Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 326
Invisible : 0
Total : 326
12945 membres inscrits

Montréal: 22 nov 00:46:24
Paris: 22 nov 06:46:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Emmitouflée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LeVentQuiSeLève


Faut dire qu´elle était belle Et ... je ne suis pas beau...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
24 commentaires
Membre depuis
16 août 2013
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 7 sept 2013 à 03:59
Modifié:  8 jan 2014 à 13:59 par LeVentQuiSeLève
Citer     Aller en bas de page




Emmitouflée
- Ode à la laine -


Belle dispensatrice de présents hiémaux
Au minois rosi par la gêne et la gentillesse,
Aux yeux rieurs enfouis sous de fines mèches brunes,
Plantée devant la vitrine du magasin.

Ton bonnet de laine canine grège ou caramel
Enfoncé jusqu’au front,
Abritant le regard sous un pompon
Renchérissant aux mouvements de la tête,
Te donne un air comique et donne envie de le toucher

Le lourd cache-nez à grosse maille bleu ardoise étouffant la voix
Semble dissimuler tes intentions.

Ton col roulé évasé, généreusement ouvert,
En haut d’un pull d’alpaga dru à carreaux aux tons froids,
Aux torons superbes, ceps enlaçant le tronc,
Aux manches raglan longues,
Aux côtes serrées et larges,
Laisse deviner ton corps si attirant.

Je te vois patienter sur le trottoir,
Ton pardessus de laine bouillie
A la doublure rouge bordeaux boutonnée,
Piqueté de grésil,
Entrouvert sur le sous-pull de shetland bleu roi
Dépassant sous le tricot.

Puis tu t’élances et traverses la rue vivement.
Les plis de ton pantalon de feutrine ample zigzaguent.
Tes pas évitent les trous d’eau dans la neige fondante,
Préservant l’éclat de tes bottines noires doublées
De laine angora blanche.

Dans tes mains protégées par des mitaines bariolées découvrant les doigts gourds,
Tu tiens les plus gros paquets. Les autres sont dans le sac de raphia roux, en bandoulière.
L’empressement fait glisser le sac et tu le remontes sur l’épaule délicatement.
Passant au coin d’un café, tu abaisses l’enroulement de ton écharpe pour sourire au garçon,
Et tu entres sous la terrasse chauffée.

Qu’il doit être doux d’être dans tes bras !

Que j’aime cette matière
Protectrice et noble qui nous vêt
Qui attire le regard
S’imprègne des parfums
Et retient la chaleur

  J´aime tout, malgré mon air de rien..... Tout toucher tant que ça m´fait du bien. - Enzo Enzo
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17162 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 13 sept 2013 à 14:27
Modifié:  13 sept 2013 à 14:28 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

J ai corrigé "rosit" par "rosi" et "gène" par "gêne"

Parenthèse faite j aime beaucoup ton hommage à la laine .. Dommage que ma peau ne supporte que celle en cachemire !

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 356
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0270] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.