Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 192
Invisible : 0
Total : 193
· monthery
13275 membres inscrits

Montréal: 19 oct 23:47:13
Paris: 20 oct 05:47:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Présage d'une fin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myster


Le ciel m'est tombé sur la tête, j'ai des étoiles pleins les yeux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
4 avril 2015
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 22 mars 2016 à 17:12
Modifié:  28 mars 2016 à 10:22 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Je ferme les yeux et seul, je m'imagine
Mais sous mes paupières, ton visage s'imprime,
Se grave. Suis-je atteint d'une cécité?
Car le bonheur est devenu nécessité.
Avec toi, il n'y a plus de place pour les pleurs.
Profiter de la vie, découvrir sa valeur
Bien avant que les cloches annoncent la fin
Et bien avant que, sous la douleur je m'éteins.
Malgré ces temps obscurs, tu as su m'éclairer,
Me guider lorsque je ne savais plus qu'errer.
Pourtant je te déteste, je te hais, cancer
Car ceci est ton nom, toi qui est mon enfer.
Grâce à toi, j'ai appris à vivre et à sourire
Mais aies grâce de moi, je ne veux point mourir.
Ta présence me délivre de toute peine
Et m'emplit grandement d'une indomptable haine.
Dans une semaine, mes yeux resterons clos,
Ce ne sera point pour un besoin de repos.
Le ciel m'ouvre ses bras or je ne sais voler.
Sans fête, je recevrai des fleurs en bouquet.
"Les meilleurs partent les premiers", que fais-je alors?
Je devrais avoir à peine fini d'éclore.
Mes paupières me laissèrent voir les abysses
Où je voudrais cracher sur la mort, l'injustice.
Non, je devrais me comporter tel un bel ange.
Non, je voudrais me déchaîner que je me venge.
Non, je devrais vous apporter du réconfort.
Non, je voudrais tout briser, m'acharner sur mon sort.
Non, je devrais briser seulement mon écorce
Pour me délivrer mais je n'ai que peu de force.
Je voudrais m'emmurer et séquestrer la vie.
Je devrais vouloir séjourner au paradis.
Je peux avoir autant de vœux et de devoirs
Sous peu, je finirai quand même dans le noir.
Alors, pour ne pas partir sans un " au revoir"
Je vous laisse en quelques rimes, cet exutoire.

 
Solveig
Impossible d'afficher l'image
La poesie est la musique du coeur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
252 commentaires
Membre depuis
16 février 2016
Dernière connexion
6 décembre 2017
  Publié: 2 avr 2016 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

Texte fort et puissant.
Impuissant devant cet envahisseur.
Contre lequel on combat.
Plus présent Qu un amant
Plus puissant
Lutter contre lui c est lutter pour la vie.
J ai aimé et compris.

 
The Dreamer Shigeru


Je publie mes anciens poèmes, la plume s'affine avec l'age, du moins je l'espère.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
26 août 2017
Dernière connexion
30 octobre 2019
  Publié: 28 août 2017 à 19:25
Modifié:  28 août 2017 à 19:26 par The Dreamer Shigeru
Citer     Aller en bas de page


Mon dieu que c'est puissant, la façon dont tu imprimes ces pensées dans notre esprit.
J'ai vraiment apprécié ce texte, tout en espérant de tout cœur que tu ne parles pas de toi.
Je te connais à peine mais ne souhaite pas que ça s’arrête si rapidement...
Si c’est un ami à toi je te souhaite bien du courage...
Mais quoiqu'il en soit ces vers ont une beauté qui m'a marqué et fasciné plus encore que tes autres poèmes.
Un gros coup de cœur autant par le message que pars la façon de le dire.

Citation de Myster qui à magnifiquement écrit,
Pourtant je te déteste, je te hais, cancer
Car ceci est ton nom, toi qui est mon enfer.
Grâce à toi, j'ai appris à vivre et à sourire
Mais aies grâce de moi, je ne veux point mourir.



  En vous remerciant pas avances pour tout vos commentaires.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 624
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0201] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.