Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 28
· Adria d'Orances · Drôle d'oiseau · Léora Kah
Équipe de gestion
· Emme
12872 membres inscrits

Montréal: 28 sept 06:13:38
Paris: 28 sept 12:13:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes fantastiques :: Rêves mortels Ii Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mustaleski

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
423 commentaires
Membre depuis
12 février 2006
Dernière connexion
6 avril 2010
  Publié: 20 jan 2007 à 12:36
Modifié:  24 juin 2010 à 05:16 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Tout a commencé par un simple rêve inoffensif, du moins, c’est ce que je croyais. J’ai rêvé qu’une auto brûlait un feu rouge et qu’il en résultait un énorme carambolage. Croyez-le ou non, c’est arrivé, devant mes yeux! Mon amie Stéphanie me disait « C’est génial! Tu pourras empêcher les pires catastrophes! ». Au début j’y ai cru, mais ça ne marche pas comme ça, je m’explique ; les rêves que je faisais devenaient de plus en plus terrifiants. Impossible de les arrêter. Le 10 septembre 2001, j’ai rêvé à la pire tragédie dans l’histoire des États-Unis. J’ai tout fait pour empêcher ça! Malheureusement, le 11 septembre 2001, en après-midi, il n’y avait plus de tours jumelles aux États-Unis et il y avait des milliers de morts. Personne ne m’a crue.


Les rêves ont cessé durant une année ou deux. Je croyais être débarrassée de ces rêves prémonitoires qui ne m’apportaient rien de bien. Rêver à toutes ces tragédies n’avait rien d’enrichissant, mais rêver à la mort de ma meilleure amie était bien pire. Une mort horrible l’attendait. Le matin, à l’école, quand je l’ai vue, elle m’a semblé plus joyeuse que jamais.


-Melody! Tu sais quoi? Dany, LE beau Dany, m’a invitée ce soir! C’est incroyable, il m’a toujours ignorée! Il m’a même donné une rose!

-Cool, mais j’ai quelque chose à te dire…

-Non, attends! Mes parents se sont réconciliés! Ils ne divorceront plus! Et en plus, ma grande soeur attend un bébé!

-Steph!

-On a gagné à la loterie! Imagine!

-Steph! Écoute-moi!

-Et tu sais quoi…

-J’AI RÊVÉ À TA MORT!

Stéphanie resta silencieuse un moment. Je ne savais plus quoi faire, que dire, je me mis donc à pleurer. Je n’osais pas la laisser seule, de peur qu’elle soit kidnappée, comme dans mon rêve. Une semaine passa et rien n’était arrivé. Enfin, je croyais avoir réussi à contourner le destin. Quelques semaines plus tard, nous n’y pensions même plus, jusqu’au jour où une grosse auto noire s'est immobilisé près de nous, l’homme semblait perdu, il nous a demandé son chemin et c’est à ce moment là que la portière arrière s’ouvrit, deux homme masqués apparurent. Ils ont rapidement pris Stéphanie et ils ont refermé la portière, sous mes yeux, sans que je ne puisse intervenir. Voilà que mon rêve s’était transformé en réalité, exactement comme je l’avais rêvé. Stéphane n’était plus de ce monde. Il est impossible de changer le destin.


Il y avait déjà quelques mois que Stéphanie était morte. Je m’en remettais tranquillement, mais durement. Je restais dans la crainte de faire un autre rêve aussi tragique, horrible. Peu importe, j'espérerais que c’était le dernier. Je n’aurais pas supporté la perte d’une autre personne chère à mes yeux.


Voilà maintenant que je m’endors paisiblement mais toujours craintive. Je rêve. Je vois une jeune fille me ressemblant étrangement de l’autre côté de la rue, elle traverse mais une voiture, sortie de nulle part, fonce à toute allure, j'essaie de l’avertir mais quelque chose m’en empêche. La voiture heurte la jeune fille de plein fouet. Un vent glacial vient me hanter, je cours, paniquée, voir qui est cette adolescente.
J’ai peur.
Je l’observe, le souffle coupé, cette jeune fille étendue au milieu de la rue... c’était moi.


[ Je sais, longue absence... Enfin. Cette histoire de l'an passé alors... C'était seulement pour vous donner la fin… !]

  Mustaleski
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
360 poèmes Liste
20713 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 31 juil 2008 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Dommage, cette histoire aurait mérité d'être plus développé, ainsi que la psychologie, on dirait que le deuxième chapitre est plus un résumé qu'autre chose!


Vraiment dommage...


Ça me rappelle sinon le film "destination finale" ^^.


Amitiés


Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1564
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0843] secondes.
 © 2000 - 2016 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.