Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 33
Invisibles : 2
Total : 37
· Zilcah
Équipe de gestion
· Catwoman
13089 membres inscrits

Montréal: 27 juin 01:06:06
Paris: 27 juin 07:06:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2019) : "Il n’y a pas que les écureuils qui aiment les gland :: Moche et con à la fois Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
459 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 9 juin à 16:35
Modifié:  10 juin à 03:03 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


MOCHE ET CON À LA FOIS


Quand Jeanne a, sur twitter, envoyé la photo
Du super mec qu’elle avait rencontré tantôt,
En disant qu’elle l’aimait, qu’elle en était accro,
Sa meilleure copine s’esclaffa aussitôt
En voyant le sourire et surtout les chicots.
Son frère, interloqué, souligna illico :
"T’as vu, il a les yeux vitreux de l’alcoolo
Qui, dès le saut du lit, boit déjà l’apéro".
Sa sœur, la nuit suivante fit, ipso facto,
Un cauchemar plus hard et beaucoup plus crado
Que celui qui l’avait fait tomber parano
Après avoir vu "Le silence des agneaux".
Son père, qui était fan de Victor Hugo,
Effaré, reconnu en lui Quasimodo.
Sa mère, quant à elle, pleura à grande eau,
Et quand elle apprit le lendemain, par texto,
Qu’outre ses "qualités", c’était un vrai idiot ,
Un crétin abruti totalement barjot,
Elle dut, en urgence, être admise à l’hosto.

Mais lorsque à tous, pendant une soirée resto,
Jeanneton annonça que son caballero
Avait, à l’EuroMillions, quelques jours plus tôt,
Gagné six cent soixante six millions d’euros,
Bien qu’il soit un corniaud et laid comme un crapaud,
Adonis, sur-le-champ, remplaça le blaireau.

Moralité. Pour aimer un gland qu’est pas beau
Il faut que Cupidon shunte votre cerveau
ou être un écureuil ou qu’il ait un magot.

AMANDA SMITH SKINNER

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
1374 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 9 juin à 16:44 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Amanda

"Moche et con à la fois"...mais plein aux as ! Et oui, pour certains(es) ça aide...

Quelle belle imagination, ton texte m'a bien fait sourire, j'ai passé un agréable instant de lecture !

Pas mal trouvé aussi toutes tes terminaisons !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
4265 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 9 juin à 21:45
Modifié:  9 juin à 22:01 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Oh que voilà du grand Amanda ! Verve, humour... en tout excellent.

666... tu l'as fait exprès. Mes amis orthodoxes vont s'arracher les cheveux. Il en aura assez pour se faire arranger les chicots. Quant au reste ma foi c'est dur à soigner.

Joli poème monorime.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Chlamys


Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais - Cicéron
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
329 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 10 juin à 06:26
Modifié:  10 juin à 06:27 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

La fortune est une qualité comme une autre, pourquoi pas ? ... Il faut juste savoir l'utiliser à bon escient. Y'a au moins ça de bon dans ç't'homme-là !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Marjaneshka Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 10 juin à 21:04 Citer     Aller en bas de page

 
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
74 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 11 juin à 03:23 Citer     Aller en bas de page

La morale de ce poème est parfaitement trouvé.
Ne dit-on pas que l'amour est aveugle d'une part et d'autre part que les défauts disparaissent proportionnellement à la grosseur du tas d'or.
Je rejoint In Poésie dans ses appréciations.

 
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
66 commentaires
Membre depuis
17 avril
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 12 juin à 10:01 Citer     Aller en bas de page

La fortune sourit aux gens aisés et l'argent attire l'argent et les convoitises.
Aspect de déjà vu et revu dans la vie courante mais en moins amusant.

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
459 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 15 juin à 06:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Bonsoir Amanda

"Moche et con à la fois"...mais plein aux as ! Et oui, pour certains(es) ça aide...

Quelle belle imagination, ton texte m'a bien fait sourire, j'ai passé un agréable instant de lecture !

Pas mal trouvé aussi toutes tes terminaisons !



Mawr


5 U
Ah, au fait! Dans un poème, les terminaisons, ça s'appelle des rimes

Citation de In Poésie
Oh que voilà du grand Amanda ! Verve, humour... en tout excellent.

666... tu l'as fait exprès. Mes amis orthodoxes vont s'arracher les cheveux. Il en aura assez pour se faire arranger les chicots. Quant au reste ma foi c'est dur à soigner.

Joli poème monorime.

Bizzz, JB


L'ai-je fais exprés? ....À ton avis?
Et tant pis pour tes potes orthdoxes.

5U

Citation de Chlamis
La fortune est une qualité comme une autre, pourquoi pas ? ... Il faut juste savoir l'utiliser à bon escient. Y'a au moins ça de bon dans ç't'homme-là !


Pas d'accord.
La fortune n'est pas une qualité comme une autre... Sinon, la Française des jeux et tous les jeux d'argent dans le monde ne feraient pas des milliards de bénef.

5 U

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
459 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 15 juin à 06:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marjaneshka




5 U

Citation de Abey
La morale de ce poème est parfaitement trouvé.
Ne dit-on pas que l'amour est aveugle d'une part et d'autre part que les défauts disparaissent proportionnellement à la grosseur du tas d'or.
Je rejoint In Poésie dans ses appréciations.


C'est ça!
Plus c'est gros, plus c'est bon

5 U

Citation de PaulMUR
La fortune sourit aux gens aisés et l'argent attire l'argent et les convoitises.
Aspect de déjà vu et revu dans la vie courante mais en moins amusant.


Si le auteurs n'écrivaient pas sur ce qui est vu et déjà vu dans la vie courante, les bibliothèques seraient du genre passages à courants d'air.

5 U

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 427
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0456] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.