Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Omo
13153 membres inscrits

Montréal: 6 déc 23:47:20
Paris: 7 déc 05:47:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Putain Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 2 juin à 13:20
Modifié:  2 juin à 13:28 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page


Ce soir, pas de fards,
Pas de rimes inutiles
Juste le manque
Qui me transperce là.
C'est peut-être le verre de trop qui me pèse
Celui qui m'attend sur la table
Qui me nargue depuis des heures,
Que je boirai peut-être ce soir
Ou pas.
Putain comme j'ai mal

Je suis morte et mon cœur ne veut pas s'arrêter
Et ma gorge se serre lorsque mes mains se griffent
Et mon ventre se tord sous les spasmes de peur
Quand je perds mes douleurs dans ma futilité
De putain.
Dépravée.

Je ne veux plus survivre à la vie désormais
Je veux juste dormir sans que sur moi tu veilles
Tel un spectre d'horreur qui toujours me ramène
À mon inconsistance et à mes illusions
De putain
Condamnée.

Demain ne viendra pas me sauver cette fois
Cette nuit me perdra alors, je sourirai.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
2024 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 2 juin à 14:21 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Adamantine,

Voilà un poème de plus qui me laisse sans voix... je voudrais tellement que tout ceci surtout soit fictif, mais ?

Vos lignes me bouleversent profondément. Quel réconfort pouvoir apporter à ce cri de douleur, sinon de dire " à la personne concernée", non, pas de telles idées, non ne pas se rabaisser ainsi. La vie et ses circonstances ont peut-être et même certainement fait que... mais il faut tenir bon et relever la tête.

Bien à vous.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 2 juin à 14:57 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Adamantine,

Très touchante poésie !
Bon courage !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 2 juin à 17:14 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Adamantine,
L'heure n'est pas à plaisanter. Ça fiche le bourdon mais c'est drôlement bien amené.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15794 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 2 juin à 17:17 Citer     Aller en bas de page

percutant

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
435 commentaires
Membre depuis
6 janvier
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 2 juin à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Ça fait mal.

  gattopardo
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8811 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 3 juin à 03:32 Citer     Aller en bas de page

bonjour ADAMANTINE,
ce "putain" est de toute beauté.
moi je dis "mental lâche moi un peu"
et j'autorise en présence (15) mon âme à s'exprimer.

Qui me nargue depuis des heures,
Que je boirai peut-être ce soir
Je ne veux plus survivre à la vie désormais
Je veux juste dormir sans que sur moi tu veilles
Demain ne viendra pas me sauver cette fois
Cette nuit me perdra alors, je sourirai.

sache que mental est infatigable, il acouphène en choisissant les bons moments.
bise de SAM

 
Elisa


« Le but est le chemin lui-même. Prenez plaisir maintenant. L'éternité est ici. » Nashti
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1841 commentaires
Membre depuis
5 avril 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 3 juin à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Sans mots.... courage

  « Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie. »
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5146 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 3 juin à 10:15 Citer     Aller en bas de page

j'éspère que c'est fictif - un poème qui renvoie une douleur terrible.


  YD
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
4034 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 3 juin à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Ce soir, pas de fards ...

Un cri qui percute, qui déchire.. superbement écrit.
Puis nos pensées positives venues de partout qui se rebellent et font front.


Myo

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
997 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 3 juin à 14:50 Citer     Aller en bas de page

… Une autre forme d'esclavagisme, pour laquelle il y a même du tourisme…
Tu es partie en croisade contre les bassesses de ce monde on dirait! Il y a du pain sur la planche…
Courageuse!

  SHElene
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 4 juin à 01:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci pour ces écrits bienveillants sous ce poème. Dans ce que j'écris il y a toujours un point de départ réel, une émotion ressentie, un instant, qui me sert à exprimer un tas de choses non réfléchis. Je laisse mes doigts taper ce qu'ils veulent.
J'ai eu un moment de tristesse mais comme toujours, ce que j'écris est exacerbé

Merci à tous

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 406
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0474] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.