Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 49
· Pieds-enVERS · Didier · DAMOKIFRA
13117 membres inscrits

Montréal: 17 nov 09:30:54
Paris: 17 nov 15:30:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Ma FÉe... Mon Étoile et Mon Soleil Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
❀ninette1952


L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
460 commentaires
Membre depuis
9 février 2016
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 29 sept 2016 à 07:55
Modifié:  6 déc 2016 à 10:22 par ❀ninette1952
Citer     Aller en bas de page

Ma FÉE... Mon ÉTOILE et MON SOLEIL
La petite fée aux yeux bleus et cheveux longs blonds tombant sur ses épaules vit l'étoile scintillante et frêle...
''Viens avec moi dit la jolie fée...
Veux-tu m'accompagner retrouver notre frère le SOLEIL ?"
''Bien sûr dit la petite étoile, mais pourquoi voir notre astre préféré ?"
"Comme ça pour rien" répondit la fée entonnant un refrain...
Ce soir la nuit sera noire et on ne me verra pas... alors je peux me distraire un peu... errer dans cet univers...
"Ici le temps n'existe pas'" dit la petite fée blonde vêtue d'une robe verte à paillettes et d'ailes translucides
"Les heures ici ne se comptent pas... on peut faire le tour du monde..."
Elles partirent ensemble souriantes..
Une fée et une étoile pétillantes ..tressautant de nuage en nuage...
''Quelle belle balade sage !!! Notre frère le soleil dort... ne le réveillons pas encore''
La petite fée un peu fatiguée s'assit sur le croissant de lune...
des notes de musique éparpillées sorties de sa voix harmonieuse.
La blondeur de ses cheveux ondulés réfléchissait dans la clarté voluptueuse de la lune rousse...
La petite étoile silencieuse rêvait de sable et de dunes...
"Lève-toi dit-elle soudain... ami soleil va se lever et on ne pourra pas l'embrasser
ses rayons seront bien trop forts'"
Doucement prends-moi la main, SANDRINE la petite fée prit la main tendue de PEGGY la si douce étoile...
"Retrouvons notre chemin perdu...
Le temps ici n'a pas d'importance, mais je voudrais une dernière fois serrer ANTHONY mon soleil contre moi...
Ma petite existence sur terre est presque finie.
Vois mes ailes qui se déchirent lentement"
Heureuses et lumineuses la fée et son étoile partirent triomphantes vers leur avenir
qui les salua gentiment en passant tout près de lui
L'AVENIR dit à la modeste fée
''oui tu n'as plus beaucoup de temps ni d'espace dans cet univers morose fais tes adieux...
L'étoile et le soleil te sauront gré de te laisser partir sereine malgré leur peine... si tu les prépares à ton départ
moins dur sera leur chagrin''
Elles arrivèrent enfin près de lui leur frère tant aimé le soleil... tout surpris de les voir si tôt le matin s'approcha d'elles
''Eh bien vous êtes bien matinales mes amies pourquoi cet accueil si bouleversant ?
ces larmes sur toi ma fée ?
ce sourire triste mon étoile ?
Pourquoi ? Pourquoi ?" et la fée annonça sa fin proche...
''C'est mon destin dit-elle je n'y peux rien ce n'est pas moi qui décide
mais L'AVENIR et il m'a prévenu que j'allais redevenir néant...
et je suis venue vous demander de ne pas pleurer sur mes poussières
que vous étalerez sur le joli jardin de Ninette...
Je la vois elle pleure de l'intérieur, mais elle nous aime et prie pour que cette terre devienne paix à tout jamais
laissons-la rêver ''

Voilà mes trois enfants leurs petits surnoms que je leur donnais !!!

Mon aînée ma fée... ma cadette mon étoile... et mon fils c'est mon soleil...
Mes trois amours
... MA ViE

  Il faudrait vivre ses rêves avant d'avoir trop de regrets
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 667
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0207] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.