Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Daniel
13121 membres inscrits

Montréal: 20 nov 19:38:10
Paris: 21 nov 01:38:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2018 (semaine 2) : "Clair-obscur" :: Clair-obscur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 3 juil 2018 à 08:42
Modifié:  3 juil 2018 à 15:29 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Clair-obscur rappelle un concours
Un mois de deux mille dix huit
Les poètes prenaient la fuite
Devant le mal des vers en cours

Un soir de lune réunis
Dans son labyrinthe discret
La muse des chants les punit
De jouer sur un mot secret

Pas du tout clair sans doute obscur
Afin d’être décortiqué
Le mot raidi fut emporté
Dans un hôtel des plus sécures

Je rassemblais tout l’écritoire
Pour un dîner sur la pelouse
Laissant un guet dans le couloir
Ouïr le verdict et le blues

Le mot était mort dans la suite
L’étage pleurait son gagne pain
Et le temps de bonne conduite
Joignait hypocrite ses mains

Ah oui le mot belle question
Provenait de la création
Un verbe je crois conjugué
A l’infini selon le guet

Être !...Depuis les fonds d’argile
L’éclair obscur de la conscience
Grise nos langues et nos babils
Posant la nuit sous sa brillance

 
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
162 commentaires
Membre depuis
3 juin 2018
Dernière connexion
26 juillet
  Publié: 4 juil 2018 à 09:49 Citer     Aller en bas de page

Une poésie qui dégage la richesse d'un mot, et le jeu poétique qu'on peut tirer de lui !

  La joie est la conptine de nos heures
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 24 juil 2018 à 04:04 Citer     Aller en bas de page

Habile texte pour le presque deuil d'un mot.
J'ai beaucoup aimé. Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 318
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.