Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 426
Invisible : 0
Total : 427
· saldday
13167 membres inscrits

Montréal: 31 mai 17:58:16
Paris: 31 mai 23:58:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Immortuae Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Solitas


The fire on my skin Burning all my sins
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1199 commentaires
Membre depuis
21 juin 2010
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 24 août 2019 à 01:52
Modifié:  29 août 2019 à 17:45 par Solitas
Citer     Aller en bas de page



J’avance, charriant, les secrets sous mes pas,
Et dissipant le temps, au coeur de mon trépas.
Car les jours qui défilent me laissent sans passé,
À jamais inutile, et lasse d’exister.

Seule, au sommet des doutes, effarée par la chute.
L’espoir qui me déroute, attise ma dispute,
Et me fait espérer une fin à mes torts ;
Je reste, pétrifiée, à jalouser la mort.

Je suis, mais ne vis pas ; fantôme au coeur de glace,
Car je suis le soldat qui fuit et perd la face.
J’attaque mes renforts qui me mettent en péril,
Qui exposent mon fort, menacant mon exil.

J’ai égaré mes voeux, au fil de mes regrets,
Et mes rares aveux se font des plus discrets.
Car j’erre sans futur, et ne sait plus rêver :
Ma vie est la blessure qu’il me faut effacer.



  I will come to you blind. What you'll see is the worst me... [and] the last of my kind. Muddy Waters - LP
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22875 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 25 août 2019 à 10:06 Citer     Aller en bas de page

Un retour parmi nous qui me touche avec ce poème que je reconnais triste mais que je partage et dont les deux dernières phrases illustrent bien le sens d'une vie que l'on peut avoir et qui nous blesse intensément.
Bises amicales SOLITAS

  OM
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1286 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 26 août 2019 à 13:56 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette poésie de l'effacement, cette présence qui n'est plus que fantomatique... Avec un faible pour ces deux vers qui se répondent harmonieusement:

J’ai égaré mes voeux, au fil de mes regrets,
Et mes rares aveux se font des plus discrets.


Rose-Amélie

  🌷
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 27 août 2019 à 12:12
Modifié:  28 août 2019 à 03:11 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page


(comme beaucoup de tes poésies lues d'ailleurs...)

Celui-ci me touche particulièrement...

Riagal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 471
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0474] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.