'as façonnée à en être coupable



C'était son plan depuis le début faire d'elle ce qu'il est

De cette mascarade quelque chose meurt et en renaît


Un peu de bleu comme ses yeux, un peu de rose

La dépendance et la folle folie meurtrière s'impose


N'oubliez pas messieurs, Dames,

Une marionnette ne vit sans son marionnettiste

Personne sait l'excessif drame

C'est que lui non n'y arrivera dans son soliste









 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
875 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
20 février
  Publié: 16 oct 2019 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Une lecture fort intéressante... et intrigante.

Merci,

Rose-Amélie

  🌷
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
64 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2019
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 17 nov 2019 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Rose-Amélie,
Les êtres humains possèdent tellement de facettes en eux que la seule chose qui sépare le raisonnable de l'improbable est leur libre arbitre, ne trouves-tu pas?

Merci pour ton attention.


H.Q.

 
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
483 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
20 février
  Publié: 6 févr à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Intriguante, oui...
Nous sommes tous à deux doigts de pouvoir faire cec que nous ne ferions jamais, exceptés qq exceptions qui ne peuvent tout de même entendre les plus sains d'esprits, alors oui... entre les deux ? la vie des circonstances où nous laissons exprimer les facettes de nous rouges, ou vertes, jaunes ou roses.... sans même savoir que nous portions en nous tout l'arc-en-ciel jusqu'à ce que la vie nous tendent de nouveaux pinceaux.
Peut-être...
Très jolie photo de profil, aussi.

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 303
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0329] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.