Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 577
Invisible : 0
Total : 584
· Andesine · QUOIQOUIJE · Fried · Flora Lynn · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· Allantvers · Catwoman
13164 membres inscrits

Montréal: 29 mai 15:23:34
Paris: 29 mai 21:23:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le miroir du mort Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 11 août 2013 à 12:21
Modifié:  15 août 2013 à 06:07 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page




Je n’y vois que l’ombre de l’ombre que j’y vois,
En ce miroir l’immonde inonde mon émoi
Et mon regard éteint m’atteint et me renvoie
Au mal qui me lancine racine de l’effroi.

Et le cancer me tue et le miroir me ronge…
Et le miroir me tue et le cancer me ronge…

Ce reflet qui succombe ce ne peut être moi,
Camouflet de la tombe pourtant j’ai déjà froid.
Lumière moribonde s’il te plaît oublie-moi,
Jaumière vers la tombe je perds là mon sang-froid.

Et le cancer me tue et le miroir me ronge…
Et le miroir me tue et le cancer me ronge…

Mon Dieu sauve ton fils j’ai peur et prie ton nom,
Sachant pourtant que rien ne m’attend que la mort !
Telle la rose trémière n’est rose que de nom,
Dieu tu n’existes pas demain je serai mort !




  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 11 août 2013 à 12:28 Citer     Aller en bas de page

Voici un texte qui me laisse sur le carreau.
Le style de renvoi, l'effet de miroir retranscrit bien la douleur qui va dans le temps dans le sombre. Le problème tournant sur lui-même.
En espérant que la douleur soit la moins vive possible.
Le sort serait jeté ? J'espère que non !

Catherine

 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4142 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 11 août 2013 à 16:41 Citer     Aller en bas de page

Tristement beau

Merci pour ce partage

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 12 août 2013 à 03:33 Citer     Aller en bas de page

Ouf, me voilà rassurée .

 
Mushouuuu


Si la vie est un passage sur ce passage au moins semons des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
8 commentaires
Membre depuis
30 avril 2010
Dernière connexion
9 juin 2015
  Publié: 12 août 2013 à 07:54 Citer     Aller en bas de page

Excellent

  Je ne pleure pas...C'est la vie qui me brûle les yeux...
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 12 août 2013 à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Un grand plaisir

Merci

JVK

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 12 août 2013 à 09:28
Modifié:  12 août 2013 à 09:33 par Philippe
Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Voici un texte qui me laisse sur le carreau.
Le style de renvoi, l'effet de miroir retranscrit bien la douleur qui va dans le temps dans le sombre. Le problème tournant sur lui-même.
En espérant que la douleur soit la moins vive possible.
Le sort serait jeté ? J'espère que non !

Catherine



Merci beaucoup Catherine, je te rassure, c'est le narrateur qui est condamné, l'auteur n'a fait preuve que d'empathie lors de l'écriture,



Philippe

Citation de ladysatin
Tristement beau

Merci pour ce partage



Merci,



Philippe

Citation de Catwoman
Ouf, me voilà rassurée .





Citation de Mushouuuu
Excellent



Merci beaucoup,

Cordialement,

Philippe

Citation de JVK
Un grand plaisir

Merci

JVK



Merci à vous,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 12 août 2013 à 10:28 Citer     Aller en bas de page

"Et le cancer me tue et le miroir me ronge…
Et le miroir me tue et le cancer me ronge…"...

Un texte qui m'a bouleversé....

C'est ainsi qu'Aout a mortellement blessé mon coeur...

Alexandra

 
Sacha M Franhof

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
142 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2012
Dernière connexion
31 octobre 2016
  Publié: 14 août 2013 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 15 août 2013 à 20:43 Citer     Aller en bas de page



Oups.. Peut-être n'aurais-je pas dû passer par là...très trop frais encore cette maladie qui a touchée une de mes amies sept années durant qui vient de nous quitter et quand je lis ce mot cancer, cela me bouleverse...

Ceci dit un beau poème au miroir sombre


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 16 août 2013 à 07:16
Modifié:  16 août 2013 à 07:25 par Philippe
Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
"Et le cancer me tue et le miroir me ronge…
Et le miroir me tue et le cancer me ronge…"...

Un texte qui m'a bouleversé....

C'est ainsi qu'Aout a mortellement blessé mon coeur...

Alexandra



Merci Alex,

Désolé de faire ressurgir de douloureux souvenirs

Amitiés,

philippe



Citation de Sacha M Franhof
Très beau texte.



Merci,

Cordialement,

Philippe

Citation de sybilla


Oups.. Peut-être n'aurais-je pas dû passer par là...très trop frais encore cette maladie qui a touchée une de mes amies sept années durant qui vient de nous quitter et quand je lis ce mot cancer, cela me bouleverse...

Ceci dit un beau poème au miroir sombre


Amitiés

Sybilla



Non en effet, ce n'est pas le meilleur moment pour lire ce genre de texte,

il faut laisser le temps au temps,

Amitiés,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 783
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0610] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.