Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 177
Invisible : 1
Total : 181
· ori · Cioran
Équipe de gestion
· In Poésie
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 06:58:34
Paris: 31 mars 12:58:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Cache-cache Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 30 août 2014 à 02:47
Modifié:  30 août 2014 à 03:00 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Photo personnelle
le vieux puits chez mes grands parents; De la maison" biscornue" ne reste que des pierres ensevelies sous des tas de ronces



Je suis allée là-bas voir l’ancienne maison,
J’ai dû fermer les yeux pour revivre l’enfance,
Mais tout avait changé, jusqu’à cet horizon,
Troublant désert de pierres aux mirages d’absences.

Un coup de vent du soir a pris tous les parfums,
Là où j’avais vécu d’insouciantes vacances,
La terre s’étranglait d’épineux importuns,
Le puits avait longtemps gagné l’indifférence.

Ce n’est plus qu’en rêvant que je revois encore,
Se tenant par la main mes aïeux qui avancent,
Sur les ruines d’un champ que leur marche ignore,
Aux lèvres leur sourire rayonne d’espérance.

La nostalgie du cœur peut enfoncer ses griffes,
S’accrocher à ces joies qui troublent la pensée,
Lorsque les souvenirs s’animent, ébouriffent
Nos cheveux vieillissants aux portes du passé

En haut de la colline au milieu des grand bois
Je n’irai plus grand-mère, les lauriers sont coupés !
Grand-père je voulais réentendre ta voix,
Cache-cache, un deux trois! Où êtes-vous cachés

  pampille
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 30 août 2014 à 03:05
Modifié:  30 août 2014 à 03:06 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Un bain de jouvence caché dans les pierres de ce vieux puits. Les ronces n'ont pas raison de tes souvenirs, encore visibles, qu'on peut toucher du doigt, grâce à cette belle poésie nostalgique.

Catherine

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
436 poèmes Liste
13811 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 30 août 2014 à 03:47 Citer     Aller en bas de page

Des souvenirs qui prennent vie dans la pierre. Un beau moment...

 
Klafooty
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
499 commentaires
Membre depuis
21 avril 2014
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 30 août 2014 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Une maison est comme un être humain qui, tôt ou tard, retourne à la poussière.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4467 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 30 août 2014 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Joli et tendre poème sur la nostalgie du passé

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16136 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 30 août 2014 à 10:26 Citer     Aller en bas de page

très belle nostalgie

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
5358 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 30 août 2014 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

de la nostalgie si bien contée nous plonge dans notre propre passé, j'ai aimé - merci

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3760 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
25 mars
  Publié: 31 août 2014 à 03:04 Citer     Aller en bas de page


Une belle poésie sur une belle nostalgie... Celle de l'enfance

Je crois que nous avons tous et toutes le souvenir d'une "vieille maison" dans notre coeur
(et j'ai pas marqué "vieux")



Biz

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 31 août 2014 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Un poème superbement écrit touchant par les émotions qu'il dégage, par sa nostalgie et par la description de la vision de cet aujourd’hui et de la vivacité des souvenirs d'hier...

Alex

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22494 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 1er sept 2014 à 02:13 Citer     Aller en bas de page

Tout ce que je ressens tout comme toi quand je retourne " chez moi ", "elle " n'est plus là, pourtant je la sens vivre encore, comme un fantôme du temps passé.
Une merveilleuse et touchante lecture.
Les derniers vers m'ont donné les larmes aux yeux
Merci PAMPILLE
Bises amicales ODE 31 - 17
A faire lire aux enfants
Un coup de coeur

  OM
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 1er sept 2014 à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Nous sommes d’irréductibles sentimentaux mais c'est tellement bon de se souvenir!
Mes amitiés à tous
Pampille

  pampille
dandy d'Hygie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2013
Dernière connexion
14 février
  Publié: 1er sept 2014 à 05:22 Citer     Aller en bas de page

une bien émouvante balade dans le passé.
Amicalement dandy.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14984 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 2 sept 2014 à 15:13 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pampille,

Une très belle mélancolie en ces vers sur l'enfance que j'ai aimé lire
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1215
Réponses: 12
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Sortie au parc (Autres)
Auteur : romain candis
Rosetta Ii (Autres)
Auteur : Capricorne
Le Marcheur (Autres)
Auteur : abad
Nos souvenirs manqués (Lettres ouvertes)
Auteur : Adamantine
Le temps à l'abandon (Tristes)
Auteur : Xenia
(Collectifs)
Auteur :
Dentelles aux doigts... (Poèmes par thèmes)
Auteur : ballandine
L'hôpital (Tristes)
Auteur : John C
Je ne viens plus ici souvent... (Amour)
Auteur : Anna Couleur
Un sourire au bout des doigts (Autres)
Auteur : Lilu
(Tristes)
Auteur :
Abécédaire fantôme (Loufoques)
Auteur : Lacase
Auto-louange (Autres)
Auteur : Catwoman
Paquetage (Amour)
Auteur : Adamantine
De la musique dans la rue (Autres)
Auteur : Xenia

 

 
Cette page a été générée en [0,0674] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.