Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 28
· Zilcah · josette · Fried
13089 membres inscrits

Montréal: 27 juin 00:33:08
Paris: 27 juin 06:33:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2019) : "Il n’y a pas que les écureuils qui aiment les gland :: Sous-bois Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
411 poèmes Liste
13130 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 9 juin à 15:24 Citer     Aller en bas de page



Marie-Thé de Pubitouffu
Une fois, ce n’est pas coutume
A la lumière de la lune
Voulait admirer les feuillus.

Elle alla — bien accompagnée
D’Edmond, Geoffroy et Anatole,
Trois de ses prétendants créoles,
Dans la forêt, se promener.

Les trois hommes sous les grands chênes
Cherchaient les petits écureuils...
Marie-Thé les guettait d’un œil
En caressant leurs peaux d’ébène.

« Que mangent ces charmantes bêtes ? »
Tout à coup demanda Geoffroy,
« Ils ont les mêmes goûts que moi,
Les glands leur font perdre la tête ».

Ils firent un repas impromptu
Fait de quelques baies et de glands
Colorés, bios et nourrissants :
Festin à bâtons non rompus.

Après plus d’une heure au grand air
Les quatre amis dans le manoir
S’en retournèrent dans le noir
Pour prendre ensemble leur dessert.

Ils continuèrent tout l'automne
A proposer à Marie-Thé
Des glands et des fruits du péché
Tant, pour eux trois, elle était bonne

Hôtesse cela va sans dire,
Attentionnée, de bon accueil
Amatrice tel un écureuil
De glands, de latex et de cuir*




* Peut-être que les écureuils aiment le latex et le cuir. Leur avez-vous jamais demandé ?

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 9 juin à 15:26 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Adamantine,

Waouh, superbe inspiration !
Et très belle poésie !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
1374 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 9 juin à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Adamantine

Inspirée par cet éphémère de juin !

* J'ai trois écureuils qui passent me voir de temps à autre dans mon jardin, à l'occasion, je leur poserai la question ?!



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
620 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 9 juin à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Sacrée Marie-Thé de Pubitouffu! (est-elle rousse?)

Quand on aime les glands à la chaîne... euh, à la chêne... euh... enfin tu m'as comprise!


  SHElene
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
734 poèmes Liste
21746 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 10 juin à 04:40 Citer     Aller en bas de page

J'ai la banane quand je lis tes loufoques.
Est ce qu'un jour tu publieras les aventures de Marie-Thé en bandes dessinées ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
4264 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 10 juin à 23:39 Citer     Aller en bas de page

Si l'on s'en réfère à ton titre, cette scène se déroule du côté de Clichy (pas le Clichy de l'Ouest) n'est-ce pas ? Et ça ne fait pas cliché car ce bourg n'est pas bourge.

Savez-vous, chers amis citadins, que certaines variétés de glands, sont comestibles pour l'homme, et pas forcément que pour les cochons, quoique l'un puisse être l'autre... On parle dans ce cas de gland doux (je vois des yeux briller)... l'autre étant amer, voire toxique. Une petite purée d'akènes (nom technique du gland) du chêne vert (Quercus ilex ballota), avouez que ce n'est pas ballot.

Tout ceci pour dire que contrairement à ce que beaucoup pensent, le gland n'est pas apprécié que par les dames... ou les écureuils, eh oui, certains hommes en raffolent.

Par contre, le latex, pas top pour la cuisine...

Beau texte Mag, qui m'a bien fait marrer.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
3618 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 11 juin à 04:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,
j'ai bien aimé cette histoire quelque peu bucolique.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
411 poèmes Liste
13130 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 20 juin à 00:27 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour votre indulgence. Le temps de la légèreté est de retour

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
2569 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 20 juin à 01:38 Citer     Aller en bas de page

Ils roulent jusqu’à notre porte, la couleur me plaît, raffinement des propos qui s’emboîtent parfaitement...



Merci Adamantine



marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
411 poèmes Liste
13130 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 20 juin à 09:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
Ils roulent jusqu’à notre porte, la couleur me plaît, raffinement des propos qui s’emboîtent parfaitement...



Merci Adamantine



marchepascal



Merci de ton passage Marche pascal. Je suis heureuse que tu ais aimé.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 230
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0527] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.