Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 320
Invisible : 0
Total : 325
· ALPETE LION DE AUDE · DeviousF · Jacques-Marie JAHEL · al1953 · Cléo
12991 membres inscrits

Montréal: 19 juil 13:32:47
Paris: 19 juil 19:32:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Patch Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Captain Cap


l'Eternité, c'est bien plus long que "ça"...! 4 fois plus long.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
12 mars
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 16 avr à 07:56
Modifié:  16 avr à 16:32 par Emme
Citer     Aller en bas de page



Au bal des Cloportes, il y a porte ouverte.
Les volutes évoluent à lèvres entrouvertes.
Les gitanes tournoient au milieu de l'arène,
au tempo des stridences des si belles sirènes.

Au bal des Cyclopes, nous n'irons plus fumer.
Les éponges sont noires comme guenilles à bonder,
les poumons sont si ternes qu'ils n'aspirent plus
qu'à vider leurs citernes de leur horrible jus.

Au bal des Cloportes, les taupes y sont bien vues,
les six clopes quant à elles, ne sont plus bienvenues,
et le compas, dans l’œil leur sera expédié.

Au bal des cyclopes, il n'y a qu'éclopés
attendant le casse-pipe tels des harengs fumés
qui les fera descendre du four au cendrier

Cap ... (avec l'aval de Nick Hotine)

  hissez haut...!
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
6475 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 17 avr à 02:53 Citer     Aller en bas de page

trou de bal cloporte là tu meurs
où les six roses finissent leurs vies.
aux repas les vers (et non verres) c'est cœurs.
aux versifiés pour les valeurs.
merci CAP

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
3423 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 17 avr à 16:29 Citer     Aller en bas de page

😂😂😂

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1278 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 22 avr à 18:23
Modifié:  22 avr à 18:25 par Pieds-enVERS
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Cap
C'est vrai que c'est dit avec humour mais le texte est noir comme le goudron qui fait tâche sur les poumons ! je dirai que vs avez une manière directe pour parler du tabagisme et des dégâts qu'il provoque .........( ceci dit je ne fume pas mais j'ai été sensible à votre texte et à ses volutes )
merci

 
Captain Cap


l'Eternité, c'est bien plus long que "ça"...! 4 fois plus long.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
12 mars
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 28 avr à 05:33 Citer     Aller en bas de page

Sam, merci pour ton passage,
et heureux qu’il ne soit pas à tabac.

La brune colombe, merci de votre lecture
et d’avoir collé ces larmes sur mon papier
goudronné.

Pieds en vers, vous avez raison, j’aurais du
mettre quelques filtres à cette plume trempée
dans le goudron pour cet texte écrit dans l’alternance
de mes volutes brunes et blondes. Merci

Amicalement

Cap

  hissez haut...!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 191
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0324] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.