Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 318
Invisible : 0
Total : 322
· ami_des_vers · Flora Lynn · Tychilios
Équipe de gestion
· Allantvers
13164 membres inscrits

Montréal: 29 mai 16:41:06
Paris: 29 mai 22:41:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Dans les erreurs du passé toujours l'on baigne! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 7 sept 2013 à 12:38
Modifié:  7 sept 2013 à 12:42 par Philippe
Citer     Aller en bas de page




Astérion, roi de Crète, étant mort sans enfants, l’on refusa Minos pour le poste vacant !
Celui-ci, écorché, se dit des dieux venant, ses prières seraient vœux, les dieux les exauçant.
Il ose implorer au dieu Poséidon, un beau taureau crétois, superbe animal blanc !
Qu’il lui sacrifierait, honorant par ce don, le dieu des tremblements, des sources et océans.

Pour n’avoir sacrifié au dieu au crin d’azur, le superbe taureau qu’il lui avait offert
Minos, roi des Crétois, connut la démesure, d’un dieu mis en colère par un traître en affaire.
Le maître des chevaux, ici en fait un drame, il rend de rage fou la bête atrabilaire
Qui ravage et répand en Crète bien des larmes, parmi les Minoens soumis à ses colères

Et le vieux de la mer encore plus loin pousse, sa folle vengeance par un tour bien mesquin
C’est un drôle d’amour qu’il fait naître en l’épouse de Minos qui s’éprend ainsi dudit bovin.
L’architecte Dédale lui offrit son concours et créa tout en bois un animal faquin,
Creux pour que puisse la reine se glisser en l’atour et ainsi par ces charmes soit engrossée enfin.

Le fruit de ces amours fut le vil Minotaure, rapidement cloîtré en un labyrinthe
Lui aussi dessiné par Dédale aux doigts d’or, où Astérion à sortir ne peut et s’éreinte.
Tous les neuf ans pourtant, sept jeunes hommes et filles en sacrifice étaient livrés aux étreintes
De la chose bestiale qui jamais ne vacille, en expiation d’un crime d’Androgée la complainte

Jusqu’à ce jour béni où Thésée fut choisi pour être aussi livré à la bête en furie,
En arrivant en Crète il rencontre la fille de Minos, dite Ariane, amoureuse de lui,
Elle lui offre une bobine de fil afin qu’il puisse retrouver son chemin s’il au combat survit,
Et ce fut ainsi fait, il avait l’artifice et revint victorieux en bateau au pays.

Hélas Thésée n’a point de tête et oublie tout ; à Naxos c’est Ariane qu’il laisse endormie,
Puis oubliant l’accord conclu avec Egée, il ne change point ses voiles et cause une tragédie,
Son père croyant vaincu son fils, le bien-aimé, se jette des remparts d’où son retour épie,
Mais c’est grâce à ces faits qu’aujourd’hui, jolie dame, c’est bien en mer Egée qu’un beau grec vous convie!






  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 7 sept 2013 à 13:34 Citer     Aller en bas de page

Voilà une révision qui me plaît Bravo quel souffle
Mais entre nous tant de sang fut versé que je m'étonne qu'au lieu d'Egée ce ne soit la mer rouge.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 8 sept 2013 à 02:24 Citer     Aller en bas de page

Merci de cette révision qui n'a rien de scolaire !
Catherine

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 8 sept 2013 à 14:47 Citer     Aller en bas de page

Je suis, comme toi, passionnée par cette histoire et par tant d'autres de la mythologie grecque, et tu sais la transmettre avec beaucoup d'élégance. J'ai été ravie de la retrouver à travers tes mots...et la fin est délicieuse.
Amitiés
Blottie

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 11 sept 2013 à 01:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Voilà une révision qui me plaît Bravo quel souffle
Mais entre nous tant de sang fut versé que je m'étonne qu'au lieu d'Egée ce ne soit la mer rouge.



C'était déjà pris



Philippe

Citation de Pétale..
J'ai aimé !

Merci Philgood



Merci,

Philippe

Citation de Catwoman
Merci de cette révision qui n'a rien de scolaire !
Catherine



Merci,



Philippe

Citation de Blottie
Je suis, comme toi, passionnée par cette histoire et par tant d'autres de la mythologie grecque, et tu sais la transmettre avec beaucoup d'élégance. J'ai été ravie de la retrouver à travers tes mots...et la fin est délicieuse.
Amitiés
Blottie



C'est une source intarissable de poème...



Philippe

Citation de Saphariel
Très beau voyage en un autre temps, un autre lieu... passionnant...

Saphariel



Merci,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 815
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0549] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.