Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 395
Invisible : 0
Total : 401
· Romuald Augustin · Lykan · ode3117 · Simploïd
Équipe de gestion
· Maschoune · Ashimati
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 14:56:56
Paris: 28 sept 20:56:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2017 (semaine 8) : "Le temps de l'oubli" :: Hier encore Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 22 août 2017 à 16:59
Modifié:  27 août 2017 à 03:40 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page



Hier j’avais vingt ans,
J’imaginais ma vie parée de mille couleurs,
Vivant d’amour et d’eau fraiche, te tenant par la main.

Hier j’avais vingt ans,
Je voyais déjà venir le travail, et la vie d’adulte,
Je rêvais de partir, de découvrir le monde.

Hier j’avais trente ans,
Je faisais des soirées posées, avec des amis de toujours,
J’imaginais qu’enfin, je pourrais être heureuse de vivre simpl’ment.

Hier j’avais trente ans,
Je regardais avec nostalgie les clips de ma jeunesse,
En buvant un chablis, assise au bord de ma fenêtre.

Hier j’avais encore le goût de tes lèvres sur les miennes,
Le souvenir du toucher de ta main, de la douceur de ta peau,
Les nuits folles de ma jeunesse, je les ai passées à t’aimer.
Hier j’avais encore la manie de tout consigner, le bon comme le mauvais,
L’envie de me lever chaque jour comme si je vivais mon dernier,
Le courage d’affronter le temps, celui qui frappe, celui qui marque.

Hier j’avais encore…
Mes souvenirs, mon avenir,
Mes peurs et joies, mes larmes et rires.
Hier j’avais encore…
Le goût de la vie pour ce qu’elle est,
Et le bonheur de me savoir aimée..

Ce matin, je ne sais plus qui je suis.

  ZZ
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
17 août
  Publié: 23 août 2017 à 19:04 Citer     Aller en bas de page

(Le début me rappelle un mélange entre "20 ans" de P. Bachelet et "Hier encore" de C. Aznavour
"En ce temps là j'avais 20 ans, sur la télé en noir et blanc")

Quant au fond plus précisément, la fin est très touchante :
le goût de la vie, pourquoi, mais surtout comment,
quand la source majeure du besoin assouvi était la présence d'une autre personne.
Alors où sont passés les besoins, les sains et vrais...

On se construit, re-construit, s'édifie, par petits bouts, autant que nécessaires,
pour s'approcher de soi un peu plus, le meilleur chemin pour mieux s'ouvrir aux autres,
il me semble.

Courage, le temps fait des miracles, lorsqu'on le laisse faire son œuvre.
On pourrait presque dire : dans l'horloge du cœur, à mi-chemin entre les larmes et la joie, j'ai trouvé l'aile et volonté d'un courage.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 24 août 2017 à 01:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ossette,
la vie ne s'arrête pas à 20 ni à 30 ans, d'autres moments heureux viendront et te feront retrouver ton identité.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 25 août 2017 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Hubix-Jeee,

Un bilan oui, pas forcément le mien, mais un bilan c'est certain.
Merci d'avoir voyager avec moi

Amitiés,
Ossette


Pichardin,
La vie ne s'arrête pas en effet, et j'attends avec impatience tout ce qui s'annonce, ou s'annoncera !
J'aime la vie

Amicalement,
Ossette


Brin d'harmonie,

J'adore la chanson d'Aznavour, elle me transporte tellement !
Plus que la forme (qui est un test en quelque sorte) c'est effectivement le fond qui m'a en premier "guider" dans ce poème.
En entendant des gens parlés, des sentiments revivre avec des albums photos etc j'ai eue l'idée et puis pouf !
Et je crois fermement que le temps, s'il n'efface rien, atténue cependant de beaucoup la douleur de certains moments, ou au contraire permet de conserver la joie plus longtemps.
La mémoire est précieuse...

Je trouve ta dernière phrase magnifique...

Amitiés,
Ossette

  ZZ
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12495 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 27 août 2017 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

C'est en quelque sorte l'histoire de la Vie
que tu contes ici avec talent

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 27 août 2017 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Maschoune,

Merci pour ton compliment !
L'histoire de la vie oui oui, mais j'espère que tout ne sera pas regrets quand viendra l'heure du bilan =p

Amitiés,
Ossette

  ZZ
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
513 poèmes Liste
23495 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 9 oct 2017 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

Un poème très délicat, superbement conté.
Parfois on ne sait plus, mais toi tu m'as fortement émue
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
21 août
  Publié: 11 oct 2017 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

ode3117,

Merci pour tes compliments qui me vont droit au cœur.

Bises,
Zoé

  ZZ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 732
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0313] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.