Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 34
· doux18 · Lapoètesse · Hubix-Jeee
13109 membres inscrits

Montréal: 21 avr 08:32:01
Paris: 21 avr 14:32:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Avril 2019) : "Poison d'Avril" :: Avril et le reste Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
727 poèmes Liste
21597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 avr à 15:05
Modifié:  15 avr à 05:54 par Emme
Citer     Aller en bas de page







Odieux poison qu’avril accouche
Suie de la suite et charbon d’encre,
Nuages bas en grosse couche,
Printemps précaire, demain se chancre.

L’été, je crois, sera affreux
De bosses et bleus, de mots qui blessent
En sans-retour, un juillet creux,
Un juin stupide, août : mollesse.

Et si septembre se réveille,
Ce sera un matin blafard.
Dans mon miroir je serai vieille
Pas grave, j’accentuerai le fard.





  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 avr à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,
Reste à espérer que tout ceci ne soit que fiction due au " Poison d'avril "... Quel thème, le vôtre, qui nous aura fait "plancher"dans tous les sens !
Allez, reprenons des forces, affrontons le printemps, l'été avec vigueur et l'automne n'aura aucune emprise.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
727 poèmes Liste
21597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 avr à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Oui, un thème que j'ai proposé. J'aurai peut être dû m'abstenir.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 avr à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Absolument pas ! Je vous trouve dure avec vous même... Chacun s'est approprié " Poison d' avril " à sa manière et les résultats finaux sont remarquables par leur différence, de mon point de vue. Donc aucun regret !
En plus il va sauver la vie à de nombreuses personnes à cause du " Poison de mai " qui arrive au galop !!!

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14404 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 14 avr à 16:35 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Aude,

Le thème t'a magnifiquement inspiré !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
727 poèmes Liste
21597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 avr à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Absolument pas ! Je vous trouve dure avec vous même... Chacun s'est approprié " Poison d' avril " à sa manière et les résultats finaux sont remarquables par leur différence, de mon point de vue. Donc aucun regret !
En plus il va sauver la vie à de nombreuses personnes à cause du " Poison de mai " qui arrive au galop !!!


C'est vrai.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
727 poèmes Liste
21597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 avr à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sybilla


Bonsoir Aude,

Le thème t'a magnifiquement inspiré !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla


Merci Sybilla

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
346 poèmes Liste
3597 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 15 avr à 00:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
certains fards d'eau font couler des larmes !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
727 poèmes Liste
21597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 15 avr à 01:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
certains fards d'eau font couler des larmes !
Amicalement
Pichardin



Je mettrai du ouaterpouffe.
Bise

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 15 avr à 10:30 Citer     Aller en bas de page

Doiderose
Travaille si fort à n'en plus voir les saisons. Il n'en restera que le meilleur de toi. Bisous. Ton ami Daniel.

  Daniel
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 116
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0282] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.