Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 382
Invisible : 1
Total : 389
· ode3117 · Gylfi · Crikee · Willie · yaya685
Équipe de gestion
· doux18
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 16:14:00
Paris: 28 sept 22:14:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Encore et encore Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 21 oct 2017 à 18:11
Modifié:  22 oct 2017 à 03:52 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

La nuit, les souvenirs me hantent.

C’est quand vient le soir que tu me reviens,
Chaque nuit qui se passe, comme une ronde sans fin.
Pour me visiter, me hanter, me briser,
Encore et encore, sans jamais t’apaiser.

Lorsque je m’endors, je ne rêve que de toi,
Dans mes cauchemars, c’est tes yeux que je vois.
Quand la couette me serre, il me semble que tes bras,
Encore et encore, se referment sur moi.

La douche de la nuit n’efface pas les traces,
Qu’ont laissées sur moi tes doigts si voraces.
Ma gorge est douleur d’avoir trop hurlé,
Encore et encore, ma voix s’est brisée.

Alors j’ai choisi de tout recommencer,
J’ai effacé mon nom, j’me suis réinventée,
J’ai caché mes peines sous un faux sourire,
J’ai repris l’escalade pour lentement m’enfuir,
J’ai tu mes peurs, mes doutes et ma haine,
Par ces moments de peine, j’ai su prendre les armes.

Et c’est ainsi qu’un soir, allongée dans le noir,
J’ai senti l’air bouger, la porte s’entrouvrir,
A l’autre bout du monde, seule, en sécurité,
Encore et encore, je me suis réveillée.


C’est quand vient le soir que tu me reviens,
Chaque nuit qui se passe, comme une ronde sans fin.
Je te livre bataille pour mieux me reconstruire
Encore et encore, sans jamais plus céder.

  ZZ
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
9705 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 22 oct 2017 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

Bon dimanche ma chère JOSETTE,

Et c’est ainsi qu’un soir, allongée dans le noir,
J’ai senti l’air bouger, la porte s’entrouvrir,
A l’autre bout du monde, seule, en sécurité,
Encore et encore, je me suis réveillée.


c'est visites qui perturbent les pensées nocturnes
j'aimerai pouvoir en faire un développement en mots avec toi.

grosses bises de SAM

 
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 22 oct 2017 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

samamuse,

Bonjour à toi !
Merci à toi de ton arrêt ici, et pour ta proposition. Je vais néanmoins la déclinée car si elle est sympathique, je ne souhaite cependant pas y donner suite sur un sujet comme celui-ci. Ce poème est sorti hier soir assez simplement et je dois dire que le sujet est tellement... "fort" que je ne pense pas pouvoir réécrire dessus un jour.

Merci encore,

Cordialement,
Zoé

  ZZ
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16592 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 22 oct 2017 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 22 oct 2017 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

mido ben,

Merci pour le compliment, bien que le sujet n'est rien de reluisant.

Au plaisir de te lire,
Ossette

  ZZ
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 23 oct 2017 à 04:25 Citer     Aller en bas de page

Vi*,

Merci à vous pour votre ressenti, en effet, la catégorie triste est riche en émotions, et puissante dans ce qu'elle produit.
J'aime beaucoup m'y promener car je trouve que ce sont parmi les émotions les plus "vivaces" par l'écriture...

Amitiés,
Ossette

  ZZ
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3033 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 26 oct 2017 à 07:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ossette
Une douleur vive mais très bien écrite.
J'ai aimé te lire
Bonne journée
Christophe

 
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 30 oct 2017 à 17:20 Citer     Aller en bas de page

Cidnos,

Bonsoir,
Merci pour ton passage ici. Une douleur bien réelle, vive et vivante malheureusement pour beaucoup... La mienne s'estompe peu à peu, ce qui est heureux.

Au plaisir de te lire,
Bonne soirée à toi,
Ossette

  ZZ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 794
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0342] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.