Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 434
Invisible : 0
Total : 437
· Lucie Granville · Bombadil · gattopardo
13169 membres inscrits

Montréal: 14 déc 15:59:53
Paris: 14 déc 21:59:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2019) : "Il n’y a pas que les écureuils qui aiment les gland :: Ma voisine Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 10 juin à 02:08
Modifié:  10 juin à 03:01 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Y’a pas que les écureuils qui aiment les glands
Il me semble, que ma voisine les aime aussi.
Je l’entendais glousser au jardin : ô mon gland !
Elle s’ébaudissait joyeuse toute rajeunie.

Ma surprise était totale, me laissait perplexe !
Elle, dont le séant ne servait que pour s’asseoir
Chérissait une partie intime du sexe
Ô bigre, je découvrais sa facette noire.

L’écho de ce vocable résonnait en moi
Me délivrant des excitations sensuelles.
Il me fallait savoir, je voulais voir ce roi
Qui avait réussi à ranimer la belle.

Garé au portail du logis un 4X4
Réclamait un homme, un baroudeur, un matou.
Sotte pointe de jalousie pour ce bellâtre.
D’un coup, j’avais envie d’être l’œil de Moscou.

Hissé sur un escabeau, tout en discrétion
En vulgaire voyeur, de mon œil le plus fourbe
Désirant épier leur infâme collusion !
Pour apaiser ce fantasme, qui "m’enchtourbe".

Je les voyais sous la tonnelle, très proche !
Vigne sauvage, un peu, les dissimulait...
Je tendais l’oreille pour affiner l’approche
Elle ne cessait de répéter mon gland tu sais…

Mon gland, mon gland, mon grand comme je suis heureuse
Mon gland, mon grand, doute d’un coup m’avais saisi ?
J’avais tendu l’oreille… Mon grand comme je suis heureuse
Tes visites sont rares, elles soulagent mon ennui…

Quittant la tonnelle pour rentrer dans la maison…
De mon vil perchoir, reconnaissais son neveu
Maudite oreille, handicap d’arrière-saison
Elle me renvoyait mes divagations en aveu.

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
2072 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 10 juin à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon

Si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer mon gland ! Euh... pardon, mon GRAND !

Quel délicieux fou rire devant mon ordi ce matin... Tu vois, les méfaits de l'âge sont là et il est temps de te faire appareiller ! Sans compter que tu aurais pu tomber de ton perchoir et te rompre le cou ! Manquait plus que ça

Bisous, voyeur !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22199 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 10 juin à 04:33 Citer     Aller en bas de page

C'était dlonc jlust un défaut de plononciation !
Excellent !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 10 juin à 05:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,

Cela aurait pu s'intituler " Le sourd à l'escabeau" . J'ai bien ri et le mot "gland" est ici porté trés haut.
Bravo...pour ce défaut d'audition qui laisse également apparaître la vraie nature du narrateur.


Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
EmikoLian


Tant que l'ouir, le hanter et le voir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
24 mai
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 10 juin à 06:15 Citer     Aller en bas de page



Très belle chute et loin des vignes sauvages.
Tel est pris qui croit surprendre... Sourire
Thème dont le fond appelle la curiosité subtile. Bravo

Lian

  Lian, aussi vive que l'eau, née au coeur d'un lotus!
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
715 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 10 juin à 06:19 Citer     Aller en bas de page


Ah, ça fait du bien ... Bravo à l'habile narrateur !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
1233 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 10 juin à 07:11 Citer     Aller en bas de page

J'ai ri. Beaucoup. Merci

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 10 juin à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawr
il est temps de te faire appareiller !



Ma Lolotte malheureusement c'est fait...la poursuite du chemin ne va pas être facile. : bisoux

Aude

Ton excellent me va droit au cœur - merci

JLouis

Ma vraie nature… hum! je serais un voyeur? Le côté "sourd" est vrai, et pour la voisine, je n'ai pas de voisine… j'aime l'humour, et je n'hésite jamais à faire faire la gueule à mon égo.

Lian

Merci de m'avoir laissé ton sourire sur ce texte un tantinet loufoque

Chlamys

Merci pour le compliment "habile narrateur"

NicoNavel

Heureux de t'avoir fait rire

Amitiés à tous

Yvon

  YD
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3720 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 11 juin à 04:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Y.D.
la surdité peut être la cause de bien des absurdités.
A bon entendeur salut !
Merci pour ce sourire matinal
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4939 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 11 juin à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha ! Nous avons tous deux traité du sujet d'une manière assez... ORL. Toi côté oreilles, moi côté bouche et langue.

Citation de Y.D
[...] je découvrais sa facette noire.



Une femme qui aime le gland...? Moi j'aime que la mienne l'aime et c'est une facette que j'apprécie beaucoup chez elle.

T'as plus qu'à aller chez Afflelou ou Siemens... ils ont des appareils adaptés pour toi. lol

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 11 juin à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Pichardin, JB

Merci,
Je connais trop bien les inconvénients de la surdité malheureusement pour moi.

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 11 juin à 08:48
Modifié:  12 juin à 03:25 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,


Ici, je parlais du narrateur fictif qui dévoile quelques aspects de sa personnalité; il est évident, et la nature du propos le confirme, que rien ne m'autorise à faire des rapprochements entre ta personne et le protagoniste du poème.

Amitiés
jlouis.

  Poésie, la vie entière
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
3410 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 11 juin à 09:02 Citer     Aller en bas de page



J'ai passé un bon moment à vous lire..
Merci Yvon pour ce partage

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 juin à 09:25 Citer     Aller en bas de page

Lilania, Hersen

Merci pour votre petit mot

Amitiés
Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 295
Réponses: 13
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0476] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.