Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 31
· Chlamys · Gylfi
Équipe de gestion
· FeudB
13232 membres inscrits

Montréal: 27 nov 08:40:48
Paris: 27 nov 14:40:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Un singulier séjour -3 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 11 juil 2017 à 03:16
Modifié:  12 juil 2017 à 12:35 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Grande suite au Sofitel DC…
Je n’ose ni m’assoir ni m’allonger, pourtant je dois me reposer sans m’endormir… Je prends le parti de défaire alors mes deux valises ; l’une, mes vêtements et l’autre, mon atelier de peintre portatif. Je souris en pensant aux longues palabres pour obtenir une suite avec terrasse sur laquelle un revêtement spécial anti peinture devait être posé mais pour ceux qui paient tout est toujours possible ; surtout lorsque le client s’appelle la NASA et pourvoit à tous mes frais pendant mon séjour américain.
Avant de débuter les tests auxquels j’ai donné mon accord par curiosité, j’ai négocié une visite de la ville en compagnie de deux chaperons… Lou et Mac, mes amis à la suite de notre rêve commun cependant je ne suis pas dupe non plus de leur attachement et fidélité à leur employeur. A vrai dire, ce détail a peu d’importance à mes yeux.
Après quelques jours entre restaurants réputés et visites, voici le jour J de ma première entrée dans ce sacrosaint lieu de l’étude de l’Univers…
Waouhhhhhhhhh !!! Je n’imaginais pas un instant la ville qui se cachait derrière ce sigle. Un vrai bonheur pour moi qui conserve à la fois mon penchant scientifique et mon âme d’enfant.
Il existe même un hôpital, un lieu multi cultes, plusieurs restaurants, une bibliothèque extraordinaire outre les laboratoires dans presque toutes les disciplines ; des mathématiques à la médecine nucléaire en passant par chimie, biochimie, biologie, microbiologie, électronique, robotique, nanotechnologie etc… Incroyable, je suis sidérée et épuisée de cette journée de visite mais à la place de retourner à l’hôtel, je m’installe dans l’appartement expérimental où mes affaires m’ont précédée. Ma nuit est calme et je m’endors avant de toucher le lit…
Ce matin, à jeun, prise de sang suivi d’un check up complet de mon individu : biopsie de peau, observation de mon squelette par scanner et IRM… ouf !! Tous mes organes sont en place et fonctionnent à merveille… Après un brunch, un entretien psychologique avec tests à l’appui et sensibilisation de mes cinq sens… Je me régale des petits rictus de surprise que suscitent certaines de mes sincères réponses... En attendant les résultats, je suis amenée dans une pièce reconstituée pour l’occasion ; elle est semblable à la salle d’attente du commissariat de police de Toulouse et c’est ici que je patiente en compagnie de mes deux américains avec un sandwich et un soda. Cependant au bout de quelques minutes, je me sens oppressée et presque à la limite de la suffocation et même une ouverture rapide de mon flacon toujours caché dans mon sac ne me procure aucun bien-être durable… Un coup d’œil et je devine la cause de ce malaise… Aucune fenêtre !!! Lou et Mac voient mon malaise grandissant et me sortent rapidement dans le couloir ; là je leur explique que le manque d’ouverture dans un lieu où je ne suis pas occupée est toujours source de cauchemar. Ils en réfèrent à qui de droit… Puisque je n’ai pas rêvé la nuit dernière, ils me ramènent au Sofitel dans ma chambre truffée de caméras, de micros et de capteurs diverses et variés. Oui, j’ai approuvé tout ce chasse-intimité … J’ai sincèrement un besoin de savoir ce qui m’arrive mais ce besoin je le cache en prenant toujours un air détaché et légèrement ironique. Personne ne doit connaitre mon envie sinon ils auraient de l’emprise sur moi et cela est hors de question.
La nuit ressemble ici à celle de chez moi, excepté les électrodes qui sont posées sur ma tête et mon torse. Après un sommeil profond, je me rue sur la terrasse pour peindre ma vision nocturne… aucune planète cette fois, juste l’image d’une île possédant une source centrale d’où partent quatre ruisseaux vers les quatre directions… C’est magnifique et reposant ; je pourrais presque encore entendre le bruit d’un torrent de montagne dans un paysage de forêts équatoriales…
Je m’habille rapidement ; les deux loustics sont déjà là et emportent le matériel disposé dans ma chambre. Dorénavant, je m’installe dans un petit appartement avec fenêtre au sein même de la NASA et mon atelier portatif est installé près de mon lit non loin d’une fenêtre ouverte sur une cour intérieure… Perfect !!!
Lou me guide vers la première pièce du laboratoire de Hubble….. Extraordinaire ! Ici sont rassemblées toutes les photos prises par le télescope et celle qui représente mon tableau est épinglée au mur à côté de ma toile prêtée à la NASA. Je reste sans voix. Spontanément je me dirige vers une photo, première d’une pile et je l’accroche sur un tableau blanc puis je dessine des étoiles, un soleil, des planètes tout autour. Il me semble que mon feutre noir s’anime dans mes doigts et essoufflée de ces quelques minutes, je le pose en m’éloignant pour mieux appréhender la perspective. Autour de moi, c’est le silence et Mac me donne les autres photos de la pile… Je suis stupéfaite encore une fois… Toutes ces photos représentent l’ensemble de la petite galaxie photographiée par Hubble, pratiquement identique à mon dessin additionnel.
L’atmosphère change radicalement et je sais qu’à partir de cet instant, je ne suis plus une potentielle affabulatrice mais une personne dont les perceptions sont mystérieuses. Cette transformation me ravit et m’effraie. Je me sens totalement épuisée cependant, je suis curieuse de la suite des opérations.
Ils visionnent la vidéo de mon sommeil, de mon réveil, de ma peinture mettant en parallèle mes tracés encéphalographique et cardiaque. Rien ne paraît anormal à l’exception de cet arrêt de quelques secondes de l’électrocardiogramme et de l’électroencéphalogramme. Maintenant, ils discutent rapidement entre eux et se détournent de la vidéo pour étudier de plus près les deux courbes.
Je suis exténuée et je m’installe un peu au calme dans le grand fauteuil près de la fenêtre entrouverte. Instinctivement pour trouver un peu de quiétude, j’ouvre rapidement le flacon de parfum avant de m’endormir dans son effluve. Lorsque je me réveille, je file vers le tableau et dessine à nouveau mon songe. Une fois fini, je me retourne et… Techniciens, ingénieurs, docteurs, Lou et Mac dorment tous. Oubliant totalement ma peinture, je les observe un moment jusqu’à leur réveil commun…Ils sont émerveillés et totalement hagards. Je n’ai besoin d’aucune explication pour savoir que nous avons tous partagé le même rêve.
Nous passons en silence dans une salle de réunion adjacente ; soudain, c’est la cacophonie, tout le monde parle en même temps n’écoutant même plus son voisin et je ris devant le manque de sel control de ces hommes aguerris à l’observation et au débriefing organisé… Personne ne fait cas de ma présence et je retourne visionner à nouveau la vidéo de l’hôtel.
J’ai bien vu où se situait le bouton start/stop mais je cherche celui du zoom… il y a un passage qui m’interpelle… Je le repasse encore et encore… Je ne suis pas certaine que mon imagination ne me joue pas des tours. Je dois en avoir le cœur net. Je me doute que toutes les pièces sont en permanence sous surveillance, je dois me procurer les images du sommeil commun. Je pénètre dans la salle de réunion et devant mon air grave, ils se taisent attendant mes paroles.
- Lou, j’ai besoin de la vidéo de notre sommeil et rêve commun. S’il te plait, le plus rapidement possible.
- Tu as trouvé quelque chose ?
- Il se pourrait, je n’en suis pas certaine…
Dans le quart d’heure suivant, nous sommes tous autour de l’écran et ...
- Stop… Zoomez au max, repassez et enregistrez

Oh le même détail que sur la vidéo de ma nuit… Eux ne voient rien. Mon œil de peintre a une particularité, celle de la perception du détail et des nuances de couleurs.
Je leur désigne une petite tache bleue au-dessus de moi et qui l’image suivante se retrouve près de la fenêtre. Ils sont sceptiques ne la distinguant qu’à peine. Alors, je demande le fichier de la fameuse photo du pseudo plagiat. Sans hésitation ils zooment au niveau des trois ombres… Moi, je les repère tout de suite et eux essaient de se persuader artefacts… Alors maintenant passons à la vidéo de surveillance de la salle témoin de notre sommeil collectif…
Là lorsqu’une quinzaine de petites taches s’agglutinent près de la fenêtre avant de s’élancer, l’auréole bleue formée ne peut passer inaperçue… Ils passent en revue toutes les photos de Hubble pour comparer avec celles de mes tableaux via un logiciel. Je suis fatiguée et il me tarde de me retrouver dans mon appartement… Lou m’accompagne et nous discutons un peu… comme deux amis cependant ma petite voix intérieure me recommande d’écouter mais de ne plus parler … je suis ce conseil… Il me fait une bise près de l’oreille et me chuchote : « Ta grand-mère ne s’était pas trompée sur ton surnom »…. A l’énoncé de cette phrase, je frissonne … Je suis contente de savoir fermer ma bouche. Au moins, je sais maintenant que l’enquête sur moi est des plus poussées. Je ferme la porte, j’éteins et je m’installe dans un fauteuil afin de penser à la manière d’agir en fonction de leurs futures investigations.
Le lendemain branle-bas de combat, direction breakfast dans la salle de débriefing… Et là, j’hallucine en entendant les différents commentaires…
Ils spéculent sur la possibilité de séparation de l’âme du corps, de pouvoir se laisser transporter dans d’autres galaxies et la manière de diriger ce voyage puis j’entends que si cela s’avère possible alors comment coloniser d’autres planètes et … Stop !!! Je ferme les yeux et les oreilles… Ils ne connaissent rien au processus, rien sur ce que sont ces taches bleues que déjà j’entends parler de colonisations et transports des âmes dans d’autres corps, de réguler les maladies etc… Pourquoi l’homme se conduit-il toujours comme un conquérant ? Sans la moindre humilité ? Sans s’apercevoir du divin caché en chacun d’entre nous ?
Je ne rêve plus et je me débarrasse de mon atelier portatif ; il ne me servira plus jamais; ils ont cassé ou j’ai cassé ce lien avec l’Univers. Je reste parmi eux encore un mois mais maintenant de moi, ils n’obtiendront plus rien puisque j’ai perdu mon don. Après 40 jours passés aux Etats Unis, enfin me voilà chez moi, dans mon lit… et j’ouvre mon flacon fermé depuis plus d’un mois… mais cette fois, et pour la première fois, je l’applique sur ma peau…
Je me vois quitter mon corps et je le regarde dormir avant de me demander la direction que je vais prendre… alors je pense à…
Jamais je n’aurais pensé me baigner dans l’un des cours d’eau de cette île paradisiaque et discuter avec un être assis sur la rive dont les ailes majestueuses sèchent déployées dans les rayons d’un soleil vert, et pourtant… L’Univers réserve encore bien des surprises à ceux qui ont la Perception… et l’Imagination.


 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 11 juil 2017 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Le plaisir est pour moi....

La lune certains la montre sous le bon angle et d'autres pas... aussi petit soit il pour 'l'humanité

Avec mon amitié
V

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
1108 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 11 juil 2017 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Valérie,

Je suis heureux de vous retrouver après un si long voyage...
Mais à peine revenue vous voilà repartie vers cette île qui n'est autre que le Paradis retrouvé puisqu'il y coule quatre cours d'eau. Et cet Être merveilleux aux larges ailes déployées, est-ce donc le jeune et solitaire Adam avant sa déchéance ?

J'ai aimé vous lire et je dois avouer que vous avez la subtilité littéraire pour nous entraîner dans des aventures extracorporelles de grande ampleur mêlées aux relations terre à terre du monde des vivants.
Gardez-vous de faillir - Ô Eve -, ne croquez pas le fruit de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal ; croquez d'abord le fruit de l'Arbre de la Vie Eternelle et donnez ainsi, au monde qui sera, la joie de subsister dans la simplicité de l'Amour divin.

Toute mon amitié emplie de milliards d'étoiles et d'autant de rêves...
JMJ

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
726 poèmes Liste
15530 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 11 juil 2017 à 11:13 Citer     Aller en bas de page



Je fais mien le conseil -remerciement de JMJ...

J' ai lu avec un plaisir indescriptible.


Felicitations,

galatea sorciere d' autrefois

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
PA...

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 11 juil 2017 à 17:16
Modifié:  12 juil 2017 à 12:04 par PA...
Citer     Aller en bas de page

Salutation et paix Valérie

Une très belle suite que je vais relire
Ce pourrait être qu'une simple, mais talentueuse histoire
Mais plusieurs vérités sont notées

Il faut continuer à écrire cette histoire

Bon ouvrage

Toute ma sincère amitié


PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 12 juil 2017 à 13:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jacques-Marie JAHEL
Bonjour Valérie,

Je suis heureux de vous retrouver après un si long voyage...
Mais à peine revenue vous voilà repartie vers cette île qui n'est autre que le Paradis retrouvé puisqu'il y coule quatre cours d'eau. Et cet Être merveilleux aux larges ailes déployées, est-ce donc le jeune et solitaire Adam avant sa déchéance ?

J'ai aimé vous lire et je dois avouer que vous avez la subtilité littéraire pour nous entraîner dans des aventures extracorporelles de grande ampleur mêlées aux relations terre à terre du monde des vivants.
Gardez-vous de faillir - Ô Eve -, ne croquez pas le fruit de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal ; croquez d'abord le fruit de l'Arbre de la Vie Eternelle et donnez ainsi, au monde qui sera, la joie de subsister dans la simplicité de l'Amour divin.

Toute mon amitié emplie de milliards d'étoiles et d'autant de rêves...
JMJ




Bonjour JMJ

Votre commentaire me touche beaucoup....
Oui vous avez raison... a peine revenue, je repars... mais peut être que mon surnom interfère dans ma manière de vivre... Qui sait?
Peut être aussi une suite à cette nouvelle pour si peu que je me décide à choisir une des voies possibles... D'autant plus que vous m'offrez aussi un chemin nouveau...
Quant à croquer le fruit.... vous savez bien que j'aime les fraises(sourire )...
Merci beaucoup pour vos mots ils m'encouragent à continuer encore...

Une amitié emplie de tant d'étoiles et de rêves. ... je la chéris. ..
Avec ma profonde amitié
Bises
Valérie

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 12 juil 2017 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga


Je fais mien le conseil -remerciement de JMJ...

J' ai lu avec un plaisir indescriptible.


Felicitations,

galatea sorciere d' autrefois




Bonjour Galatea

Quelle belle surprise de savoir que tu as aimé cette nouvelle.... merci beaucoup c'est toujours un immense plaisir de te croiser et de lire tes textes..
Parfois, je lis tes poèmes et j'imagine un contexte dans lesquels ils pourraient servir de base à une histoire. ..

Galatea sorcière d'autrefois. .. mais fée d'aujourd'hui
Merci
Ma sincère amitié
Bises

Valérie

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 12 juil 2017 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de PA...
Salutation et paix Valérie

Une très belle suite que je vais relire
Ce pourrait être qu'une simple, mais talentueuse histoire
Mais plusieurs vérités sont notées

Il faut continuer à écrire cette histoire

Bon ouvrage

Toute ma sincère amitié


PA…




Bonjour cher PA...

Merci beaucoup de votre commentaire...
Oui... je souhaiterais donner suite à cette histoire sans fin. ... cependant je me sens indécise quant à la voie à emprunter... peut être une suggestion ?

Mes sorties nocturnes.... 27° de longitude ? Ou à 27°C ?
(Rire).... j'ignore encore la température de l'éther. ..

Ma profonde amitié et gratitude

Valérie

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 13 juil 2017 à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Shovnigorath
Bonjour V,

Il y'a bien longtemps que je ne lis plus les longs textes et je me suis étonné d'avoir lu, relu tes trois textes avec un plaisir immense tant leur fluidité est grande et leur compréhension
Est une addiction à cette histoire magnifique pour laquelle j'aimerais bien une suite. Je n'ai pas eu autant de plaisir pour la prose que depuis Asimov ou Lovecraft.

Merci du fond du cœur !!!

Amitie, Sylvain




Ohhh Sylvain.... que de compliments !!!!

Asimov et Lovecraft.... des maîtres. ... des intouchables..
Cependant je suis grandement heureuse que ces trois petits textes vous aient plu... ils sont d'une certaine manière associés à mon être, à des ressentis, certainement aussi à une quête et à mon imagination curieuse...

Une suite est toujours envisageable si je trouve la voie qui me permettra de cheminer moi-même au fil des nouvelles.

Merci encore....
Ma sincère Amitié
Bises
V

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
320 poèmes Liste
5786 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 13 juil 2017 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé ma lecture, j'ai perçu la trame de ta nouvelle de cette manière: un don permet de séparer ton âme de ton corps et ainsi de voyager dans des sphères inconnues dans un imaginaire qui touche au réel, mais si tu acceptes que l'âme est la conscience, la méditation qui tant à l'élever peut effectivement te transporter dans un univers inconnu. j'ai probablement tout faux mais c'est mon ressenti ( rire)

Amitiés

Yvon

  YD
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 13 juil 2017 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon,

Tu n'as pas tout faux bien au contraire seulement ta perception est l'une de celles qui émanent directement de ce texte selon les ressentis de chacun et son rapport direct avec l'Univers et son approche

Merci Yvon d'avoir lu et d'avoir pris le temps d'analyser... J'en suis sincèrement touchée

Avec ma sincère amitié

V

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 17 juil 2017 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Varh T.

On rentre dans ce texte et on a des images plein la tête. Merci pour ce partage.

J.A.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3033 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 17 juil 2017 à 14:45
Modifié:  17 juil 2017 à 15:04 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Valérie
J'adore ton imagination ... tu m'as transporté avec ton voyage extra-corporel.
Tes textes sont de véritables petites séries de fiction.
C'est top. J'en veux encore.
Bonne journée
Christophe

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 18 juil 2017 à 07:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de Joker
Bonjour Varh T.

On rentre dans ce texte et on a des images plein la tête. Merci pour ce partage.

J.A.




Bonjour Joker A

Merci beaucoup pour ton commentaire... j'ignorais si cette suite pouvait rendre les images que j'avais dans la tête.. .
Et me voila rassurée


Bises
Varh.T

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 18 juil 2017 à 08:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Bonjour Valérie
J'adore ton imagination ... tu m'as transporté avec ton voyage extra-corporel.
Tes textes sont de véritables petites séries de fiction.
C'est top. J'en veux encore.
Bonne journée
Christophe



Bonjour Christophe,

Merci... avant de m'inscrire sur ce site, je n'avais jamais partagé mes textes et je ne suis pas confiante sur mon écriture.. . Mais grâce à vous tous, je commence à trouver une certaine assurance... l'imagination ... ce qui me permet d'avancer...
J'essaierai encore...

Avec mon amitié
Bises
V

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
3480 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
1er novembre
  Publié: 7 août 2017 à 10:14
Modifié:  7 août 2017 à 10:20 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Valérie,

C'est avec un peu de retard que je prends connaissance de ce récit, que je me réjouissais de lire... Et je ne suis pas déçu. On entre au cœur de la NASA pour une expérience paranormale. Etant un passionné de phénomènes étranges (passionné est un grand mot, disons que je me pose certaines questions à ce sujet) j'ai pleinement apprécié ce récit (qui fait suite aux deux précédents).

On constate en effet que les hommes imaginent tout de suite l'usage "conquérant" que l'on pourrait faire de certaines facultés extraordinaires, avant même d'en contempler le caractère fabuleux. D'où un certain dégoût éprouvé par la narratrice quand elle constate cette attitude.

Encore une fois, je me suis replongé dans une certaine atmosphère, celle de mes années de jeunesse où nous regardions des films ou des émissions consacrées aux phénomènes ou facultés étranges.
On constate que vous avez apporté une suite fictionnelle à la réalité de base, d'après ce que vous m'avez dit, ce qui confère au récit une force particulière.

Etant également amateur de science-fiction, j'ai été fasciné par le fait que le personnage crée des tableaux qui sont la réplique d'une image prise par le fameux téléscope (quoiqu'il ne s'agisse pas vraiment de S.F. ; cela relève plutôt du paranormal ; j'emploie sans doute le terme à tort). Le rêve commun est également un phénomène très intriguant... Y a-t-il des extraterrestres derrière tout cela ? Pas forcément : l'esprit humain est à lui seul assez prodigieux pour que toute l'affaire ne soit liée qu'à lui.

J'ai adoré.

A bientôt pour la quatrième partie, que je lirai prochainement !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 11 août 2017 à 07:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Bonjour Valérie,

C'est avec un peu de retard que je prends connaissance de ce récit, que je me réjouissais de lire... Et je ne suis pas déçu. On entre au cœur de la NASA pour une expérience paranormale. Etant un passionné de phénomènes étranges (passionné est un grand mot, disons que je me pose certaines questions à ce sujet) j'ai pleinement apprécié ce récit (qui fait suite aux deux précédents).

On constate en effet que les hommes imaginent tout de suite l'usage "conquérant" que l'on pourrait faire de certaines facultés extraordinaires, avant même d'en contempler le caractère fabuleux. D'où un certain dégoût éprouvé par la narratrice quand elle constate cette attitude.

Encore une fois, je me suis replongé dans une certaine atmosphère, celle de mes années de jeunesse où nous regardions des films ou des émissions consacrées aux phénomènes ou facultés étranges.
On constate que vous avez apporté une suite fictionnelle à la réalité de base, d'après ce que vous m'avez dit, ce qui confère au récit une force particulière.

Etant également amateur de science-fiction, j'ai été fasciné par le fait que le personnage crée des tableaux qui sont la réplique d'une image prise par le fameux téléscope (quoiqu'il ne s'agisse pas vraiment de S.F. ; cela relève plutôt du paranormal ; j'emploie sans doute le terme à tort). Le rêve commun est également un phénomène très intriguant... Y a-t-il des extraterrestres derrière tout cela ? Pas forcément : l'esprit humain est à lui seul assez prodigieux pour que toute l'affaire ne soit liée qu'à lui.

J'ai adoré.

A bientôt pour la quatrième partie, que je lirai prochainement !




Bonjour LPM

Le terme "paranormal" est bien employé puisqu'il désigne ce qui n'est ni observable ni explicable scientifiquement... et à ce moment-là, l'imagination prend le relais...
Je suis heureuse que ce chapitre vous ait plu... le prochain risque de vous surprendre... Le temps me manque pour le n•6... les extra terrestres je ne sais pas...cela dépend vers quel monde me dirige cette malicieuse muse de l'imagination.
Merci beaucoup pour vos commentaires qui m'encouragent toujours à écrire...
J'attends de lire à nouveau vos textes...

Encore merci
Excellent week end


Valérie


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1056
Réponses: 16
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0484] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.