Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 309
Invisible : 0
Total : 311
· camilledvz · Précieuse
13233 membres inscrits

Montréal: 27 nov 09:38:35
Paris: 27 nov 15:38:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Une singulière révélation-4 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 15 juil 2017 à 04:37
Modifié:  15 juil 2017 à 06:05 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Une singulière révélation


Hier soir, lors de mon passage sur l’île, j’ai découvert un fait étrange: l’ange ne discute pas avec moi mais c’est moi qui poursuis un monologue. Lui est clôt dans un mutisme intriguant, me fixant intensément avec un doux sourire. Je me demande si son silence ne me pousse pas à parler sans cesse pour éviter une conversation. Cette constatation me fige un instant avant d’enfermer le parfum dans le fond du tiroir et de prendre la décision de tenter d’appréhender la situation ; je ne reviendrai vers lui que lorsque l’état de confusion qui règne dans mon être sera éliminé.

Mes neurones redeviennent actifs et je rassemble mes notes avec les photos, les vidéos, les tracés récupérés de mon séjour américain. Je les compulse afin de trouver le fil conducteur tout en faisant abstraction, dans un premier temps, du parfum. J’observe les photos agrandies de ces taches bleues : Il y en a une au-dessus de moi qui se déplace vers la fenêtre ; celles au-dessus de nos ombres sur cette étoile et enfin l’ensemble de la quinzaine de taches formant alors une auréole bleue prête à s’élancer par la fenêtre. Plus je réfléchis plus j’ai envie de les appeler les Mystérieuses ignorant encore si le terme « âmes » est judicieux ; pourtant les Américains ont employé ce mot spontanément. Je souris à la pensée des mots de Lou au téléphone ; « Nous tentons vainement de renouveler l’expérience, aurais-tu une idée de ce qui cloche ou manque ? » Non, aucune idée pour l’instant si ce n’est qu’ils n’ont pas soupçonné le cœur de cette magie… Le parfum…
Incroyable, ce monde cérébral : un mot, un autre mot, un lien, une pensée…
Cœur que j’associe immédiatement à tête et voyage ; l’image se dessine : un pilote, une voiture, un trajet. Je sens mon rythme cardiaque s’accélérer sous l’afflux de sang provoqué par cet assemblage et j’entends le battement de mon cœur… Le voilà le carburant… Le sang.

Je tiens enfin mon point de départ :
- Le corps s’assimile à une voiture dirigée par un pilote qui actionne la machine via le moteur alimenté par le liquide énergétique.

Et là je me souviens d’une citation de Shovnigorath :
« La vie est un corps loué au prorata d’un séjour.
A la fin de celui-ci, on doit le rendre chez Earth. »

Si je détiens un axiome de départ, je dois déterminer le sens de ma démarche profonde. Après quelques minutes d’intense réflexion, mon chemin apparaît : déterminer le pilote et expliciter le processus. Oh !!! J’éprouve un certain vertige devant la démarche colossale et qui suis-je pour essayer de déterminer ce qu’est l’âme ? Juste une simple humaine lambda. Je me sens totalement dépassée par la tâche. Finalement, ma curiosité me susurre que si je ne le tente pas, c’est certain que je ne saurai pas. Vrai, alors je m’efforcerai d’avancer et si je cours vers l’échec, je n’éprouverai aucun regret. Plus légère je replonge dans mon cheminement avec envie.

Le pilote est extérieur à tous les mécanismes du véhicule donc l’âme devrait être étrangère aux concepts du corps donc aux concepts humains. Aïe, dans quel guêpier, j’introduis mes neurones et synapses ? Je prends donc le parti de ne me laisser influencer par aucune lecture pour permettre une plus large liberté à ma pensée. Cependant, le constat de ne plus m’attacher ou presque --- à des références purement humaines m’effraie… Un doute m’étreint, sur quoi vais-je pouvoir m’appuyer… les sciences régies par les mathématiques, certainement un langage universel. Je me sens perdue mais rassérénée par une approche qui ne m’est pas totalement inconnue. Je me dirige alors vers une interprétation plus scientifique en n’oubliant pas le paramètre essentiel … L’imagination…

Je répertorie les phénomènes qui me paraissent totalement universels : les cycles et les vibrations. Les cycles puisque la nature elle-même est un cycle et issue de l’univers, elle doit reproduire à son échelle ce qui se déroule dans la structure primaire. Les vibrations car les ‪trois mondes (minéral, végétal et animal) émettent des vibrations ou ne sont peut-être que vibrations.

Je ne peux pas m’éparpiller alors j’utilise le postulat du corps (machine), du moteur (cœur), du pilote (âme) et du carburant (sang) en me détachant du paramètre temps de notre monde qui n’est inhérent qu’au nôtre. Pour cela, cela je ne me base que sur des faits émanant d’extrapolations des documents en ma possession :
- L’arrêt du commandement (la sortie de l’âme du corps) laisse le véhicule à l’arrêt (platitude des tracés encéphalographique et cardiaque).
- La durée de cet arrêt n’a pas de commune mesure avec mon ressenti d’observation assise sur le météorite à regarder le ballet d’étoiles filantes. Ce dernier semblait bien plus « long » que les quelques secondes enregistrées sur les deux tracés.

Bon je passe à une autre observation que j’extrapole de la même manière. Sur la vidéo de ma chambre, je distingue la tache bleue au-dessus de moi puis elle se retrouve devant la fenêtre et entre impossible de l’apercevoir. Pour celle du sommeil commun, juste l’auréole avant le départ vers le ciel, à aucun autre moment je ne les vois. Si au maximum de zoom de l’appareil de la NASA personne ne peut les entrevoir avant la fenêtre alors c’est qu’elles sont invisibles à notre vision.
J’associe cela aux ailes du colibri lorsque devant une fleur il se met en position statique juste avec le battement de ces ailes que parfois nous ne percevons qu’à peine. Ces battements sont des sortes d’oscillations et si ces oscillations sont rapides alors il s’agit de vibrations. En accélérant la vitesse, les ailes seraient invisibles à notre regard. Ma petite voix intérieure me chuchote que la voie empruntée n’est pas mauvaise et que je dois encore étirer au-delà puisque je ne dois pas rester enfermer dans mes pensées humaines.

- Si tout vibre, alors une pierre vibre si doucement que pour nous qui vibrons plus vite elle nous parait immobile ; alors il se pourrait que le monde minéral n’aie aucune conscience de notre existence puisque nous serions invisibles à leur perception. Pour leur apparaître et pour nous même percevoir leur vibration, nous devrions abaisser notre fréquence de vibration.
- Si cette âme peut moduler d’elle-même sa fréquence de vibration alors elle a la possibilité de percevoir tous les mondes réels à nos yeux et ceux pour lesquels nous sommes aveugles.
Pour animer son véhicule, elle doit vibrer de manière similaire et se mettre au diapason. Donc dans le corps, elle ne peut percevoir que le monde réel perçu par le corps qu’elle occupe mais en dehors elle peut enfin donner libre court à sa nature modulatrice.

Je continue sans plus de limite… Sachant que tout corps vibre d’une manière unique sauf soumis à un apport d’énergie qui donne une excitation et fait passer alors les électrons dans un état supérieur et que lorsque l’apport cesse l’électron revient dans son état initial (ok encore un concept humain mais je vais aller plus loin) si l’âme a la faculté de vibrer à toutes les fréquences de manière autonome alors elle est la seule à pouvoir percevoir tous les mondes…donc tout l’univers. Je poursuis avide sur ce chemin qui me parait finalement limpide… Si le pilote était plus volumique que la place à l’intérieur du véhicule alors il déborderait et ce reliquat extérieur pour garder au mieux le contact avec sa partie intérieure entourerait le véhicule mais vibrerait à une fréquence légèrement supérieure puisque non assujetti totalement au corps. Ce cocon invisible représenterait alors ce que certains humains appellent l’aura et lorsque l’âme quitte le véhicule elle emporte avec elle cette aura et redevient complète. Je souris en repensant à ces fameux 21 grammes. Je me demande alors pourquoi certains humains peuvent distinguer cette aura alors d’autres perçoivent les mondes qui l’entourent… et encore une fois mon imagination m’offre une explication en supputant qu’un fifrelin de cette vibration extérieure trouve une brèche dans le véhicule et s’y engouffre. Ce plus n’a pas besoin de commander la machine puisque le pilote négocie déjà alors elle est libre de vibrer juste un peu plus rapidement permettant au véhicule d’augmenter légèrement son panel de perceptions, en ajoutant à la perception rationnelle (celle provenant du cerveau et de sa mémoire collective et individuelle humaine) la perception subtile (celle de certains mondes invisibles).

Je ne veux plus m’arrêter … Les âmes animent tous les corps et elles sont identiques puisqu’elles sont toutes autorégulatrices et si elles sont identiques alors elles proviennent du même moule mais pour que des petits gâteaux soient totalement identiques alors ils proviennent de la même cuisson, de la même pâte, de même four, en un mot ils sont alors des morceaux identiques d’un même gros gâteau… cela ne peut être autrement. Donc il s’agit d’une fragmentation d’un tout… si je pousse le raisonnement encore plus loin alors cette fragmentation qui appréhende la totalité de l’univers actionnerait tous les corps quels qu’ils soient se mettant au diapason de leur résonance vibratoire ou ondulatoire et lorsque le véhicule est trop vieux ou endommagé alors l’âme le quitte pour rejoindre par appel d’harmonie son gâteau pour reformer le tout avant d’occuper un nouveau véhicule.

Ma voie intérieure est heureuse de ce développement… il reste cependant incomplet et oui maintenant je vois l’importance primordiale du parfum… Il est le vecteur d’excitation celui qui ordonne à l’âme de rejoindre le tout mais le véhicule n’est pas défectueux et le parfum pas assez puissant pour permettre à mon âme de se maintenir en état d’excitation alors elle revient en son état initial… mon corps. Et comme mon corps n’est ni endommagé ni trop vieux alors il se passe un phénomène supplémentaire mon âme est encore empreinte de ma conscience et de son lien avec moi ; elle partage avec moi certains ressentis et sa vision à son retour de son voyage.
Totalement incroyable !!!!

Ce soir, j’ouvre à nouveau le flacon et je la laisse me quitter… Elle se retrouve près du cours d’eau mais elle observe elle n’est pas dans le cours d’eau mais au-dessus de lui, et ne voit aucun reflet mais juste une ‪évanescence de couleur légèrement bleue…
Elle est une vibration ondulatoire. Étonnamment, l’ange, toujours présent sur cette rive replie ses ailes pour s’adresser à elle …


 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
1108 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 15 juil 2017 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Valérie,

Quelle leçon, dites-moi, de physique qui fut longtemps appelée depuis Aristote, philosophie naturelle. Ce qui est pour moi, béotien, une très belle définition. Puis vinrent d'autres savants visionnaires et pour ne citer qu'eux: Planck et Einstein (et bien d'autres avant eux), démontrant l'opposition de deux conceptions, ondulatoire et corpusculaire, de la lumière et vint la mécanique quantique. Puis vint la naissance d'une physique plus fouillée encore, plus recherchée, celle des particules élémentaires, dénommée physique subatomique.
Et c'est là que nous atteignons votre essai littéraire, si simple pour vous, si complexe pour moi. Mais, par transpiration ondulatoire, j'ai perçu ce que d'ordinaire j'eusse été incapable de saisir...Mon âme seule, en perpétuelle vibration arrive à saisir des choses insaisissables, ainsi le démontrez-vous? Cependant ma perception n'est que virtuelle, je ne vois pas les choses, ce ne sont que des ressentis, que mon cerveau transforme en sons ou en images.
C'est là le commencement du rêve éveillé ou d'une imagination de transmutation poétique.

Merci Valérie. Continuez à m'instruire et peut-être nous retrouverons-nous, un jour, dans un café hypersophistiqué d'une galaxie inconnue, à prendre un verre servi par des androïdes.
En attendant, je préférerai que cela fut sur terre, selon vos disponibilités.

Ma profonde amitié. Je vous embrasse.
JMJ

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
726 poèmes Liste
15530 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 16 juil 2017 à 16:00
Modifié:  17 juil 2017 à 17:04 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page



Il me suffit de comprendre ton besoin d' en parler , d' en ecrire...le reste est la cerise sur le gateau.



Grazie

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
PA...

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 16 juil 2017 à 19:40
Modifié:  16 juil 2017 à 19:43 par PA...
Citer     Aller en bas de page

Salutations poétiques Valérie

Donc il s’agit d’une fragmentation d’un tout…
Et si on trouvé une explication avec ( π ) (PI)

le parfum pas assez puissant (sourire)

Fantastique voyage, nombreuses questions
Belle projection d'esprits.

Le poète prend son temps, l'écrivain va plus vite.

Toute mon amitié



PA…

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
320 poèmes Liste
5786 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 18 juil 2017 à 09:16
Modifié:  18 juil 2017 à 09:17 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

cela devient compliqué pour moi, selon les dernières théories sur la naissance de l'univers, l'univers ne serait qu'une vibration à partir de là on peut tout imaginer ce que tu fais très bien. la vibration est une onde, comme en musique d'ailleurs avec 7 notes le phrasé musical est infini alors avec une vibration cosmique je ne te dis pas, on peut tout expliquer la naissance de la vie et sa diversité à partir de la matière. l'âme s'inscrivant dans ce processus pour l'apercevoir elle doit se rattacher à la vie et qui a conscience de la VIE, c'est l'homme le monde animal n'a conscience que de la vie de son espèce ce qui est bien d'ailleurs. Bon j'arrête, je suis en train de déborder sans doute de ton sujet. Merci pour le partage, je pense que tu es en train d'écrire un livre.

Amitiés

Yvon

  YD
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 18 juil 2017 à 14:59
Modifié:  18 juil 2017 à 15:09 par Varh
Citer     Aller en bas de page

Citation de Jacques-Marie JAHEL
Bonjour Valérie,

Quelle leçon, dites-moi, de physique qui fut longtemps appelée depuis Aristote, philosophie naturelle. Ce qui est pour moi, béotien, une très belle définition. Puis vinrent d'autres savants visionnaires et pour ne citer qu'eux: Planck et Einstein (et bien d'autres avant eux), démontrant l'opposition de deux conceptions, ondulatoire et corpusculaire, de la lumière et vint la mécanique quantique. Puis vint la naissance d'une physique plus fouillée encore, plus recherchée, celle des particules élémentaires, dénommée physique subatomique.
Et c'est là que nous atteignons votre essai littéraire, si simple pour vous, si complexe pour moi. Mais, par transpiration ondulatoire, j'ai perçu ce que d'ordinaire j'eusse été incapable de saisir...Mon âme seule, en perpétuelle vibration arrive à saisir des choses insaisissables, ainsi le démontrez-vous? Cependant ma perception n'est que virtuelle, je ne vois pas les choses, ce ne sont que des ressentis, que mon cerveau transforme en sons ou en images.
C'est là le commencement du rêve éveillé ou d'une imagination de transmutation poétique.

Merci Valérie. Continuez à m'instruire et peut-être nous retrouverons-nous, un jour, dans un café hypersophistiqué d'une galaxie inconnue, à prendre un verre servi par des androïdes.
En attendant, je préférerai que cela fut sur terre, selon vos disponibilités.

Ma profonde amitié. Je vous embrasse.
JMJ




Bonsoir JMJ,

J'aime beaucoup ce terme de philosophie naturelle... il m'a transporté lorsque j'étais jeune et m'a amené un temps à la physique quantique avant de bifurquer vers la chimie... Etonnant comme un terme employé par un professeur captivant peut influencer une voie plus qu'une autre... J'ai essayé de mettre des mots simples sur des ressentis en jouant avec l'imagination et quelques notions... Merci d'avoir lu jusqu'au bout ...
Nous trouverons le temps de ce verre servi par un garçon de café bien humain....

Ma profonde amitié; je vous embrasse aussi
V




Citation de ODIN
Qui Laura l'aura à l'or? Attention, l'âme est subtile, n'est-ce-pas...




Mon cher Bifröst

Celui qui aura l'aura oléééé..... l'âme est subtile comme la langue que tu utilises

Bises



Citation de Drôle d'oiseau
Bonsoir Valérie
A lire et relire pour une meilleure imprégnation de ce texte frôlant la science poétique,tac...

Mes bises

Jiçé




Bonsoir Mon merle futé,

oh quel joli terme ...la science poétique!!!
J'ai eu un peu peur de poster ce texte mais finalement, il faut se faire violence de temps en temps... et la peur est inutile...

Merci beaucoup
Les miennes ausssi
V

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 18 juil 2017 à 15:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Shovnigorath
Bonjour V,

C'est un très beau texte qui parle de et par ton âme.

Merci de m'avoir mentionné, c'est très flatteur et je t'en remercie humblement.

Avoir pu décrire l'imperceptible par voie de fréquences micro vibratoires relève un peu de l'exploit, en tous cas pour moi.

Je te fais tous mes compliments et espère lire une suite qui paraît d'ores et déjà promise.

Amicalement, Sylvain




Bonsoir Sylvain,

J'ai été impolie de vous citer sans vous en demander la permission mais votre citation était trop en adéquation avec ma pensée.....et merci beaucoup de votre commentaire... un exploit non ... juste une des voies qui s'ouvrait à moi... cependant j'avoue une certaine difficulté à trouver la suite ... mais j'essaierai...

Avec ma profonde amitié

V


 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 18 juil 2017 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga


Il me suffit de comprendre ton besoin d' en parler , d' en ecrire...le reste est la cerise sur le gateau.



Grazie




Chère Galatea

Je suis certaine que tu me comprends fort bien... lorsque nous vibrons sur une même fréquence, les ressentis et les images sont plus faciles à appréhender...
Je préfère la fraise à la cerise (sourire)... merci profondément pour ton commentaire

Grazie mille a te....
Baci amica mia

V

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 18 juil 2017 à 16:01
Modifié:  18 juil 2017 à 16:08 par Varh
Citer     Aller en bas de page

Citation de PA...
Salutations poétiques Valérie

Donc il s’agit d’une fragmentation d’un tout…
Et si on trouvé une explication avec ( π ) (PI)

le parfum pas assez puissant (sourire)

Fantastique voyage, nombreuses questions
Belle projection d'esprits.

Le poète prend son temps, l'écrivain va plus vite.

Toute mon amitié

PA…



Bonsoir PA...

Oui tu as raison Pi, le nombre de la transcendance ... Le nombre dit de l'irrationnel... Je ne peux qu'avoir de l'attrait pour lui... peut-être une voie ...
Parfois l'écrivain va plus vite si l'idée ne le quitte pas lors les mots s'enchaînent mais parfois il se doit de prendre du temps pour trouver un fil conducteur....
Le parfum ... mmm.... comme un murmure

Merci beaucoup PA...

Ma sincère amitié
V




Citation de Y.D
cela devient compliqué pour moi, selon les dernières théories sur la naissance de l'univers, l'univers ne serait qu'une vibration à partir de là on peut tout imaginer ce que tu fais très bien. la vibration est une onde, comme en musique d'ailleurs avec 7 notes le phrasé musical est infini alors avec une vibration cosmique je ne te dis pas, on peut tout expliquer la naissance de la vie et sa diversité à partir de la matière. l'âme s'inscrivant dans ce processus pour l'apercevoir elle doit se rattacher à la vie et qui a conscience de la VIE, c'est l'homme le monde animal n'a conscience que de la vie de son espèce ce qui est bien d'ailleurs. Bon j'arrête, je suis en train de déborder sans doute de ton sujet. Merci pour le partage, je pense que tu es en train d'écrire un livre.

Amitiés

Yvon





Cher Yvon,

Tu ne débordes pas de mon sujet et ton parallèle avec la musique est parfait... j'ai longtemps hésité entre parfum et musique cependant le parfum me paraissait une voie moins empruntée et peut-être un tantinet plus féminine (sourire).
J'ai apprécié ton commentaire et il me donne aussi plusieurs possibilités de continuation...
Un livre, je ne crois pas... pour l'instant j'enchaine juste des nouvelles... mais les intégrer plus tard dans une saga fantastique sûrement... je suivrai mon intuition au moment...

Mon amitié

Valérie


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1179
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.