Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 37
Invisible : 0
Total : 40
· doux18 · Lapoètesse · Hubix-Jeee
13109 membres inscrits

Montréal: 21 avr 08:30:14
Paris: 21 avr 14:30:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Avril 2019) : "Poison d'Avril" :: Létalité Humaine... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 9 avr à 14:55 Citer     Aller en bas de page

L'araignée du matin mord la main du destin
Découvrant tout avril d'un fil, inopportun
Dans le jardin des derniers survivants.

La sang habille les herbes cérébrales
De la pensée naît le poison carcéral
Dans la prison du temps équivalent.

Le soleil disparaît au fond des yeux
Glaçant les veines des ventres creux
Des cœurs flottent dans l'océan des rêves
Décomposés, comme l'amour qui crève.

Je nage aux confins de ce monde pourrissant
Où s'agglutinent des corps verdâtres, suintant
Sur les gravats des tombes du feu savoir -
L'araignée s'étoile dans le noir...

Hubix.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14404 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 9 avr à 15:45 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

De superbes images !
Bravo !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3761 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 avr à 01:52 Citer     Aller en bas de page

Voilà bien ce qui arrive aux araignées se découvrant d'un fil... de soi.

Belle manière pour ce thème.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
198 poèmes Liste
10891 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 avr à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Ici encore une belle interprétation de ce thème !

Merci à toi !

  ISABELLE
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
3206 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 10 avr à 06:08 Citer     Aller en bas de page

Salu Hubix,
Avril est nu et frissonne...Manquait plus que la mygale pour nous enserrer de sa toile...c'est chaud glaçant ms bon, j'aime bien, c'est un peu mon univers d'imaginaires...et aussi les araignées, pas forcément dans le plafond, quoique...

Amitiés...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 06:24 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

Sybilla, images, certes, mais superbes (?), lorsqu'il s'agit de la désagrégation, de l'auto-destruction de l'humain, euh... là, j'hésite...!

Octobre, oui, ce qui me fait toussé, entre autre, la pollution de l'esprit et celui de l'air, l'utilisation de produits (courants) plus ou moins trafiqués chimiquement, nocifs pour l'environnement, reste la partie immergée de l'iceberg qui flotte dans l'immense océan de la connerie humaine, oui, je confirme...

JB, j'ai choisi l'araignée, parce qu'il s'agit d'un animal qui, souvent, provoque de la répulsion, du matin, comme le dicton, chagrin, le destin, celui de l'humanité, empoisonné, ce qui en résulte est dans ce poème...

Isabelle, j'ai pris le côté sombre du thème, comme départ pour exprimer ce que l'homme est/serai capable de faire...

Riaga, le retour, ça pourrait être une mygale, c'est vrai, je ne le précise pas, en tout cas son poison est dans les veines de l'homme, se diluant en lui, jusqu'à lui monter au cerveau et donner les résultats désastreux que je constate, en partie... Triste constat, en vérité... L'araignée au plafond n'est jamais très loin!

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
3206 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 12 avr à 00:09
Modifié:  12 avr à 01:06 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Merci à vous...


JB j'ai choisi l'araignée, parce qu'il s'agit d'un animal qui, souvent, provoque de la répulsion, du matin, comme le dicton, chagrin, le destin, celui de l'humanité, empoisonné, ce qui en résulte est dans ce poème...

Riaga, le retour, ça pourrait être une mygale, c'est vrai, je ne le précise pas, en tout cas son poison est dans les veines de l'homme, se diluant en lui, jusqu'à lui monter au cerveau et donner les résultats désastreux que je constate, en partie... Triste constat, en vérité... L'araignée au plafond n'est jamais très loin!


Hubix.


Bizarre, j'aime bien les araignées et je ne leur ferai jamais de mal, je les trouve utiles et élégantes....bon y a des limites pour les "empoisonneuses"...Le "One Flew Over the Cuckoo's Nest" et ses "locataires" est un vrai paradis en ses enfers comparé à l'Homme dit "sain d'esprit'....lui, il est flippant...et parasitaire.
So long ...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
421 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 12 avr à 07:15 Citer     Aller en bas de page

Poème incisif aux images choc.
Tu devrais l'envoyer à un certain Donald.
Remarque, vu le mec, ça m'étonnerait qu'il percute.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 12 avr à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

Riaga, moi non plus je n'ai rien contre les araignées, comme les opilions (faucheux), j'en ai dans ma maison, dans les angles, en hauteur, qui attendent patiemment l'arrivée dans leur toile de quelques mouches, moucherons et autres insectes beaucoup plus "chiants" que les araignées, mais ici, je voulais voir dans cet animal le symbole de quelque chose que beaucoup de gens redoutent, en tout cas, on ne peut pas dire que l'araignée soit un animal très populaire, c'est dans ce sens-là...

Amanda, le Donald, s'en fiche éperdument des araignées, comme des roseaux, des poissons, des vertébrés, des invertébrés et des lucioles et de tout être humain ayant le sens des responsabilité vis-à-vis de son environnement...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3761 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 13 avr à 02:03 Citer     Aller en bas de page

Non seulement je n'ai rein contre les araignées, mais je les adore.
Même les grosses.
Ceci dit, je ne suis pas arachnophile au point d'en élever.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 14 avr à 11:19 Citer     Aller en bas de page

Moi, non plus, JB...

Du reste, une araignée qui fait sa toile dans ma maison, ne me dérange aucunement...

Je vois-là toute l'utilité de cet animal, en particulier, lorsqu'il fait chaud et que certains insectes (nuisibles) prolifèrent...

Amitiés...

Hubix.

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
346 poèmes Liste
3597 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 17 avr à 01:06
Modifié:  17 avr à 12:40 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hubix,
un poème dont la toile (araignée oblige) de fond est très noire, L'homme est il un poison pour l'homme ? Telle est la question.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 17 avr à 09:48 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pichardin et merci...

L'homme qui sait bien nager peut, éventuellement, être un poisson, comme un poison... pour le pêcheur...

Après, l'homme reste un animal doué de (dé)raison...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 202
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0576] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.