Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 195
Invisible : 0
Total : 196
· Nomis
13146 membres inscrits

Montréal: 30 mars 22:53:31
Paris: 31 mars 04:53:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sans saison, mes larmes d'eau tonnent... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mai Bee


Toujours la vie nous rebalance, le poids des maux que l'on ne panse...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
394 commentaires
Membre depuis
21 février 2015
Dernière connexion
15 mai 2017
  Publié: 6 juin 2015 à 04:44 Citer     Aller en bas de page

Quand s’ombre le clairon l’été trop courbatu
Entremêle ancolie et regard vêt hivers.
Dans les fauves couleurs des nuées de colverts
Volent parmi les monts- Ô vent où mènes-tu ?

Des arpents de forêts aux stères d’un bois mort,
S’aligne et destine à, la paume d’une main
L’horizon d’un bourdon, alors que le froid mord
Les ocres de la terre et le calme chemin.

Tant d’ormes à leur pied fougère et puis sente, air
Sous le peuplier tremble ailant vice et vertu ;
Pourprin temps dérobé, tes moissons, nos enchères…

L’orage plein d’eau tonne et souffle dès l’Ether
Les feuilles en livrée – Ô vent ! Où mènes-tu
Le frisson des saisons quand se pâment les chaires ?

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22492 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 6 juin 2015 à 06:21 Citer     Aller en bas de page

Un adorable poème, j'y suis très sensible.
Jolis jeux de mots et tes larmes " d'eau tonnent " sur " les taies " d'oreiller qui s'en imprègnent durant ton sommeil.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
15010 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 6 juin 2015 à 07:05 Citer     Aller en bas de page




L’orage plein d’eau tonne et souffle dès l’Ether
Les feuilles en livrée – Ô vent ! Où mènes-tu
Le frisson des saisons quand se pâment les chaires ?


Tres agréables et sympa pour le jeu de mots...



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 6 juin 2015 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

somptueux sonnet en ce beau samedi

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16136 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 6 juin 2015 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
La_Hire

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
155 commentaires
Membre depuis
2 mai 2015
Dernière connexion
8 décembre 2015
  Publié: 6 juin 2015 à 13:15 Citer     Aller en bas de page

beaucoup de talent, comme souvent, mais je ne suis pas sûr d'aimer tellement les jeux de mots quand ils sont "gratuits", même si c'est amusant de pouvoir lire différemment le texte. Merci du cadeau en tous les cas, et belle soirée.
Amitiés,

La Hire.

  Vivre donc vivre sans abri, se tenir droit dans la lumière.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14984 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 6 juin 2015 à 14:05 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mai Bee,

Merci pour ce superbe sonnet plein de métaphores !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
378 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 6 juin 2015 à 20:16
Modifié:  6 juin 2015 à 20:21 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

Je trouve ces vers très "tordus" dans le sens où les mots eux-même le sont. Mais pourtant l'ensemble est beau, je dis chapeau, exercice difficile et parfaitement réussi, ça chante très très bien malgré la difficulté imposée. (Suis-je clair ? Pas sûr). Poème étonnant et très beau, à mes yeux.

Amitiés.

Daniel

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
La_Hire

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
155 commentaires
Membre depuis
2 mai 2015
Dernière connexion
8 décembre 2015
  Publié: 7 juin 2015 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mai Bee

Citation de La_Hire
beaucoup de talent, comme souvent, mais je ne suis pas sûr d'aimer tellement les jeux de mots quand ils sont "gratuits", même si c'est amusant de pouvoir lire différemment le texte. Merci du cadeau en tous les cas, et belle soirée.
Amitiés,

La Hire.



Bonsoir La Hire,
Le mot " talent " me met mal à l'aise alors avec " beaucoup " devant, je vous laisse imaginer.
Ils sont gratuits et vous voudriez me les faire payer ?
Je comprends ce que vous dites, j'ai souvent une histoire personnelle en toile de fond, en fait. Pourquoi je ne parle pas d'elle directement ? Bonne question... Merci de ne pas me l'avoir posée
La question de fin est aussi réelle. Je me suis demandée :
Si ce que l'on pense a une influence sur ce qui est, que deviennent les âmes que l'on chérit, lorsque l'on a cessé de croire ?
Voilà pour la petite histoire.
Merci beaucoup à vous et belle soirée.
Amicalement
Mai B.



Excellente question, perceptible au travers de votre texte avant que vous ne l'évoquiez aussi explicitement.
Paradoxe, limiter les risques consisterait à croire. Quelle drôle d'existence.
Belle journée, merci à vous, je m'accorde, malgré ma critique un peu rêche, au commentaire de Daniel et aux applaudissements généraux. Continuez, si ça vous plait!

La Hire

  Vivre donc vivre sans abri, se tenir droit dans la lumière.
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 7 juin 2015 à 06:25 Citer     Aller en bas de page

une forêt ou les mots s'enchainent et où les fous gérent les saisons
bel exercice
l'iconoclaste

  pengyou42
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 7 juin 2015 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mai Bee

Une plume prometteuse que je découvre, j'ai apprécié vous lire

Cordialement, L'Architecte

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
Mai Bee


Toujours la vie nous rebalance, le poids des maux que l'on ne panse...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
394 commentaires
Membre depuis
21 février 2015
Dernière connexion
15 mai 2017
  Publié: 7 juil 2015 à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Un adorable poème, j'y suis très sensible.
Jolis jeux de mots et tes larmes " d'eau tonnent " sur " les taies " d'oreiller qui s'en imprègnent durant ton sommeil.
Bises amicales ODE 31 - 17

C'est votre regard qui est adorable.
Merci beaucoup Ode 31 - 17
Bises amicales aussi
Mai B.

Citation de Galatea belga
L’orage plein d’eau tonne et souffle dès l’Ether
Les feuilles en livrée – Ô vent ! Où mènes-tu
Le frisson des saisons quand se pâment les chaires ?
Tres agréables et sympa pour le jeu de mots...
galatea

Bonsoir Galatea
Merci beaucoup !
Une agréable visite
Belle soirée à vous

Citation de ilizia chaim
somptueux sonnet en ce beau samedi
Il prend quelques libertés quand-même
Somptueux, c'est fort ça !

Merci beaucoup Ilizia

Citation de mido ben
très plaisante lecture

Bonsoir Mido
Merci de ta gentille visite
Belle soirée
Mai B

Citation de La_Hire
beaucoup de talent, comme souvent, mais je ne suis pas sûr d'aimer tellement les jeux de mots quand ils sont "gratuits", même si c'est amusant de pouvoir lire différemment le texte. Merci du cadeau en tous les cas, et belle soirée.
Amitiés,
La Hire.

Bonsoir La Hire,
Le mot " talent " me met mal à l'aise alors avec " beaucoup " devant, je vous laisse imaginer.
Ils sont gratuits et vous voudriez me les faire payer ?
Je comprends ce que vous dites, j'ai souvent une histoire personnelle en toile de fond, en fait. Pourquoi je ne parle pas d'elle directement ? Bonne question... Merci de ne pas me l'avoir posée
La question de fin est aussi réelle. Je me suis demandée :
Si ce que l'on pense a une influence sur ce qui est, que deviennent les âmes que l'on chérit, lorsque l'on a cessé de croire ?
Voilà pour la petite histoire.
Merci beaucoup à vous et belle soirée.
Amicalement
Mai B.

Citation de sybilla
Bonsoir Mai Bee,
Merci pour ce superbe sonnet plein de métaphores !
Mes amitiés
Sybilla

Bonsoir Sybilla,
C'est très gentil, et c'est moi qui te remercie pour tes jolies visites.
Belle soirée
Amicalement
Mai Bee

Citation de Daniel
Je trouve ces vers très "tordus" dans le sens où les mots eux-même le sont. Mais pourtant l'ensemble est beau, je dis chapeau, exercice difficile et parfaitement réussi, ça chante très très bien malgré la difficulté imposée. (Suis-je clair ? Pas sûr). Poème étonnant et très beau, à mes yeux.
Amitiés.
Daniel

Oui très clair ! Vous avez perçu l'exercice
Merci beaucoup Daniel, je suis touchée.
Amitiés
Mai Bee

Citation de La_Hire
Excellente question, perceptible au travers de votre texte avant que vous ne l'évoquiez aussi explicitement.
Paradoxe, limiter les risques consisterait à croire. Quelle drôle d'existence.
Belle journée, merci à vous, je m'accorde, malgré ma critique un peu rêche, au commentaire de Daniel et aux applaudissements généraux. Continuez, si ça vous plait!
La Hire

" limiter les risques consisterait à croire " Joli sujet ! Remis dans le contexte, effectivement...
" Quelle drôle d'existence. " Oui, son sens de l'humour nécessite parfois beaucoup de hauteur et pas mal de recul
La critique a du bon, et j'ai plutôt l'habitude, pas de souci, je prends !
Merci La Hire, et belle soirée à vous
Mai Bee

Citation de l'iconoclaste
une forêt ou les mots s'enchainent et où les fous gérent les saisons
bel exercice
l'iconoclaste

Sujet de mon prochain texte :
La folie à bien plus de visages que de fous pour les porter
Mais bon, à part ça je n'ai encore pas écrit un mot...
Merci L'Iconoclaste, c'est gentil à vous
A bientôt
Mai Bee

Citation de SillonsDesMots
Coucou Mai Bee,
Tout d'abord, J'ai Adoré (à fond!) ton titre, avec le Big jeu de mots !!
Ensuite tes jeux de mots, genre
"Trop court battu",
"Entremêle ancolie et "
ou encore
"Tant d’ormes à leur pied fougère et puis sente, air" (T'endorment à leur pied, (fougère(fou j'erre??)) et puissantes errent(ou et puis s'enterrent)),
"Pourprin temps dérobé, tes moissons, nos enchères…." (Pour printemps des robées, nos mois sont, nos ans chers),
"souffle dès l’Ether" (wouah!) (souffle délétère),
"quand se pâment les chaires" (bon j'avoue là, je pousse: qu'en ce pas me léchèrent )
et peut-être "monts - Ô" ( pour manteaux? ),
"austère d'un bois mort",
bref et sûrement d'autres que je n'ai su voir
des jeux de mots que je trouve très à propos qui plus est,
avec une âme poétique qui me parle bien. Ca c'est mon plaisir à te lire.
Je me demandais, à la fin, pourquoi "chaires" et pas "chairs"?
Mon ressenti général:
Sans saison, l'eau tonne (tout de même) et l'emporte.
Et voilà,
l'automne que je lis vers après vers,
automne et cris, décrit par une abeille de Mai, ayant le bourdon,
nostalgie du printemps, nostalgie emprunte tant à ce qui a été.
Merci Mai Bee, j'aime beaucoup ce talent qui de toi à nous, s'offre en jeu de mots subtils,
à la poésie des émotions, ici la tristesse.

Sillons de Mots, je suis toujours touchée par la générosité de tes commentaires.
Merci de tout coeur.
Pourquoi " chaires " au lieu de " chairs " Car ici après les chairs ce sont les croyances qui sont tombées.
Je ne mérite pas tout ça, mais c'est si gentil que ça me fait énormément plaisir.
Merci encore.
A bientôt Sillons
Mai Bee

Citation de L'Architecte
Bonjour Mai Bee
Une plume prometteuse que je découvre, j'ai apprécié vous lire
Cordialement, L'Architecte
J'en suis heureuse, merci l'Architecte.
Mes cordiales salutations en retour.
A bientôt sur vos pages
Mai Bee

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1275
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Bonne FÊte A Toutes Les Mamans (Autres)
Auteur : josette
Nature en fête (haïku) (Autres)
Auteur : Bernylys
Beauté matinale (Autres)
Auteur : josette
Hiver inachevé (Autres)
Auteur : Rousselaure
On peut préférer... (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Quand on aime quelqu'un (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Se parer jeunes et insensés pour cacher l'âge qui avance (Citations personnelles)
Auteur : Galatea belga
Un mois bien capricieux (Autres)
Auteur : josette
(Autres)
Auteur :
Le lac de la Martine par Aude Doiderose et Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Virtuel (Citations personnelles)
Auteur : mido ben
Rien à dire (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
A la dérobée (senryu) (Autres)
Auteur : ladysatin
Histoires à dormir debout (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
(Autres)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0472] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.