Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 26
13102 membres inscrits

Montréal: 12 nov 18:07:37
Paris: 13 nov 00:07:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2018 (semaine 1) : "Sonate pour automne" :: Je m'évade Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5106 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 25 juin 2018 à 08:05
Modifié:  27 juin 2018 à 16:44 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Je m’évade avec Ernesto Cortázar, bercé en boucle, par l’envoutante mélodie rose d’automne, je me laisse envahir par cette douce anesthésie. Mon esprit rejoint le vaste domaine de l’art.
Ma première pensée va à la vénus de Mas* bien que sans tête, je la trouve plus sensuelle que la vénus de Milo. Mon assoupissement me renvoie vers Van Gogh, Monet, Picasso… Une nuit étoilée, des coquelicots frissonnants, un vieux guitariste, un masque africain suspendu dans mon salon.

Toutes ces impulsions esthétiques m’éclairent, clarifient mes sentiments, me convient à l’universalité. Mille liens d’humanité, mille beautés partielles ou totales m’enveloppent. Depuis la nuit des temps l’art comble et assemble en perpétuel mouvement, il possède la faculté de communiquer, de relier les hommes dans leurs diversités.

La barbarie consiste à ne pas distinguer l’excellent – GOETHE – Le beau est le sentiment d’une élévation (Ozenfant) – Ce qui fait la noblesse d’une chose, c’est son éternité ! (Léonard de Vinci)

Une voix claire me sort de ma torpeur. Ta sieste ou ta pause comme tu dis est-elle terminée… Avec un grand rire, le jardin attend les mains du poète… Mi-boudeur j’interromps ma sonate d’automne favorite... et je pars désherber!

• La vénus de Mas : Marbre antique trouvé en 1876 au mas d’agenais dans le sud-ouest de la France.
• Eléments de rédaction : courrier de l’Unesco 1961 article de Arcy Hayman

  YD
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5106 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 27 juin 2018 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

M@rselo

Merci de ton passage sur mes lignes, et comme dit ma femme quand elle souhaite que j'aille au jardin il y a culture et culture...les légumes du jardin c'est pas mal aussi!!!

Amitiés

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 23 juil 2018 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ce voyage d'une culture à l'autre.
Il faut dire que je désherbe régulièrement des nombrils de Vénus...
Merci pour ta partition sur le thème.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5106 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 26 juil 2018 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Lacase

merci de ton passage, moi aussi je désherbe des nombrils de vénus,

mais plus beaucoup je désherbe surtout le jardin (rire).

Yvon

  YD
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 17 sept 2018 à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Il y a des évasions qui se font sans qu'on ne bouge, c'est l'esprit qui s'évade pour partir parfois très loin et permettre de magnifiques pensées, dont celles que tu partages ici, qui sont très bien écrites...et ce retour à la réalité, qui semble brutal. Mais c'est sans doute ce qui encourage à de futures évasions.
J'ai aimé cette lecture en prose.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5106 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 19 sept 2018 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Pierre Yves


Merci de ton passage toujours apprécié

Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 434
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0383] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.