Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 674
Invisible : 0
Total : 677
· ami_des_vers · Flora Lynn · Fried
13164 membres inscrits

Montréal: 29 mai 16:03:35
Paris: 29 mai 22:03:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Disgrâce Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 13 juil 2013 à 14:28
Modifié:  14 juil 2013 à 03:32 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page





J’ai entendu, un jour d’été, le temps perdu
Sonner le glas, du court printemps de ta beauté.

Si j’avais su que ce passé, de j’aurais dû,
Ressurgirait mettant à mal ma loyauté,
J’aurais gardé chaque moment de nos vingt ans
Au plus profond du sablier des vœux brisés.

Pas un instant pourtant tu n’as, cœur éperdu,
Démérité… Mais ton éclat s’est envolé !

L’amour n’est pas ce souffle froid, j’ai d’autres plans
Pour toi, pour moi, nos cœurs ne sont vieux et brisés
Que par défaut d’amour passion, c’est entendu
Séparons-nous !… Et là, Hela s’est envolée.





  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 17 juil 2013 à 13:41 Citer     Aller en bas de page

Magnifique tout simplement. Je me laisse emporter. Ton poème est d'une très grande limpidité même si le thème est glacé, ça a le pouvoir d'être beau. . Cyclone de mots auquel je ne m'attendais pas.

Merci

JVK

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 18 juil 2013 à 13:13
Modifié:  26 juil 2013 à 00:55 par Philippe
Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pour ce beau commentaire

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 28 juil 2013 à 02:47 Citer     Aller en bas de page

Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu des alexandrins romantiques (au sens rythmique du terme). Et il y a un jeu intéressant dans la disposition des rimes (mais je sais pas si c'est voulu d'avoir deux fois "brisés")...

Le thème, lui, n'est pas nouveau, mais ça ne me dérange pas.

Étrangement, je ne le trouve pas triste ou souffrant (sauf de n'avoir garder l'amour-passion - mais la passion a des feux capricieux), mais plutôt résigné et acceptant l'inévitable.

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 28 juil 2013 à 07:29
Modifié:  18 sept 2013 à 14:35 par Philippe
Citer     Aller en bas de page

Citation de Eliawe
Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu des alexandrins romantiques (au sens rythmique du terme). Et il y a un jeu intéressant dans la disposition des rimes (mais je sais pas si c'est voulu d'avoir deux fois "brisés")...

Le thème, lui, n'est pas nouveau, mais ça ne me dérange pas.

Étrangement, je ne le trouve pas triste ou souffrant (sauf de n'avoir garder l'amour-passion - mais la passion a des feux capricieux), mais plutôt résigné et acceptant l'inévitable.



J'aime particulièrement cette découpe trimètre des alexandrins, J'ai brisé pour séparer clairement, la longue introduction de la prise de décision, puis de la séparation définitive des personnages, j'use souvent de cet effet dans mes textes, mais il peut être déroutant pour certains lecteurs.
Le thème n'est pas nouveau en effet, comme l'amour et la mort, mais toujours d'actualité...

La fin d'une passion, c'est une petite mort, d'où le coté résigné et inévitable.

Merci pour le commentaire,

Cordialement,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1894 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 29 juil 2013 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

bonjour
j'ai moi aussi goûté le charme du rythme de ce poème,
je me suis quelquefois essayée à cette belle discipline en y prenant plaisir
c'est un beau poème à la mélancolie adoucie par la tournure des vers...

  Critiques acceptées
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre 2019
  Publié: 29 juil 2013 à 08:48
Modifié:  29 juil 2013 à 08:49 par Philippe
Citer     Aller en bas de page

Citation de Xenia
bonjour
j'ai moi aussi goûté le charme du rythme de ce poème,
je me suis quelquefois essayée à cette belle discipline en y prenant plaisir
c'est un beau poème à la mélancolie adoucie par la tournure des vers...



Je suis un adepte de l'alexandrin, sa noblesse me fascine et j'ai toutes les difficultés à ne pas l'utiliser.

Merci pour ce commentaire,

Cordialement,

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 896
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1043] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.