Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 39
13367 membres inscrits

Montréal: 8 juil 20:44:08
Paris: 9 juil 02:44:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Et poc Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 15 oct 2005 à 12:03
Modifié:  25 juil 2010 à 09:18 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Deux tables dans la salle implorent qu'on s'accoude.
La prime a de beaux yeux, deux chandeliers qui boudent,
Quand transparente et nue, la seconde s'exhibe.

La première est en chêne, un vieux chêne massif
De fleurs aux parfums clairs qui étalent, lascifs,
Les souvenirs d'antan que sa consoeur inhibe.

En a-t-elle vraiment ou les dessèche-t-elle,
Tel ce bouquet fané qui gîte sans attelle
Et qui n'existe pas sur sa peau insensible ?

De désordre, aucun signe, aucun brin de poussière
Pour ridiculiser la pose solennelle
Du plastique immobile agressant la lumière.

On n'en peut dire autant de sa folle voisine
Dont les débris épars par pleines caravelles
Déroulent la légende emplissant sa poitrine.

De la danse et des chants ont garni cette table,
Scandés par les pieds fins d'une souple gazelle,
Bien loin du verre aigri servi au connétable.

Il suffit de souffler pour animer les fables,
Qui y colle l'oreille entend son chuchotis
Mais lui n'y entend rien, beugle "meuble vieilli".

Oui, lui, ce vil marchand, cet animal d'étable
Prétend que de la roue l'âge efface le charme,
Le hurle car il croît qu'éventer du vacarme

Le peut rendre crédible ; il me dit "l'autre table
A la côte aux égouts du mauvais goût tendance."
Moi d'asséner : "je prends celle des deux qui danse."

  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18301 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 17 oct 2005 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Je dois saluer le travail à nouveau

Mais j'avoue que l'image et le thème m'ont séduite tout autant.

Quelques écarts de rythmes, des mots difficiles à lire malgré leur forme (je pensais pas autant bloquer sur l'expression 'beugle meuble') mais quelle recherche de sonorité admirable !

Une idée bien plus profonde sur la modernité des objets qu'on pourrait lier à la modernité des moeurs ( qui danserait sur une table en plastique aujourd'hui une choppe de Guiness à la main hein ? )

Bon enfin j'ai bien aimé

Biz
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 18 oct 2005 à 05:05 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi j'aurais pris celle qui danse, magnifique!
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 18 oct 2005 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

merci Vinie, oui c'est un brin expérimental avec le double
sens de "massif" :
chêne massif sans enjambement, massif de fleurs avec
sinon, où les écarts de rythme ? dis-moi que je corrige
sinon je vois que tu as percé l'allégorie, les tables ne
sont qu'un symbole bien sûr

tu me donnes une idée avec la Guiness ... je passerais
bien au pub du coin tantôt.

tchin bisouté,
chimay

==============

merci Patrick, je n'en doute pas, elle se rapproche
plus de ton île magnifique

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 13 avr 2006 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

merci Pascal

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1108
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.