Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 19
· Galatea belga
12891 membres inscrits

Montréal: 27 juin 01:24:46
Paris: 27 juin 07:24:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je voudrais être une algue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1197 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 26 juil 2012 à 08:49
Modifié:  21 juin 2013 à 16:59 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page




Je voudrais être une algue



Je voudrais être une algue et me fondre dans l'eau

Je voudrais être un cil, un battement de peau,

Si frêle, transparent, sans corps laid ni corps beau,

Une simple musique, juste un petit tempo.


Bercée par l'océan et sans plus de pensées,

Je me laisserais là tout doucement flotter,

Et je n'aurais plus peur de la vague et du temps,

Je ne chercherais plus, je vivrais simplement.


Car vrai, j'ai trop de larmes et souvent plus la force

De vivre dans un corps dont j'ai cassé l'écorce.

Ma peau est trop à vif et le soleil est dur

Pour les yeux trop ouverts qui regardent l'azur.


Mon ami, mon amour, mon frère, mon matin,

Sitôt que tu n'es plus, me revoilà soudain

Perdue, égarée là, ne sachant plus pourquoi

Ni où s'en va ma vie... Allons, ressaisis-moi !













[font=Georgia][/font]
[size=3][/size]

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
628 poèmes Liste
13875 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 26 juil 2012 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Bercée par l'océan et sans plus de pensées,
Je me laisserais là tout doucement flotter,
Et je n'aurais plus peur de la vague et du temps,
Je ne chercherais plus, je vivrais simplement.


Si vraiment les algues vivent si aisément ...moi aussi charmée par tes vers , je voudrais devenir algue....

Merci...

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
26 février 2016
  Publié: 26 juil 2012 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Comme Galatea, je crois que moi aussi je voudrais devenir une algue

Ton poème m'a offert tant de belles images que j'en rêve encore

Merci pour ce splendide partage,

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 26 juil 2012 à 14:53
Modifié:  26 juil 2012 à 14:55 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page

Je voudrais être une algue
~~~~~

Je voudrais être une algue et me fondre dans l'eau
Je voudrais être un cil, un battement de peau,
Si frêle, transparent, sans corps laid ni corps beau,
Une simple musique, juste un petit tempo.


Joli poème Blottie, que j'ai beaucoup apprécié...

Si par métaphore tu désirais être une algue, cela signifirait que tu as le don "d'ubiquité" Tu te retrouverais entre l'algue verte mortelle, et l'algue comestible.... Laquelle choisirais-tu ?


Mon ami, mon amour, mon frère, mon matin,
Sitôt que tu n'es plus, me revoilà soudain


Tout simplement un grand merci
Amitiés
jac

  jb
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1197 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 26 juil 2012 à 23:18
Modifié:  28 juil 2012 à 09:39 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

A la mer,
Merci pour ce beau commentaire ! J'ai aimé les mots que tu utilises pour parler de ce poème : chavirer, marée, perdu...
Je ne savais pas ce qu'était une salicorne et je me coucherai moins ignorante. Mais il fait si chaud cette nuit que je ne trouve pas le sommeil ; bientôt le jour... Oh comme il doit être bon d'être algue ...
Amitiés !

Galatea,
Je suis sûre qu'entre deux vagues, nous aurions toutes les deux beaucoup à nous dire !
Amitiés

Rabab,
Bienvenue dans les profondeurs ! Très heureuse de t'avoir fait rêver ! Merci à toi d'être là.
Amitiés

Jac,
Je serais tentée naturellement de dire l'algue comestible... l'algue délicieuse même Le problème est quand même qu'elle se fait "bouffer" tandis que la mortelle est épargnée... Hmmm. A méditer...
Il n'y aurait pas une algue intermédiaire ? Et puis, j'ai toujours du mal à choisir !
Je suis contente que ce poème t'ait touché.
Amitiés



Blottie

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3742 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 27 juil 2012 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

Un beau poème qui rafraîchit...
On peut lire à l'envers... du dernier quatrain au premier..
Joli partage...
Amitiés.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1197 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 27 juil 2012 à 04:28 Citer     Aller en bas de page

Sidonie,
Je vois que ton oeil est toujours aussi juste : bien vu !
Je l'avais écrit dans l'autre sens : 4-3-1-2 et l'ai changé ensuite !
Merci de me lire encore !

Anne

 
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15392 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 28 juil 2012 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

"Car vrai, j'ai trop de larmes et souvent plus la force
De vivre dans un corps dont j'ai cassé l'écorce.
Ma peau est trop à vif et le soleil est dur
Pour les yeux trop ouverts qui regardent l'azur."...

C'est très beau et ça me parle beaucoup, beaucoup....

ALEX

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1197 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 28 juil 2012 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Alex !
Blottie

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
15946 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 29 juil 2012 à 10:36
Modifié:  29 juil 2012 à 10:37 par Guid'Ô
Citer     Aller en bas de page

S'il ne s'agissait pas de la rime, j'opterais pour "ressaisis-nous"

mais comme tout le reste compte....quelle poésie !

Madame, votre poésie me plait par l'effet qu'elle me fait .

des

  Tout le monde savait que c'était impossible, puis est arrivé Guido qui ne le savait pas et il l'a fait.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1197 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 30 juil 2012 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

Guid'Ô,
Merci à toi d'être là. Ravie que ce poème t'ait plu !
Amitiés
Blottie

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
17055 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 4 oct 2012 à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Merci j ajoute a mes colliers

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1197 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 14 oct 2012 à 04:13 Citer     Aller en bas de page

Bestiole !
Je suis très touchée que tu ajoutes ce poème à tes colliers. Je ne l'avais pas relu depuis longtemps et je l'aime bien aussi, mais il me rappelle un moment de grande tristesse.

Blottie

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 950
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0683] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.