Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 1946
Invisible : 0
Total : 1949
· Panthera · revecrire · Lucie Granville
13146 membres inscrits

Montréal: 10 avr 13:40:39
Paris: 10 avr 19:40:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: À bout de soufre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 3 août 2015 à 03:39
Modifié:  4 août 2015 à 02:19 par Emme
Citer     Aller en bas de page

À bout de soufre

S’endorment les colombes
Dans les bras de la haine ;
Ne poussent que les tombes
Dans nos jardins d’Eden.

La course à l’armement
A essoufflé nos cœurs ;
On n’attire plus « d’aimants » ;
Nos touchers sont des heurts.

On cultive le mal
Dans des champs de bataille ;
L’Homme, « invité aux balles »,
Prend la mort par la taille.

Dans l’air du temps,
J’entends le vent qui souffre.
L’amour attend
Qu’on soit à bout de soufre.

À force de s’armer
Pour mieux se protéger,
Le monde est désarmé,
À bout de soufre.

Frissonne la violence
Sous les doigts de nos crimes ;
Caressent l’inconscience
Ces hommes qui déciment.

La paix, depuis longtemps,
A perdu ses racines;
Les desseins des enfants :
Tous rayés par les mines.

On aiguise la peine
Sur des pierres tombales ;
L’arme, chargée de haine
Fait la mort aux morales.

Dans l’air du temps,
J’entends le vent qui souffre ;
L’amour attend
Qu’on soit à bout de soufre ;

À force de s’armer
Pour mieux se protéger,
Le monde est désarmé,
À bout de soufre.

 
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
674 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 3 août 2015 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Le soufre de l'enfer, la victoire du Diable sur le beau, mais je crois à l'espérance.

très beau poème,
Bravo

Gilles

  gilles
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
474 poèmes Liste
22557 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 3 août 2015 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

Et il y aura toujours quelqu'un pour craquer l'allumette et mettre le feu
Un poème poignant...Oh ! Oui s'endorment les colombes...
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
derkotek


en ma rue j'en ais connus tant, dont l'amertume a , gentillement, brisée les rêves et les serments.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
17 juillet 2015
Dernière connexion
29 novembre 2015
  Publié: 3 août 2015 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

En deux mots : au top
j'adore les images que tu laisses entrevoir "L’Homme, « invité aux balles »,"
"les dessins des enfants :
tous rayés par les mines."
j'adore : D de très beaux jeux de mots, aussi efficaces que surprenants.

 
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 3 août 2015 à 08:00 Citer     Aller en bas de page

Gilles,

Merci de ton passage sur mon texte. Moi aussi, contrairement à ce que pourrait laisser croire cet écrit, je crois à la victoire de l'espérance.

Giova,

C'est vrai que certains de mes textes mûrissent longtemps en moi avant d'éclore. Celui-là en particulier.

Ode,

Tu as raison, il y aura toujours quelqu'un pour craquer une allumette et mettre le feu mais aussi, j'ose espérer, des personnes pour l'éteindre.

Vénusia,

On s'arme aussi souvent par supposée prévention, pour le plaisir de détenir une arme etc... Les raisons peuvent être multiples.

Laure,

Merci de ta fidélité et de tes jolis mots sur ces lignes. Je suis heureux que ce texte te plaise.


Derkotek,

Ton commentaire me va droit au coeur. Je te remercie sincèrement.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16179 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 3 août 2015 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

très bel écris

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 3 août 2015 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Mido.


 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14984 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 3 août 2015 à 16:43 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir ale,

Une très belle poésie !
Il faut cependant toujours croire en la paix dans le monde règnera un jour sur terre !


Mes amitiés

Sybilla


  Le rêve est le poumon de ma vie
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 3 août 2015 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Sybilla,
Merci de ton passage. Ne t'inquiète pas, je reste malgré tout optimiste.
Amitiés,
Alexandre.

 
La Brune Colombe Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3813 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 3 août 2015 à 19:09 Citer     Aller en bas de page

Un poème engagé. Merci pour ce cri du coeur.

Amicalement,
La Brune Colombe

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3622 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 4 août 2015 à 02:19 Citer     Aller en bas de page

Poignant et superbement écrit. La musicalité adoucit le fond.
J'aime beaucoup, merci pour le partage
Amitiés.
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 4 août 2015 à 02:59 Citer     Aller en bas de page

La Brune Colombe,
Merci de ton passage sur mon texte.
Amitiés.

Emme,

Tes compliments me font très plaisir et me touchent énormément. Merci d'avoir pris le temps de lire.
Amitiés.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
214 poèmes Liste
12065 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 4 août 2015 à 03:04 Citer     Aller en bas de page

C'est beau, c'est triste mais terriblement bien dit. Le reflet malheureusement de ce qu'est devenu notre monde.

A bientôt

  ISABELLE
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 4 août 2015 à 03:10 Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune.
bonne journée.

 
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 4 août 2015 à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Lilania d'être venue jeter un petit coup d'oeil sur mon texte.
Amitiés,
Alexandre.

 
Hermes78
Impossible d'afficher l'image
Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances Charlie Chaplin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
245 commentaires
Membre depuis
8 juin 2015
Dernière connexion
9 janvier 2017
  Publié: 5 août 2015 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Dans ce monde en folie il faut quelques consciences.
Répéter, dire et à jamais le répéter et le dire.

 
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 5 août 2015 à 14:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Hermès. J'ai beaucoup aimé ton commentaire. Effectivement, ce monde a besoin de consciences.
Amitiés,
Alexandre.

 
Ombline


Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. Blaise Cendrars
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
25 février 2014
Dernière connexion
3 juillet 2019
  Publié: 5 août 2015 à 16:44 Citer     Aller en bas de page

A bout de soufre, on ne peut que souffrir…L'homme dénude l' horizon de son avenir pour un devenir en souffrance..Il ne sait plus respirer l'air de demain à pleine Vie…


J'aime beaucoup

Amitiés
Ombline

  La musique exprime ce qui ne peut pas être dit mais qui est impossible de taire. Victor Hugo
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 5 août 2015 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Ombline de ta venue et de ton commentaire au combien pertinent.
Amitiés,
Alexandre.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3468 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 13 août 2015 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

J'ai été subjugué par ce poème.

Une certaine gravité s'en dégage,
c'est le sens des mots...

Trop d'armement,
et un jour ça nous explosera à la figure !

Une grande profondeur dans ces mots,

Une tournure percutante !

Un grand bravo !

A bientôt

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1295 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 14 août 2015 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir poète masqué,

Je te remercie sincèrement pour ton passage sur ce texte. Tes mots et ton ressenti me touchent énormément.
Bien amicalement,
Alexandre.

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2089
Réponses: 25
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2
Poèmes de l'année 2015
Décerné le 3 avril 2016
14e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Nuit étoilée (maillet) (Autres)
Auteur : josette
(Amour)
Auteur :
Un animal merveilleux (Autres)
Auteur : josette
Cages (Citations personnelles)
Auteur : Galatea belga
(Autres)
Auteur :
Sous les parois de verre (Tristes)
Auteur : Aeshne
Les martinets . (Autres)
Auteur : Capricorne
l'épouvantail. (Tristes)
Auteur : Cerbère
Les créateurs de l'ombre (Autres)
Auteur : Pichardin
Symphonie nocturne (Autres)
Auteur : L'Architecte
Tintinnabule (Amour)
Auteur : Lacase
Le fabuleux destin de deux Amants passionnés (2) (Amour)
Auteur : josette
Une Autre Saison (Amour)
Auteur : Maschoune
La pendule mystérieuse: (2ème partie) (Autres)
Auteur : josette
La maison sur la plage (Autres)
Auteur : FREDER

 

 
Cette page a été générée en [0,0472] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.