Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 11
· AIMA
13375 membres inscrits

Montréal: 15 juil 23:51:29
Paris: 16 juil 05:51:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Le Bouffon amoureux #02 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
manusaran
Impossible d'afficher l'image
Je pense autant que je respire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
237 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2014
Dernière connexion
28 juin
  Publié: 24 jan 2016 à 12:51
Modifié:  9 févr à 07:29 par manusaran
Citer     Aller en bas de page

Le Bouffon amoureux



Episode 2 : Direction le château

Il était 3h05 du matin, il pleuvait des cordes et les kidnappeurs engagés par le Roi Albertus I'avaient remplie avec succès leur mission, qui était de trouver leur dernier élève et malheureusement c’était tombé sur Cornelius.
Les kidnappeurs se dépêchèrent de retourner au château le plus vite possible, tellement vite qu’il percutèrent un rocher et réveillèrent le petit Cornelius à l’arrière du chariot, qui était encore sous le choc de cet enlèvement.
Il ne comprenait pas ce qui lui arrivé et avait du mal à identifier l’endroit où il se trouvait, car on lui avait bandé les yeux.
Mais par contre, il entendit une conversation assez intrigante des deux kidnappeurs, qui se trouvaient à l’avant du chariot.
Le conducteur du chariot dit : « Quel temps abominable, j’espère qu’on sera plus payés que prévu ».
Le passager répondit : « Cela m’étonnerait, car 1500 francs pour ce jeune garçon c’est déjà une somme importante, d’autant plus que la marchandise doit être particulière, car les précédents enfants qu’on lui a livrés nous rapportaient seulement 500 francs chacun ».
Le petit Cornelius stupéfait se demanda pourquoi on l’avait kidnappé, mais surtout pour quelle raison il avait plus de valeur que les autres enfants.

  Le rêve et la pensée sont les moteurs de l'humain.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9539 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 4 mai 2018 à 02:39 Citer     Aller en bas de page

bonjour et très bien écrit MANUSARAN,
philosophiquement, le mieux (pour CORNELIUS) est l'ennemie du bien (fait dans ce kidnapping)
que de lectures de pensées en attendant les réelles motivations.
à + de SAM

 
manusaran
Impossible d'afficher l'image
Je pense autant que je respire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
237 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2014
Dernière connexion
28 juin
  Publié: 15 oct 2019 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

La suite est en cours d'écriture

  Le rêve et la pensée sont les moteurs de l'humain.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 732
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0267] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.