Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 145
Invisible : 1
Total : 146
13279 membres inscrits

Montréal: 22 oct 13:04:00
Paris: 22 oct 19:04:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: « Saleté de cafard » Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 21 mars à 04:32
Modifié:  5 avr à 07:48 par Franck
Citer     Aller en bas de page

« Saleté de cafard »



Gris c'est gris, saleté de cafard sous un ciel terni
Par la faim, la soif, la peur et les cris.
Vais-je pouvoir me ressaisir dans ce bouillon d'indifférence ?
Refaire surface et faire face à l'arrogance de la présidence ?


Jaune c'est jaune, de l'or toujours de l'or pour des milliers de clones.
Des clones inhumains de ce roi siégeant sur les dorures de son trône.
Et nous ? Nous réduits en lambeaux de chair, irons nourrir les corbeaux
Pendant que nos vieux os serviront de festin à de jeunes cabots.


Noir c'est noir, tomber dans ces déboires qui, chaque soir
me font boire, seul, enfermé au sous-sol d'une cité-dortoir.
Dès lors, condamnées à tourner en rond à l'ombre de cette prison,
Mes folles espérances se font à cette raison : celle de se jeter du haut d'un pont.


Mais je veux vivre, vivre à ce qui suit, survivre à ce qui me détruit,
Renaître à de nouvelles envies comme revivre après l'ennui,
Éviter toute répétition et rester libre dans l'action.


Je veux vivre inlassablement, me sentir vivant.
Être l'amant de l'être aimant, aimant la vie à 20 comme à 120 ans,
Toujours avec plus de mordant.


Je veux vivre demain toujours plus jeune qu'hier,
Et pourtant vivre vieux, assez vieux pour battre le fer,
Hisser la grande voile et naviguer entre ciel et mer.


Je veux vivre, liquider le poids des doutes,
Sortir coûte que coûte de la déroute
Et avancer, pas à pas, sur la plus céleste des voûtes.




 
erd

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 22 mars à 03:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Gris, jaune, noir. On s'attend à un renoncement devant une fatalité. Mais non ! Il y a l'éveil ...

Citation de Frank
Mais je veux vivre, vivre à ce qui suit, survivre à ce qui me détruit,
Je veux vivre inlassablement, me sentir vivant.
Je veux vivre demain toujours plus jeune qu'hier,
Je veux vivre, liquider le poids des doutes,


Un "cafard" joliment décris et surtout, bien argumenté. Chacun peut s'approprier cet état d'âme pour l'avoir ressenti au moins une fois dans son existence. Traduire une déprime au long d'un poème est une belle inspiration.

  ...
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 22 mars à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cerdick

"Peindre" des humeurs dans la sphère de l'intime est une mise à nu qui peut être thérapeutique voir salvatrice pour certains, pénible et/ou douloureuse pour d'autres.

Pour ma part et ce malgré le sujet traité, il n'a été question que d'une bien belle respiration.

Merci Cerdick, tes mots m'accompagnent.

Franck

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 6 avr à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Oui, heureusement il y a la vie ! Et j'aime quand, dans tes mots, il y a aussi cette énergie du vivant ...et l'écriture comme oxygène !

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 9 avr à 18:52 Citer     Aller en bas de page

Jeanne, ce sont tes chaleureux commentaires qui sont pleins de cet oxygène, de ce vivant dont je m'abreuve pour avancer toujours un peu plus chaque jour dans mon écriture…

Merci chère amie.

Prends soin de toi.

Franck



 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 259
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0621] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.