Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 329
Invisible : 0
Total : 329
12945 membres inscrits

Montréal: 22 nov 00:48:50
Paris: 22 nov 06:48:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: L'atelier Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LeVentQuiSeLève


Faut dire qu´elle était belle Et ... je ne suis pas beau...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
24 commentaires
Membre depuis
16 août 2013
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 21 sept 2013 à 06:49
Modifié:  22 sept 2016 à 14:42 par LeVentQuiSeLève
Citer     Aller en bas de page



L’atelier




Jour de labeur et de fantaisie.
Temps si rare et si court,
Où se retrouvent les gemmeurs
Habitués et amateurs.
Les audacieux agrafent des toiles, les autres détachent un Canson.
Les uns n’ont jamais cessé de dessiner depuis leur 4 ans, les autres
Ont du mal à commencer.
Le silence est d’or
Concentration, camaraderie

Le crayon est aride et la couleur est gaie

Le pastel poudroie, se répand au sol.
Quel plaisir d’étaler cette matière avec les doigts !
L’effet qui en résulte : mollesse des aplats légèrement dégradés.

La peinture est épaisse : secouez-là !
Le pinceau crisse sur le papier : trop sec !
Les sujets me manquent. La couleur occupe toute mon œuvre.
Lumière des jaunes qui éclaircissent les fonds,
Allégresse des rouges qui réveillent nos sens,
Délicatesse des blancs qui reposent le regard.

La richesse ici est grande :
Les semis de fleurs, les carreaux, les arabesques,
Parent les fonds soigneusement préparés.
Les extra terrestres, les pokemons, les pancartes farfelues dansent la passion,
L’inspiration et la patience, entraînant dans leur ronde
Des femmes nues girondes et amoureuses.
Les toiles s’empilent en hauteur, les dessins glissent par terre.

Angoisse de la feuille blanche
Détermination du geste
Étonnement devant les compliments
Fierté ou désintérêt devant le résultat
L’artiste qui apparaît. Lentement.

  J´aime tout, malgré mon air de rien..... Tout toucher tant que ça m´fait du bien. - Enzo Enzo
vincperr
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2013
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 22 sept 2013 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

Cela est justement bien ressenti.
Bravo !!!

  vincperr
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
19376 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 25 sept 2013 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

C'est déjà de l'art, j'ai bien aimé...La suite se fera tout en couleurs et en douceur avec de l'amour et de la persévérance
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 263
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0277] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.