Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 33
· pirate24
13086 membres inscrits

Montréal: 22 mars 00:27:35
Paris: 22 mars 05:27:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Qui suis-je ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 11:10
Modifié:  16 mars à 14:11 par Chut
Citer     Aller en bas de page

Je l'ai su !
La vie m'a fait oublier.
Elle m'a tant blessée,
Elle me fait errer...

Je ne veux ressembler à personne,
Je veux juste être moi !

J'ai cru m'appartenir,
J'ai dû en déchanter.
L'existence s'est chargée
De me le rappeler...

Mais qui suis-je vraiment ?
Je ne sais plus, je ne sais pas.

Je dois composer
Avec ce nouveau moi,
Que je ne connais pas...
J'apprends !

Je ne veux ressembler à personne,
Je veux juste être moi!

Au détour d'un chemin,
Je crois m'apercevoir !
Mais mon espoir retombe...
Illusoire.

Mais qui suis-je vraiment ?
Je ne sais plus, je ne sais pas...

J'en ai fini,
Qu'importe qui je suis,
Je vis,
J'essaie...

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
228 poèmes Liste
15033 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 11:57 Citer     Aller en bas de page

se mettre en question
c'est un grand pas
vers sois

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour cher Mido,
Il s'agit là plus que d'une remise en question, crois moi...
Merci de ta fidèle présence.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir ODIN
Bon je t'avoue, j'ai pas tout lu chez toi !
J'ai trouvé, quand-même, parce-que je te lis un "Où suis-je, Odin ? " c'est de celui ci dont tu me parles ?
Bref, en se cherchant, nous risquons de nous rencontrer et surtout de ne pas nous reconnaitre puisque nous ne nous sommes jamais vus !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14040 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 18:29 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mawringhe,

Une belle poésie existentialiste !
Nous nous posons tous cette question un jour !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 19:19 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Sybilla
Certes, la question ou plus tôt cette question qui ne se l'est pas posée ? Je suis entièrement d'accord avec toi.
Il s'agit là d'une reconstruction complète sur laquelle je travaille depuis cinq ans. J'ai été "démolie "et je n'ai toujours pas la réponse à ma question. C'est dur de composer avec un moi nouveau, surtout quand des bribes de l'ancien refont surface. Les deux si différents s'entrechoquent et n'arrivent pas à cohabiter. Qui va gagner...à suivre !
Belle soirée.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
3832 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 17 mars à 04:04 Citer     Aller en bas de page

Et si pour faire Toi, il fallait un peu de tout ....
Ne pas renier ce qui a été mais savoir que c'est cela qui nous construit aussi ...

Accepter ses erreurs, comme ses victoires...
C'est comme cela qu'on se découvre... et qu'un jour on se reconnait... même si ça peut faire mal.

Apprendre à s'aimer dans tout ce que l'on est .... nous n'aurons pas de seconde chance ( à moins de croire en la réincarnation )


J'ai beaucoup aimé ta réflexion
Bon cheminement
Myo

 
Shaula Nouveau membre!


Seuls les coeurs des vrais amants jamais ne se rident...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
72 commentaires
Membre depuis
22 février
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 17 mars à 06:51 Citer     Aller en bas de page



Des plaies certainement encore béantes...
Merci encore du partage !

Shaula

  On ne se rend compte du véritable bonheur qu'après l'avoir perdu...
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
274 poèmes Liste
4743 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 17 mars à 10:21
Modifié:  17 mars à 10:24 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

Même si nous avons des difficultés à l'avouer, je crois que nous sommes beaucoup à rechercher qui l'on est vraiment. l'enfance avec l'éducation reçue, le milieu social et économique nous donnent une première teinte de personnalité qui vient façonner notre inné, l'adolescence avec toutes nos fausses certitudes, elle nous fait prendre certaines directions et naturellement, elle s'appuie sur l'enfance, la vie adulte ensuite elle n'est surtout pas fin... nous impose son rythme, trop souvent guidé par l'économique. et puis vient le tard, qui nous fait regarder derrière nous. là les regrets ne servent à rien, le passé ne reviendra pas au présent, et le présent ne peut-être demain. Alors vivons le présent sans se poser trop de questions la poésie va t'aider, comme elle m'a aidé à regarder le monde avec de vraies valeurs. Si tu arrives à vivre ta propre vérité, sans t'occuper des autres tu auras gagné ce que l'on appelle une belle maturité et la suite de ta vie sera un enchantement, apaisé et serein
. Yvon

  YD
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3841 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 17 mars à 15:11 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Maw,

"J'en ai fini,
Qu'importe qui je suis,
Je vis,
J'essaie..."


Si je ne me trompe pas, cela s'appelle déjà renaître où remonter la pente...
Cette poésie questionneuse interroge la vie au travers de ta propre existence, autour de quelques mots-clés mais sans rien dévoiler.
Tout en lisant ici certains poèmes, je trouve souvent des correspondances avec certains auteurs parlant tous un langage universel.

Là je lis et t'envoie un poème d'Andrée Chédid dans " Tant de corps et tant d'âme"

Renaître

Porté par le reflux des sèves
Par ces paroles qui font l'été
Par ces soleils gorgés d'échos

Tu graviras coeurs et sentiers
Tu ne cesseras de renaître
Taillant brèches et mots
Dans la paroi des jours.

Amitiés
jlouis







  Poésie, la vie entière
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 18 mars à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à tous

-Myo, apprendre à s'aimer dans tout ce que l'on est et surtout dans tout ce que les circonstances de la vie m'ont fait devenir, d'où le malaise... Mais tu as raison, accepter, s'accepter, du pain sur la planche !
Merci à toi

- Shaula, oui, des plaies béantes qu'il faudra pourtant refermer pour aller de l'avant. L'écriture est un baume qui set à extérioriser au moins une petite partie du malaise. Merci de ton passage sous mes lignes

- Yvon, Oh, tu sais, je ne m'occupe pas des autres, j'ai assez à faire pour moi, crois le bien ! Il faut surtout comme tu le soulignes si bien que je vive au présent et arrêter de me prendre autant la tête, mais ça... c'est pas encore gagné ! Saturnin

- Jean-Louis, je ne sais plus, si je remonte ou redescends, dur dur ! Va falloir que j'avance pourtant.
Merci pour cette belle poésie d' Andrée Chédid porteuse d'espérance.

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0412] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.