Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 951
Invisible : 0
Total : 952
· rimarien
13137 membres inscrits

Montréal: 6 avr 23:24:32
Paris: 7 avr 05:24:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le dernier chant de l'été Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 17 sept 2012 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Le dernier chant de l'été

Le temps chante déjà la chanson de l'automne
De l'été qui s'enfuit à travers le vermeil
Il lui faut retourner vers les jours monotones
Mettre son coeur au chaud jusqu'au prochain réveil

Il persévère encor, arpentant les chemins
Caressant tendrement, l'azur de sa lumière
Il mire ses reflets dans l'éther opalin
Quand les files d'oiseaux unifient ciel et terre

Le fond de l'air est doux sur les épaules nues
Par le rai bronze et or du soleil triomphant
Songeur le froid attend que l'éclat diminue
Pour vêtir sans remords son manteau de tyran

Et soudain tout se tait, l'été s'est retiré
Emportant avec lui, le blond des belles choses
Dans le calme des champs, le glas vient de sonner
La mort rousse des fleurs qui se fanent moroses


Laurence Pâté
Le 17 Septembre 2012





  je suis et resterai celle qui t'attends
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 17 sept 2012 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Merci Rousselaure pour ce poème aux nuances automnales... j'adore !

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
705 poèmes Liste
15033 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 17 sept 2012 à 16:17 Citer     Aller en bas de page




J'aime ce chant voilé d'un peu de mélancolie pour une saison qui va s'éteindre...


Merci !
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
9201 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 17 sept 2012 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Comme toi, je préfère la chaleur de l'été, que la morsure du froid. Finement travaillé, j'apprécie les images dévoilées dans ce texte.
Catherine

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 17 sept 2012 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Bien que je n'aime ni voir l'été s'en aller, signe qu'on va bientôt s'enfoncer dans la nuit, ni les arbres nus qui tendent leurs branches tordues vers le ciel, j'ai beaucoup aimé ta façon de raconter les saisons mornes qui vont arriver, et comme le temps est doux, l'été gagne un peu de terrain.
Merci Rousselaure je reviendrais le lire à la froide saison pour patienter.
Amicalement
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 17 sept 2012 à 17:31 Citer     Aller en bas de page



♥ (.°\=/°.) ♥。*.★*Rousselaure*★ 。♥ (.°\=/°.) ♥*

Les quatre saisons peuvent avoir une différence sur l’humeur… Mais elle sont toutes poétiques, preuve en est.

*..'•'....*˛... ViTΛLiC

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 17 sept 2012 à 18:25 Citer     Aller en bas de page

Belle approche de l’automne, des vers qui tourbillonnent comme les feuilles
Enfin, ici il fait encore très beau, on profite bien
Bises
Thierry

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
2592 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 17 sept 2012 à 19:03 Citer     Aller en bas de page

Un percept de l'été du temps de sa longue mort...

J'aime te lire

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 18 sept 2012 à 11:08
Modifié:  18 sept 2012 à 11:08 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

"Et soudain tout se tait, l'été s'est retiré
Emportant avec lui, le blond des belles choses
Dans le calme des champs, le glas vient de sonner
La mort rousse des fleurs qui se fanent moroses"...

C'est une magnifique peinture que tu nous offres là....

Merci....Alex

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 19 sept 2012 à 16:22 Citer     Aller en bas de page


Merci Bernylys. L'été fût de feu, l'automne nous en mettra plein les yeux avec ses couleurs à foison.

Amitiés.


Merci Galatea. L'été peu à peu s'éteint c'est vrai. Une autre saison s'annonce moins clémente certes mais toute aussi belle. Ainsi va le cycle de la nature.

Amitiés.

Merci Catwoman. La chaleur de l'été nous quitte. Avec l'arrivée du froid, nous nous réchaufferons à la chaleur d'un feu de bois.

Amitiés.

Merci Feu. J'aime voir l'été s'attarder comme cette année.

Amitiés.


Merci Vitalic. Que de poèmes autour des saisons! Preuve du temps qui passe à travers elles.

Amitiés.

Merci Ashimati pour ce beau commentaire et ce tourbillon de feuilles et de vers.

Amitiés.

Merci Sienkiewicz de m'avoir lu. Je préfère quand l'été tarde à mourir.

Amitiés.


Merci Alex. La nature à cette époque offre un magnifique spectacle.

Amitiés.

Merci Hubix. Toujours un petit pincement au coeur quand l'été s'en va mais un magnifique florilège de couleurs automnales nous attend . C'est un peu une consolation.

Amitiés.


  je suis et resterai celle qui t'attends
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22531 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 20 sept 2012 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Comme j'aime l'automne, ce délicieux poème m'a comblée.....Les images que tu nous offres font rêver, chaque saison mérite que l'on se penche sur ses beautés.
Merci ROUSSELAURE
Amicalement ODE 31 - 17

  OM
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 22 sept 2012 à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Ode. J'aime aussi cette période de l'année, la transition entre l'été et l'automne et la nature qui commence à changer, en nuances de couleurs chaudes et rousses en contraste bien souvent avec la température de l'extérieure.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 8 oct 2012 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

des vers qui nous font songer à ce que fut l'été, son soleil, sa chaleur...aujourd'hui, il ne fait que pleuvoir chez nous, un vrai temps d'automne qui nous plonge dans le regret...dans les moments de blues, je reviendrais par ici pour me souvenir et réaliser que les saisons passent dans un cycle immuable, et que l'été ne fait que dormir, sans mourir...tu as de forts belles images pour évoquer cette fin de saison et le début d'une autre.
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 20 nov 2012 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Pyc pour ton appréciation.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Celle qui rêve


"Poésie, Ô danger des mots à la dérive..." Aragon
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1737 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
11 novembre 2017
  Publié: 13 déc 2012 à 12:17 Citer     Aller en bas de page

Superbe poème... on sent l'été se retirer, et l'hiver étendre son manteau blanc...


bravo, un coup de cœur !

  Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 14 déc 2012 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce commentaire fort appréciable Celle qui rêve.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1752
Réponses: 15
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Ô cœur de Lola (Amour)
Auteur : Ashimati
J'avais le coeur pris... (Tristes)
Auteur : pyc
Pour Alexandra, en ce jour exceptionnel (Amitié)
Auteur : clovis67
Des vies, des maux, des mots...d'avant ! (pyc et vers cassés (Collectifs)
Auteur : pyc
Toute mon amitié pour Naig... (Acrostiches)
Auteur : pyc
Pensées pour une amie qui a tant souffert... (Tristes)
Auteur : pyc

 

 
Cette page a été générée en [0,0580] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.