Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 210
Invisible : 0
Total : 211
Équipe de gestion
· Allantvers
13167 membres inscrits

Montréal: 1er juin 02:12:34
Paris: 1er juin 08:12:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La Falaise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 29 août 2012 à 20:04 Citer     Aller en bas de page

La falaise

Perdu dans les serments, au milieu des mensonges
Il lui disait les mots qui arrachent le cœur
En fixant son regard tout au fond de sa peur
Il y mettait le feu, dévorant tous ses songes

Les yeux sur l'horizon, elle regardait les vagues
Qui emportaient au loin ses espoirs et l'amour
Et quand il disparut à la pointe du jour
D'un geste sans regret, elle lui jeta sa bague

Un petit trou dans l'eau, il ne resta plus rien
Il faut tellement peu pour déchirer un lien
Les pieds tout près du bord, elle humait la falaise

Elle prit son envol, oubliant son malaise
Abandonnant enfin tous ces jours de tourment
Libre pour une fois, sans aucun tremblement

Thierry
28 aout 2012

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 30 août 2012 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

"Elle prit son envol, oubliant son malaise
Abandonnant enfin tous ces jours de tourment
Libre pour une fois, sans aucun tremblement"...

C'est toujours très beau et ce texte est prenant par la douleur qui s'en dégage...

merci pour cette belle poésie que tu nous offres...

Alex

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 30 août 2012 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

"Un petit trou dans l'eau, il ne resta plus rien
Il faut tellement peu pour déchirer un lien
Les pieds tout près du bord, elle humait la falaise"...J'isole cette strophe parce que j'en aime les images mais le reste m'a conquis aussi.

Je dois m'éclipser...mais je reviendrai sur cette Falaise.

Amicalement
Riagal.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 30 août 2012 à 14:32
Modifié:  30 août 2012 à 14:35 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Un poème qui me touche beaucoup et peut, il me semble, être interprété de manières différentes.

Elle prit son envol, oubliant son malaise
Abandonnant enfin tous ces jours de tourment
Libre pour une fois, sans aucun tremblement


Un saut dans le vide qui serait le dernier horizon possible ? Un horizon qui donnerait soudain des aîles à la liberté ? Quoi qu'il en soit, il m'a semblé voir un paysage superbe, et dans la douleur de l'amour qui meurt, un élan de vie qui redonne sens.

Blottie

 
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
9 février 2019
  Publié: 30 août 2012 à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Il est triste de retrouver sa liberté dans la mort... Ou peut être, comme dit Blottie, cet envol à un autre sens? J'ai beaucoup aimé ton poème, merci

Amitiés,
Coco

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 2 sept 2012 à 11:22 Citer     Aller en bas de page

C'est bien aussi d'imaginer "envol" dans des sens différents et de voir que l'interprétation est suivant les humeurs de chacun.
merci à tous d'être passé par ici
Amitiés et bises
Thierry

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1247
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0487] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.