Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 32
· Klafooty · marchepascal · Adria d'Orances · Cerdick
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 02:56:26
Paris: 16 juin 08:56:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Mars 2019) : "Pénitence" :: Pour Lpdp de nos envoyés très spéciaux ( Y. D et Mawringhe) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 mars à 13:50
Modifié:  12 mars à 10:26 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Fait divers à RIONBIEN.


LOLOTTE et SATURNIN.


Au fin fond de la Provence, dans le petit village de RIONBIEN, deux habitants se font résistance !
Qui ne connaît pas Lolotte et Saturnin Santanbrulli ? Un vieux couple bougon affichant plus de cinquante années de mariage et autant de disputes...

Comment d'ailleurs ont-ils pu faire six enfants ? Grande énigme pour toutes les bonnes âmes de la paroisse ?!

Hiver comme été, fenêtres grandes ouvertes car ils ne craignent plus rien, ni le chaud, ni le froid, leur crasse faisant régulateur de température... ils sont et font la risée des passants par leurs sempiternelles algarades vaudevillesques !

C'est ainsi qu'un jour semblable aux autres...

S - Tu exiges toujours tout et ne veux rien donner en retour, vieille mégère !

L - Et alors ! Pour qui te prends-tu, vieux bouc puant ? Je ne vois pas où est le problème. Crois-tu bel ami que pour toi je vais faire pénitence ? J'irai là où je veux !

S - Ton égoïsme me plie !

L - Regarde de pouvoir te redresser ! (Rires de Lolotte) Quant à toi, ton altruisme m'assoupit, tu es d'un ennui... mortel.

S - Subordonné, comme d'habitude, je me tais.

L - C'est le mieux que tu as à faire, pauvre diable, tu auras toujours tort avec moi, tu le sais bien !

S - Ma vie avec toi est une vraie pénitence, mais qu'ai-je donc fait au bon Dieu ?

L - Fous lui la paix à celui-là, il a assez de travail. Tu veux que je chiale, tu n'avais qu'à te faire moine !
Pénitence, pénitence, je t'en foutrai moi de la pénitence. Arrête de me faire culpabiliser. Moi, ma vie avec toi, *té, c'est un sacerdoce. Je t'ai tout sacrifié, ma jeunesse, ma beauté, tout, tu entends Santanbrulli, tout...J'aurais pu faire meilleur mariage !

S - Ma pénitence sera sans rédemption, je n'aurai aucun salut, aucune délivrance !

L - Mais que veux-tu donc à la fin du compte ? *tu as levé le coude, tu as bu un coup de trop aujourd'hui pour être aussi rasoir ?

S - On m'avait dit avec le temps...

L - " On ", tu sais qui c'est ce " on " ? Un con assurément, comme toi !

S - (D'un air tout penaud et contrit, Saturnin bredouille) Maiiis riieen !

L - Ah ! Tu vois bien... Regarde-moi cette mine de chien battu ! La crotte au cul, la larme à l’œil, tu ressembles à ce pauvre Kiki, notre chien de chasse, ce basset, qui est mort l'an dernier. T'as la même tronche, pauvre monde ! Que croyais-tu encore, fallait réfléchir, fallait pas m'aimer !

S - (Avec un grand soupir) Trop d'amour, tue l'amour !

L - Balivernes, billevesées... que marmonnes-tu encore dans ta barbe, quelque idiotie ?!

S - Je crois que mon amour a fait germer narcisse...

L - (Éclatant de rire) T'es pas foutu de faire pousser une fleur au jardin et tu me traites de narcisse à présent ! Va au cimetière t'entretenir avec mon père. J'ai parait-il son caractère, par l'occasion, pose la question aussi à ma mère et surtout... attends la réponse grand couillon. Je rigole, ils sont morts ça fait vingt-ans ! Tu peux toujours attendre, on sait jamais, des fois qu'ils reviendraient.

S - Collier invisible, anneau d'amour...

L - *Pardi, c'est pas les rivières de diamants que tu m'as achetées !!! Moi au moins, j'ai été plus fine, j'ai tressé avec un bon chanvre cette laisse pour mieux te tenir, très cher.

S - Envies d'évasion ; mais comment pourrais-je t'échapper ?

L - Alors là, *que nenni mon gaillard, tu es à moi et point ne t'échapperas !

Saturnin pensif dialogue dans sa tête.

Comment dénouer l'entrave ?
Comment trouver la force du refus ?
Comment retrouver ma propre richesse ?
Oh ! *La calebassem'en pète... mais j'ai une idée !

Il monte sur une chaise branlante, manquant de se renverser.

L - *Fada, casse toi la pipe maintenant ! Qu'est-ce-qui te prend à faire la girouette là-haut perché ? Tu vas nous en chanter une peut-être ? Tu veux faire pleuvoir, que cherches -tu en haut de l'armoire ? La poussière ? Ménage de printemps, pour une fois, tu seras utile !

S - (Excédé !) Ma carabine,*crénom de Diou !

L - Mais tu es complètement agité du bocal ! Tu veux que j'me débine ? Pfff, tu raterais un éléphant qui pisse dans un couloir !!!

S - Trop tard, c'est décidé !

Il larme et...il l'arme !

Il tire !

PAN !!!

Elle est morte...

Trop d'amour, tue l'amour !
Pénitence pour toujours...

Mawr et Y.D


* Té, en patois, tiens.
* Tu as levé le coude, expression utilisée pour parler de quelqu'un qui boit.
* Pardi, pardieu, petit juron.
* Que nenni, que non, refus en vieux français.
* La calebasse, la tête en patois.
* Fada, fou, en patois.
* Crénom de Diou, juron en patois.

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4219 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 11 mars à 14:07 Citer     Aller en bas de page

Une scène de ménage cocasse, qui se termine en crime de sang. Bah ! c'est pas tous les jours.
Mais Saturnin, tu n'as rien à regretter, c'était une plaie ta Lolotte (et je la connais bien ). J'aurais fait pareil.

Par contre maintenant, pénitence yeah ! comme dirait SHElene.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
601 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 mars à 15:39 Citer     Aller en bas de page

Vin diou, ça rigole pas dans le fin fond de la Provence... bien sympathiques ces personnages, un jargon et une répartie bien trempés! Et quel dénouement. Un duo bien animé!

  SHElene
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 mars à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Adiou, Môsieur In Poésie,
Pour commencer je te le dis bien en face, je suis espantée de ta méchantise et je vais t'escagasser... les amis qui disait, les amis !!! Ah, tu lui aurais foutu un coup de fusil à cette Lolotte que tu connais bien eh bé moi, je t'esclafferai le cul ! Voilà, assassin T'es bien comme ce fada de Saturnin, je me demande ce qui m'a pris de vous parler seulement. Adiciats, je m'en vais rouméguer dans mon coin !!!
Té, tu mérites même pas que je t'embrasse aujourd'hui espèce de branque !


Ah, SHElene, heureusement que t'es là ! Tu les a vu ces deux fadas. Il m'a tirée comme un lapin de garenne, le Saturnin et l'autre grand couillon qui dit qu'il aurait fait pareil...boudu, c'est malheureux quand les gensss t'aiment pas, tu sais ! Tu t'emboucanes avec eux et ça fini mal.
Allez va, je te fais un gros poutou à toi

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
2392 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
9 juin
  Publié: 11 mars à 17:47 Citer     Aller en bas de page

😯😯😯😯😀😀

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4219 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 11 mars à 17:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Adiou, Môsieur In Poésie,
Pour commencer je te le dis bien en face, je suis espantée de ta méchantise et je vais t'escagasser... les amis qui disait, les amis !!! Ah, tu lui aurais foutu un coup de fusil à cette Lolotte que tu connais bien eh bé moi, je t'esclafferai le cul ! Voilà, assassin T'es bien comme ce fada de Saturnin, je me demande ce qui m'a pris de vous parler seulement. Adiciats, je m'en vais rouméguer dans mon coin !!!
Té, tu mérites même pas que je t'embrasse aujourd'hui espèce de branque !


Ah, SHElene, heureusement que t'es là ! Tu les a vu ces deux fadas. Il m'a tirée comme un lapin de garenne, le Saturnin et l'autre grand couillon qui dit qu'il aurait fait pareil...boudu, c'est malheureux quand les gensss t'aiment pas, tu sais ! Tu t'emboucanes avec eux et ça fini mal.
Allez va, je te fais un gros poutou à toi



MDR J'adore quand tu fais semblant de te fâcher. Ça ne te va pas, ce n'est pas ton naturel. Ah bien sûr ça fait folklo avec ton "patois", mais je n'ai pas encore tremblé dans ma culotte Lolotte va !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 mars à 17:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir De Margotin
Merci pour tes petits smileys sympas ! Ravie de te voir sous nos lignes! ( Y.D et moi)

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 11 mars à 18:02 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mawringhe et Yvon,

J'ai aimé lire votre duo !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 mars à 18:05 Citer     Aller en bas de page

T'as une culotte mon GB et moi un slip !!! ça serait pas un peu le monde à l'envers ? Là tu peux trembler et te faire dessus...
TC

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 mars à 18:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Sybilla
Merci de ton petit commentaire, belle soirée à toi aussi !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 12 mars à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir ODIN
Contente qu'Yvon et moi t'ayons fait passer un bon moment !
Note bien...une morte qui te répond !
Tu sais comment ça s'appelle ? "Message d'outre tombe !"

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
3614 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 14 mars à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawr et Y.D.
comme dit la chanson "Les histoires d'amour finissent mal en général !"
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1344 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 14 mars à 08:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pichardin
Surtout les histoires d'amour vache !
Merci à toi d'être passé "sous la fenêtre " de Lolotte et Saturnin

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 261
Réponses: 12
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0595] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.