Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 220
Invisible : 0
Total : 220
13130 membres inscrits

Montréal: 17 juil 20:51:41
Paris: 18 juil 02:51:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (janvier 2019) : "Déjanté" :: Au régal de Riagal Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3284 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 8 jan à 03:48
Modifié:  8 jan à 05:24 par Emme
Citer     Aller en bas de page

L'heure est venue. Les trois coups ont frappé. Le silence est total, le manoir endormi, le corbeau assoupi et Ligéia au lit.

Prospéro mène la danse avec la Peste noire, la duchesse D'Amalfi prend un bain de jouvence, tout est permis ce soir.
D'un voltaire bancal, il saute sur la table et les jambes croisées, il médite et se tait avant d'ouvrir le bal, il s'appelle Riagal.

Souple, dans sa démence, il s'accroche à la poutre, les bras écartelés et ses deux poings serrés.
Son corps se balance, le pouls est à quarante, il desserre les mains, pendu à son destin.

Tombera, tombera pas, sur le tapis de soie ? Par-dessus la corniche, sur les pavés humides ?...
Tout lui est égal.

Étrange ce qu'il arrive aux heures où les fantômes appellent à la rescousse un troupeau de grenouilles...
Sous la lune rousse.

Reflet dans un miroir, assis sur le plancher, il ouvre un œil blasé, la tête...
Décapitée.

Rien de grave, rien de sale, pas de cris dans la salle.
Les vermines se régalent.


Macbêtes et consorts conspirent, c'est fatal, le roi est val'heureux, ils n' ont pas trouvé mieux que de lui faire la peau, au son d'une cornemuse et... d'un pipeau.


Tempête sous un crâne déposé sur le marbre, ce bruit insupportable a réveillé les morts.
C'est ainsi qu'au régal des spectres affamés, il échappa de peu aux eaux grises du Léthé.

Un conseil que je vous donne, dans ma grande générosité : si vous voyez un homme portant un couvre-chef aux couleurs de l'Irlande, la tête sous le coude, fuyez à toutes jambes...
Riagal est de retour !*



08/01/2019

* Enfin pas tat que ça....mais j'ai pas pu résister...et chez moi, la déjanterie n'est pas "éphémère"...qui n'est pas un effet...; -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Saphariel


Tirons notre courage de notre desespoir même. (Sénèque)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
192 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2017
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 8 jan à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Déjanté à souhait cher Riaga... j'adore le fond (sombre)... et tout le reste... à lire et à relire...

Merci...

  On a tous une Némésis en soi. La différence entre l’optimiste et le pessimiste, est que ce dernier la conçoit quand le premier ne fait que l'entrevoir sans jamais l'affronter...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 8 jan à 17:12 Citer     Aller en bas de page



Ton humour et plus...ton Regal, Royal .
Un script pour un film encore incomplet.



Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14960 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 8 jan à 17:16 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Raga,

Superbe et plein d'humour !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
629 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 8 jan à 18:54
Modifié:  8 jan à 18:57 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Merci Riagalen de votre partage. J'aime tout particulièrement le rythme de ce passage là, entraînant une phrase après l'autre, comme on se laisse happer par la scène du théâtre après les coups du lever de rideau... :

Citation de RiagalenArtem
D'un voltaire bancal, il saute sur la table et les jambes croisées, il médite et se tait avant d'ouvrir le bal, il s'appelle Riagal.

Souple, dans sa démence, il s'accroche à la poutre, les bras écartelés et ses deux poings serrés.
Son corps se balance, le pouls est à quarante, il desserre les mains, pendu à son destin.

Tombera, tombera pas, sur le tapis de soie ? Par-dessus la corniche, sur les pavés humides ?...
Tout lui est égal.



J'en profite pour vous souhaiter mes vœux pour 2019, meilleure santé possible pour vos yeux, année pleine de joie et de poésie

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4180 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 9 jan à 04:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Riagal parmi toutes ses tragédies macabres ; il s'en échappe, de profondis, mais pour combien de temps encore !

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
284 poèmes Liste
4981 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 9 jan à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Original c'est François Villon qui t'inspire?

Amitiés

Yvon

  YD
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3284 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 9 jan à 12:03
Modifié:  9 jan à 12:43 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Un grand Merci à vous tous d'être passés sous ce petite texte d'opacité complètement barré (et crypté) écrit sur le fil.....c'est courageux et ça me touche..

Odin (oui, les noeuds rhônes ont cramés ; -)...

Saphariel J'ai fait tel que je suis ; -) Fond sombre, tu as tt compris et ça ne m'étonne pas : -)...)

Lilia, (Regal Royal, à en rougir dans tous ce sang -), ue film à tourner ? J'ai pas encore fini le scénorio ms why not..ce serait un court-métrage, vu la rapidité du gus ^^):

Sybilla : L'humour sauve....! : -)...qu'il soit noir ou d'arc en cieux...sinon, trop sympas, tes mots...




  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3284 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 9 jan à 12:09
Modifié:  9 jan à 12:15 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Miette
Merci Riagalen de votre partage. J'aime tout particulièrement le rythme de ce passage là, entraînant une phrase après l'autre, comme on se laisse happer par la scène du théâtre après les coups du lever de rideau... :

Citation de RiagalenArtem
D'un voltaire bancal, il saute sur la table et les jambes croisées, il médite et se tait avant d'ouvrir le bal, il s'appelle Riagal.

Souple, dans sa démence, il s'accroche à la poutre, les bras écartelés et ses deux poings serrés.
Son corps se balance, le pouls est à quarante, il desserre les mains, pendu à son destin.

Tombera, tombera pas, sur le tapis de soie ? Par-dessus la corniche, sur les pavés humides ?...
Tout lui est égal.



J'en profite pour vous souhaiter mes vœux pour 2019, meilleure santé possible pour vos yeux, année pleine de joie et de poésie


Merci Miette, bien vu pour le coup de rideau...et l'allusion au théâtre...à ce propos j'ai semé des indices ms je ne voulais pas les dévoiler...je comptais sur vous ; -)...et aussi Spassibo pour les voeux et les yeux....Je vous les retourne, les souhaits, pas les "nyeux" myopes, ce serait pas un cadeau...; -)

Citation de Jean-Louis
Bonjour,

Riagal parmi toutes ses tragédies macabres ; il s'en échappe, de profondis, mais pour combien de temps encore !

Amitiés
jlouis


Macabres, oh, si peu Jean-Louis ^^ ...et puis Riagal a neuf vies, comme les chats....; -)...il s'en sort toujours...


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3284 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 9 jan à 12:31
Modifié:  9 jan à 12:33 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D
Original c'est François Villon qui t'inspire?

Amitiés

Yvon


Non,pas Villon, ce talentueux malandrin, voleur, assassin et poète...tu dois faire allusion à Ballade (En riagal, en arsenic rocher)...ms ce protagonniste ne lui ressemble pas...Riagal a d'ailleurs un sens..(je parle du nom)...

Dc, je vais révéler ce qui m'a inspiré, hé bien, ce que j'aime...les théâtre Elisabétin (La Duchesse d'Amalfi, de Webster, MacBeth de Shakespeare, bref du tragique décliné sur le mode hmoristique...et aussi, mon cher Edgar (Poe), avec son héroïne sombre, Ligéia, La Peste de la Mort Rouge dont Prospéro est la victime, etc..Pis si je pense à Welles, j'ajoute le côté russe à ce melting pot à en perdre ses jante (ou à les jeter ; -)...
Merci de ton passage et de tes questionnements...: -)
.

ps : spécial merki à JB, il saura pourquoi...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
439 poèmes Liste
8541 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 9 jan à 12:54
Modifié:  9 jan à 12:56 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Hello Brother,

Même si le fond de l'air effraie, je dois être déjantée car ce texte fait part d'images qui m'ont beaucoup amusée.
Je te voyais te balancer sur une poutre pour faire une grosse blague. Normal, pour un capucin.

Kiss 💋

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 9 jan à 14:29 Citer     Aller en bas de page





Les vermines se régalent.


Macbêtes et consorts conspirent, c'est fatal, le roi est val'heureux, ils n' ont pas trouvé mieux que de lui faire la peau, au son d'une cornemuse et... d'un pipeau.


Tempête sous un crâne déposé sur le marbre, ce bruit insupportable a réveillé les morts.

C'est ainsi qu'au régal des spectres affamés, il échappa de peu aux eaux grises du Léthé.

Un conseil que je vous donne,
dans ma grande générosité :
si vous voyez un homme portant un couvre-chef aux couleurs de l'Irlande,
la tête sous le coude, fuyez à toutes jambes...
Riagal est de retour !*


Cher Poète Riaga,


Ta plume sait tout faire... même le déjanté débordant...
Pour nous un régal de vous trouver à nouveau parmi nous avec ton couvre-chef aux couleurs de l'Irlande...
Reste à savoir si tu as pris les couleurs de la République ou les couleurs des Brexiteurs du Nord??
Je me suis bien amusé lors de ma lecture.

Bonne soirée cher ami
Etienne


  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
3618 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 15 jan à 00:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,
oui c'est bien d'avoir la tête sous le coude, ça évite de la perdre.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3284 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 20 jan à 09:07
Modifié:  20 jan à 09:58 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Hello Brother,

Même si le fond de l'air effraie, je dois être déjantée car ce texte fait part d'images qui m'ont beaucoup amusée.
Je te voyais te balancer sur une poutre pour faire une grosse blague. Normal, pour un capucin.

Kiss 💋


Ah my Sist', bah tu vois, ça je sais faire...quant à être déjantée, on est pas frère et soeur pour des nèfles ; -)...
Kisses...du Capucin qui revendra bientôt chez "nous"...: -) I hope...


Citation de actuaire




Les vermines se régalent.


Macbêtes et consorts conspirent, c'est fatal, le roi est val'heureux, ils n' ont pas trouvé mieux que de lui faire la peau, au son d'une cornemuse et... d'un pipeau.


Tempête sous un crâne déposé sur le marbre, ce bruit insupportable a réveillé les morts.

C'est ainsi qu'au régal des spectres affamés, il échappa de peu aux eaux grises du Léthé.

Un conseil que je vous donne,
dans ma grande générosité :
si vous voyez un homme portant un couvre-chef aux couleurs de l'Irlande,
la tête sous le coude, fuyez à toutes jambes...
Riagal est de retour !*


Cher Poète Riaga,


Ta plume sait tout faire... même le déjanté débordant...
Pour nous un régal de vous trouver à nouveau parmi nous avec ton couvre-chef aux couleurs de l'Irlande...
Reste à savoir si tu as pris les couleurs de la République ou les couleurs des Brexiteurs du Nord??
Je me suis bien amusé lors de ma lecture.

Bonne soirée cher ami
Etienne



Thxs, Etienne...tu sais, j'aime jouer sur toutes les gammes, non sens risque parfois ; -)....A ta question, je répondrai par une autre : so what ? Tu connais l'heure grave et si Brexit il devait y avoir vraiment, alors c'est l'Irlande entière et son si fragile équilibre de paix qui en ferait les frais avec une frontière à nouveau et des conséquences catastrophiques (entre autre, je ne parle pas de l'économie européenne ni de la politique)...donc à toi d'en déduire ma position...mais c'est tout un débat long, très long et détaillé...alors, pour une autre fois, dans un autre lieu...: -)
Bien à toi...dear friend.



Citation de Pichardin
Bonjour Riaga,
oui c'est bien d'avoir la tête sous le coude, ça évite de la perdre.
Amicalement
Pichardin



Oh pour moi, il n'y a pas beaucoup de différence...il y a tant de façon de perdre la tête ^^...
Merci pour tes bon mots, Pichadrin ; -)...

Amitiés....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 780
Réponses: 13
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0638] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.