Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 49
· Lapoètesse · doux18
Équipe de gestion
· Bestiole
13109 membres inscrits

Montréal: 21 avr 08:42:17
Paris: 21 avr 14:42:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Avril 2019) : "Poison d'Avril" :: Rhapsodie pour cabillaud Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
211 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 avr à 10:37
Modifié:  11 avr à 00:51 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

La nuit il rêvait aux étoiles
comme bien des poissons d'argents
rêvent scintillement de lune
que la mer berce tendrement
dans les reflets de la lagune.

C'était un cabillaud qui suivait sa maman
la nuit ce grouillot nageait sous le firmament.
Évitant les dangers, aux filets la prison
des pêcheurs bien ronchons, appâts et hameçons.

Il vaut mieux pêcher un godillot bêtement
que le gentil cabillaud qui suit sa maman.

Plus âgé, il aima un poisson demoiselle
et lui dit combien frayer était effrayant,
alors elle préféra un petit combattant
puis lui jeta un sort qui était sans appel
et de l'école le mit au banc
avec Rhapsody le hareng.

Ils furent invités au cirque des otaries
chantèrent en clé de sole avec la raie manta
accompagnés en mélodie d'un poisson-scie
toutes les nageoires applaudirent ces poissons-là.

Il vaut mieux pêcher un godillot bêtement
que le cabillaud et son copain le hareng.

Ils dansèrent sur des tempêtes avec Rhapsody,
firent souvent la fête restèrent amis pour la vie.
Cabillaud rêve encore d'étoiles inconnues
longtemps il vécut et jamais mourut morue
salé dans l'assiette encore moins mangé tout cru.

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
427 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Faut pas se leurrer, il va finir pané! youpi, c'est drôle! j'en frétille

  SHElene
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
3659 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 avr à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Fried,

Un petit coup de pousse car ton texte le mérite et est très drôle.


Ils dansèrent sur des tempêtes avec Rhapsody,
firent souvent la fête restèrent amis pour la vie.
Cabillaud rêve encore d'étoiles inconnues
longtemps il vécut et jamais mourut morue
salé dans l'assiette encore moins mangé tout cru.




Mais vous en conviendrez... c'est quand même peu probable. Tout est permis le 1ier avril.

Bien à toi Fried.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 avr à 15:30 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Fried
Il vécut heureux comme un poisson dans l'eau et il eut beaucoup de petits cabillauds !
Jolie petite histoire avec des jeux de mots... plaisante à lire.
Merci pour les aventures de ce petit poisson d'avril, pas poison...

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
211 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 avr à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Hello Mawring, Actuaire, et Shelene, merci pour vos lectures et comentaires sympathiques.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14404 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 10 avr à 16:38 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Fried,

Superbe histoire pleine d'humour !
J'ai adoré te lire !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3761 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 11 avr à 00:55 Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha ! J'ai adoré, un beau loufoque.
Humour... salé même pas, jolis jeux de mots inspirés.

Par contre je ne vois pas le rapport avec le thème "PoiSon d'avril".

Tu m'as fait repenser à la chanson de Bobby Lapointe : "La maman des poissons elle est bien gentille, mais moi je l'aime mieux avec du citron..."
Et la mer et les poissons d'argent m'ont conduit direct au Bateau Ivre de Rimbaud.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
211 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 11 avr à 04:22 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla
Et In poésie, effectivement j'ai complètement zappé poison, je n'avais pas ajusté mes lunettes j'ai lu poisson

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
2657 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 11 avr à 15:51
Modifié:  12 avr à 10:04 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ... une vie libre de poissons.
Je trouve que tu as eu une bien belle idée étonnante

Bonne journée
Cidnos

 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
211 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 12 avr à 01:04 Citer     Aller en bas de page

Merci Cidnos :-)

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 113
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0470] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.