Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 353
Invisible : 0
Total : 355
· DeviousF · ode3117
12994 membres inscrits

Montréal: 27 mai 15:22:58
Paris: 27 mai 21:22:58
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Duos improbables (Mai 2018) : 'Le mieux est l’ennemi du bien' :: Lise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
3385 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 18 mai à 08:49
Modifié:  18 mai à 10:34 par Emme
Citer     Aller en bas de page



Lise


Lise s’enlisait sous son imper d’impair
Elle ne le savait pas encore
Mais avec la pression de son père
Le temps qu’elle réalise
Elle était loin du bord
Elle en voulait trop Lise
Il en voulait trop pour Lise

Délassant ses pensées avec difficultés
Dans les vagues sèches de son âme transpirante
Meurtrières sereines, innocentes
Lise avait dû lâcher prise.

Elle ne pouvait rien faire face à la marée
Elle qui se hâtait à toucher l’exception
Lise était trop petite pour l’idéal, trop tassée
Mais elle gardait sans mesure son ambition

Elle ne voyait même pas l’horizon
Qu’elle tendait son bras droit et sa main hésitante
La confiance suspendue, la certitude tremblante
Pour daigner sentir la cime retorse de la perfection

Lise, à présent, étend ses paupières au loin
L'air acclimate et secoue,
Uniquement par à-coups
sa broderie de brises Imprécises.

Ses luminosités sont encore au liant
De mon corps et mon cœur,
éclairant ma vie en émettant sa science
et éveille en scellant
De sa voix un fracas de silences océans

Lise rêve au présent, mais garde un souvenir
De son enfance aux carcans formels ;
Du Bien, du Vrai, du Beau
Qu'elle devait contenir.
Sa sentinelle et ses vassaux . . .
Mais si grande au courant de ses imperfections,
Elle allie la raison aux passions spontanées :
Lise renaît.

La Brune Colombe & Cioran

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
9369 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 18 mai à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Jolie mouture, recherchée, dans vos plumes mêlées, merci à vous

  ISABELLE
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4702 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 mai à 02:18
Modifié:  19 mai à 02:19 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Pas si simple de rentrer dans ce duo mais après deux ou trois lectures... Le beau portait d'une adolescente perdue entre ses idéaux et "le faux col effrayant de son père...*"se dessine en creux.
A priori je voyais votre duo comme improbable mais il ne l'est pas tant que ça. Un vrai plaisir de lecture. Merci à vous deux




* Roman d'Arthur Rimbaud

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1172 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 mai à 03:10 Citer     Aller en bas de page

Merci La Brune Colombe et merci Cioran, pour ce duo soi-disant improbable, mais qui nous marque par sa réussite.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
691 poèmes Liste
21028 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 19 mai à 03:52 Citer     Aller en bas de page

C'est un hasard bienveillant qui vous a réunis dans ce texte très beau.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10411 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 19 mai à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Vous décrivez avec une intime justesse les maux de l'adolescence

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
11908 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 mai à 09:27 Citer     Aller en bas de page

Un poème très beau, qui l'est encore plus après une seconde lecture.
Merci La Brune Colombe d'avoir organisé cette rencontre, ces duos, qui donnent des résultats différents mais tous très intéressants.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
426 poèmes Liste
8224 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: Avant-hier à 02:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Tu as bien fait d'organiser cet événement. Les duos sont parfois étonnant en apparence. Quoique, à vous lire, cela fonctionne parfaitement bien.
Merci beaucoup pour cela.


A bientôt

 
Cioran
Impossible d'afficher l'image
Sa beauté m'est latine, et son verbe latin - sous sa jupe en satin désireuse - lancine ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
161 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2016
Dernière connexion
27 mai
  Publié: Hier à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Merci, copains et copines, de ces retours.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
3385 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: Hier à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Pas si simple de rentrer dans ce duo mais après deux ou trois lectures... Le beau portait d'une adolescente perdue entre ses idéaux et "le faux col effrayant de son père...*"se dessine en creux.
A priori je voyais votre duo comme improbable mais il ne l'est pas tant que ça. Un vrai plaisir de lecture. Merci à vous deux :
* Roman d'Arthur Rimbaud




Merci à toi cher Lacase

Maschoune
Jolie mouture, recherchée, dans vos plumes mêlées, merci à vous

Je te remercie pour ton retour apprécié !

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 137
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0440] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.