Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 36
· -LarmesDeNuit- · emy999
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 03:25:16
Paris: 16 juin 09:25:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Avril 2019) : "Poison d'Avril" :: Oh la chipie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4922 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 8 avr à 11:40
Modifié:  8 avr à 13:57 par Emme
Citer     Aller en bas de page

OH la chipie ! repost avril 2012

L’hiver s’endort. Un rayon de soleil s’infiltre par le cœur du volet de ma chambre et vient flirter avec mes paupières closes. Je m’incline devant sa caresse.

J’ouvre grand les yeux. Cette lumière douce et chaude me met de bonne humeur. Cette journée du début avril semble s’annoncer sous les meilleurs auspices.
Je m’apprête, j’allège mes fringues d’hiver, j’enfourche ma bécane et je file en ville.

À peine à pied d’œuvre, l’œil pétillant, le sourire charmeur en jeune mâle en chasse, j’observe avec gourmandise mon alter ego féminin qui, comme moi, fait semblant de butiner les vitrines du centre, un espace piétonnier fierté de Monsieur le Maire et des commençants.

Je m’étonne de mon succès apparent, beaucoup d’entre elles me sourient avec un charme fou. Est-ce des invites ? Je suis un peu gêné, je n’ai pas l’habitude, car loin de moi l’idée d’être un top modèle.

C’est le printemps qui les titille. Probablement, ces amazones sont en chasse aussi. Il va bien falloir que je me décide à sortir le grand jeu, la panoplie de conseils que m’a fourguée mon grand frère.

Je l’aperçois ; une panthère se profile sur les pavés brillants de soleil. Dans une minute, je vais croiser une jolie brunette. Sa tenue sportive et sa démarche féline me fascinent. Si elle sourit en me croisant et si elle se retourne sur moi, je l’aborde !

Le miracle se produit. Un large sourire sur une rangée de dents parfaites finit de mettre le feu dans mes veines.
Aussitôt, je reviens sur mes pas, je l’accoste avec mon plus beau sourire. Mon baratin à peine commencé qu’elle éclate d’un rire sonore et moqueur. Vexé, je m’apprête à l’apostropher avec mon vocabulaire des plus « poétiques », elle ne m’en laisse pas le temps.

Cela ne me dérange pas que tu marches dans le même sens que moi, mais si tu restes à mes côtés enlève le poisson d’avril que tu as dans le dos.

Le rouge au front, complètement sonné, figé dans mon amour- propre, je la laisse s’éloigner. Ma belle humeur envolée, je rentre dépité à la maison. Je crois connaître la coupable, cette peste de petite sœur, oh la chipie ! Déjà jalouse…

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 8 avr à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Ohhh!!! mon pauvre Yvon ! Sacrée petite soeur qui t'a sapé ta belle assurance
Tu vois je n'ai pas ce soucis, je suis fille unique, mais le statut est parfois bien ennuyeux !
Bon, entre temps tu as dû te récupérer.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 8 avr à 16:16 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Yvon,

J'ai adoré lire ton histoire !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
13101 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 9 avr à 01:39 Citer     Aller en bas de page

C'est typique des frangines ça ! Merci pour ce sourire matinal.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11033 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 9 avr à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Hihihi j'adore tout simplement

Je n'ai que des grandes sœurs donc je suis une petite sœur ... eh eh eh ...

Merci à toi Yvon !

  ISABELLE
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1637 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 9 avr à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon
Un texte qui m'a bien fait sourire ....comme quoi un poisson peut se faire prendre un râteau ! C'est mon fils qui essaie de m'en faire manger un le 1ier .....maintenant ça prend moins !!
J'ai bien aimé cette lecture pleine d'humour

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
3922 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 9 avr à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon,

Et qui sait, elle se souvient peut-être toujours de toi grâce à ce poisson :-)
Un texte qui m'a donné aussi un grand sourire...

Myo


PS: Une pensée pour mon frère ... qui lui en a 7 .. de sœurs ( et pas de frère)
Mais rassure-toi, il s'en est bien sorti

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9795 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 9 avr à 18:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Le relire m'a autant fait sourire que la première fois.. Heureuse de te relire

Sélénaé mon amitié

 
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
629 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 9 avr à 19:06 Citer     Aller en bas de page

Lol Yvon ça sert à çà les frères et sœurs : vous faire ressentir une belle panoplie de sentiments variés Merci de votre partage

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4219 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 10 avr à 02:00
Modifié:  10 avr à 02:00 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Un vrai poiSon d'avril cette petite sœur.
Moi, je me méfie de ma petite sœur (1,80 m) car elle a plus d'un fil (d'avril) à pelote retorse de blagues.

Euh !? Il y a 7 ans, t'étais encore jeunot ? Poisson d'avril, non ?

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4922 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 10 avr à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Mawr, Sybilla, Magali, Maschoune, Pieds-enVers, Myo, Sélénaé, Miette, JB

Surpris et heureux, ce post en 2012 était passé quasiment inaperçu, merci de vos petits mots, je constate que dans chaque famille les frères et sœurs sont parfois casse pieds, mais on les aime… petit clin d’œil à Sélénaé heureux de te retrouver sur le site, grande poétesse parmi les grands, je vais me régaler à lire tes nouveaux écrits.
Amitiés

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4177 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 10 avr à 17:09 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon,

Es-tu toujours le même, " l’œil pétillant, le sourire charmeur en jeune mâle en chasse", mais sans poisson aujourd'hui ?
Agréable lecture.
Amitiés
jlouis


  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4922 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 avr à 08:17 Citer     Aller en bas de page

Jlouis

La mobylette, est oublié depuis longtemps... l'oeil charmeur a été remplacé par les rides de la séduction...(rire) chaque étape de la vie apporte ses plaisirs.

Amitiés

Yvon

  YD
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
3614 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 15 avr à 00:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Y.D.
et que dire du type dont le frère est masseur ?
Merci pour ce sourire matinal !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4922 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 15 avr à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Pichardin

Merci de ton passage sur mes lignes

Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 153
Réponses: 14
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0472] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.