Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 27
· Ted Nonin
13069 membres inscrits

Montréal: 21 mai 13:45:56
Paris: 21 mai 19:45:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Jours off Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 2 avr 2018 à 11:34 Citer     Aller en bas de page



De mes jours off je ne retiens
Que le temps perdu à attendre
Un petit mot, un geste tendre
Qui me ferait me sentir bien

Mais par hasard je ne reçois
Que silence et indifférence
Ou les reproches que tu lances
Des mots qu’on doit garder pour soi

Qu’importe je poursuis ma route
Sous la pluie douce du printemps
Rien ne sera plus comme avant
Même si chaque pas me coûte.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 2 avr 2018 à 12:23
Modifié:  2 avr 2018 à 12:24 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Les pas ne coûtent rien sauf si tu portes des chaussures trop chères. Mets un pied devant l'autre, ça te fera encore de plus jolies jambes. Le reste c'est bullshit (en un ou deux mots, à toi de voir ).

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 2 avr 2018 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Les pas ne coûtent rien sauf si tu portes des chaussures trop chères. Mets un pied devant l'autre, ça te fera encore de plus jolies jambes. Le reste c'est bullshit (en un ou deux mots, à toi de voir ).



Ma Doudou tu es frappée à grands coups de bon sens !
Je n'achète jamais de chaussures trop chères, du coup, parfois, j'ai des ampoules. Mais comme je ne suis pas une lumière, ça ne me sert pas de leçon.

Merci pour ton passage, je vais repartir du bon pied.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 2 avr 2018 à 17:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ratatam
Pour finir un petit dicton (ce n'est pas de moi) :

Pour économiser vos chaussures, faîtes de plus grands pas.

Bisous, chère Aude.



C'est judicieux. Je vais marcher à grandes enjambées.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
1776 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 3 avr 2018 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude Doiderose

En effet sur des "louboutin"
Talons aiguilles, mollets galbés
Cela coûtent de marcher sur des œufs,
Mais l'élégance n'a pas de prix
Et tous les regards sont séduits.

Alors poursuit ta route
Même si chaque pas te coûte,
Avancer ce n'est pas toujours "le pied"
Mais c'est toujours plus facile
Que d'attende ou de reculer.

Alors go...go...go

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 3 avr 2018 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de MUSCADE
Bonsoir Aude Doiderose

En effet sur des "louboutin"
Talons aiguilles, mollets galbés
Cela coûtent de marcher sur des œufs,
Mais l'élégance n'a pas de prix
Et tous les regards sont séduits.

Alors poursuit ta route
Même si chaque pas te coûte,
Avancer ce n'est pas toujours "le pied"
Mais c'est toujours plus facile
Que d'attende ou de reculer.

Alors go...go...go

Bisous - MUSCADE



Marcher sur des œufs à Pâques est de circonstance !
Tu as raison, j'avance. Merci Muscade

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
4026 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 4 avr 2018 à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Marcher un jour de grève SNCF y'a pas mieux pour avancer.
Je te souhaite des pas prospères.
Pas trop pépères quand même. Ça n'irait pas à ton teint.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 4 avr 2018 à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Marcher un jour de grève SNCF y'a pas mieux pour avancer.
Je te souhaite des pas prospères.
Pas trop pépères quand même. Ça n'irait pas à ton teint.

Bizzz JB



Les grèves sont comme les vagues sur la grève : j'y suis indifférente, j'ai mon vélo.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 480
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0290] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.