Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 179
Invisible : 0
Total : 181
· Y.D · monthery
13173 membres inscrits

Montréal: 3 juin 11:40:28
Paris: 3 juin 17:40:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'oeuf Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 25 août 2013 à 08:57 Citer     Aller en bas de page




Ô douce et frêle vie qui cachée en ce fort
De mes soins, les meilleurs, et de ta ferme envie
D’ici-bas parmi nous, de vivre et grandir,
J’émets le bel espoir de te voir paraître.

Je suis là et si las de l’être, voilà mon sort
Te voir apparaître, croire à ta survie
Si je te perds je meurs, autant que toi raidir !
Mais j’émets le bel espoir de te voir naître.

Ô mon frère mon ami mon petit ange
Te voilà ici, enfin, le cou sur le billot
Et c’est cela qui me rappelle ta naissance
Lorsque j’avais l’espoir que l’œuf devint pouillot.

Car ta mort est ma vie et rien ne me dérange
De t’avoir mené ainsi de l’œuf à mon fourneau
Et j’ai le doux espoir qu’à midi je mange
Un bien tendre poulet arrosé de pinot.


L’avenir est un œuf couvé.




  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 25 août 2013 à 09:20 Citer     Aller en bas de page



JVK

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 25 août 2013 à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de JVK


JVK



Merci



Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 26 août 2013 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

J'aime toujours !

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 26 août 2013 à 09:15
Modifié:  26 août 2013 à 09:15 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Superbe écriture et poème où un peu de dérision apparaît...


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 27 août 2013 à 15:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de JVK
J'aime toujours !



ben, moi aussi ;-)

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 27 août 2013 à 15:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla

Superbe écriture et poème où un peu de dérision apparaît...


Amitiés

Sybilla



Merci,

Amitiés,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 29 août 2013 à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Du pinot oui, mais je préfère le pineau des charentes...
L'avenir est un oeuf couvé et devient un coq laid, ou une poule hard.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 29 août 2013 à 17:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Du pinot oui, mais je préfère le pineau des charentes...
L'avenir est un oeuf couvé et devient un coq laid, ou une poule hard.
Bien amicalement ODE 31 - 17



Ici aussi, ma partie préférée, c'est la cuisse mmmmmh les poulettes et leurs cuisses...



Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 609
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0423] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.