Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 46
Invisible : 1
Total : 50
· SHElene · Lapoètesse · Tristamourir
13058 membres inscrits

Montréal: 17 jan 16:30:12
Paris: 17 jan 22:30:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Décembre_Éphémères 2018_Ailleurs :: J'ai fait le Buzz*... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
5900 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 déc 2018 à 03:00
Modifié:  11 déc 2018 à 14:59 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Je me demandais bien où j'étais, comment j'étais arrivé là
D'ailleurs, il faisait si sombre que j'ignorais où je posais pieds

Je me suis réveillé en pleine nuit
Le temps était sec et j'y voyais goutte
Un léger vent inexistant m'avait surpris
Sans savoir le goût de ma dernière Stout.

La veille, si je me souviens, j'étais dans un bar, à Hobart, à discuter
Avec Neil, d'un coup fumant dont le monde se souviendrait très longtemps

J'avais du mal à respirer la laine
Des moutons qui attendaient la tonte
Sur la photo je m'appelais Eugène
Mais je ne m'en étais pas rendu compte.

Des grésillements dans les oreilles, sous mon casque céphalique pesant
Ressemblaient à des mots prononcés à 384 000 kilomètres de ma tête

Je me levais en accordant des arcs
De cercles où je me concentrais, épais
J'avançais au cœur de LunaPark
Titubant de visu, vers juillet.

La chaleur humaine porte le cœur à des hauteurs insoupçonnées, pour
Qui a le vertige, ma voix s'est perdue en cassant la croûte de régolithe

Loin d'Abilene où je démens
Être plus aérien que volatil
Les échiquiers en carrés blancs
Ont peur du noir des nuits futiles.

Pour un croissant mes lunules apparaissent au clair de la terre
En arcs-en-cieux spacieux comme un cocktail tellurique virtuel

Je passais par un hasard poisseux
Sur un écran célèbre et cérébral
À petits pas humainement piteux
Sous le regard d'étoiles pâles.

Je me répondais, inconsciemment absent, sans attendre un écho positif
D'ailleurs, je n'étais plus que l'ombre d'un soleil sur un radiateur froid.

*Je voulais préciser, pour que les personnes qui liront ne se méprennent pas qu'il y a une majuscule, donc qu'il s'agit d'un nom propre, donc il y a un jeu de mot (encore!), donc, il s'agit d'un homme, qu'il y a plein d'indices dans ce poème, qui permettent de savoir de qui il s'agit, donc, l'adjectif "volatil" ne prend pas de "e", puisqu'il est masculin et... c'est tout...

Hubix.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
4033 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 déc 2018 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

Ouverte cette fermeture éclair, Buzz. Tee-shirt un joli texte

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 11 déc 2018 à 04:57 Citer     Aller en bas de page

Du Hubixxx pur jus. J'aime

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13345 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 déc 2018 à 16:44 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

J'aime !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
3467 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 déc 2018 à 01:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hubix,
peut être s'agit il Hobart Sharif, ou peut être de Buzz Bunny, ou encore Hobart Tabac !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
5900 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 déc 2018 à 15:05 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

ODIN, Buzz était quelqu'un d'éclairé, oui, bon parleur, plutôt ouvert, donc...

Amanda, jus électrique ?... où jus de Sélénites ?... au choix...

Sybilla, j'aime beaucoup les clairs de lune, comme un nain dix...

Pichardin, il a fait l'acteur, effectivement, sans que se soit son métier, métier où aime beaucoup s'envoyer en l'air, surtout en juillet... c'est pas Neil qui aurait dit le contraire, même en noir et blanc...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
679 poèmes Liste
14709 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 14 déc 2018 à 21:07 Citer     Aller en bas de page



Ailleurs, sur la Lune , avec Aldrin.

Bravo !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
5900 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 15 déc 2018 à 08:39 Citer     Aller en bas de page

Merci et bravo Lilia...

il s'agissait bien de Edwin Eugene Aldrin, dit "Buzz", astronaute , deuxième homme à marcher sur la lune, après Neil Armstrong, lors de la mission Apollo 11, le 21 juillet 1969...

Cela ne nous rajeunit pas...

Amitiés...

Hubix.

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
3727 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 17 déc 2018 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

Encore une fois, beaucoup de recherche dans ce texte.
Des doubles sens, des jeux de mots surprenants ... mais un fil conducteur qui relie tout ça parfaitement ensemble.

Troublant et bluffant
Bravo

Myo

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
5900 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 18 déc 2018 à 15:08 Citer     Aller en bas de page

Merci Myo...

Au moins, moi, je sais où je vais, j'ai bien les pieds sur terre, même si, souvent, j'ai la tête dans les étoiles...

Lui, Aldrin, pour ce poème, bien évidemment, est un peu à l'ouest, même de la lune... mais tout cela n'est que pure fantaisie...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 155
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0355] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.