Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 240
Invisible : 0
Total : 240
13168 membres inscrits

Montréal: 13 déc 23:26:15
Paris: 14 déc 05:26:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours Janvier/Février 2008- Parodie "Ne me quitte pas" de Brel :: "ne me quitte pas" - texte et chanson de Brel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
17853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 7 jan 2008 à 01:56 Citer     Aller en bas de page

La vidéo de la chanson : Ici


et les paroles :


Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s'oublier
Qui s'enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus
Et le temps perdu
A savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi
Le cœur du bonheur
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Moi je t'offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
Où il ne pleut pas
Je creuserai la terre
Jusqu'après ma mort
Pour couvrir ton corps
D'or et de lumière
Je ferai un domaine
Où l'amour sera roi
Où l'amour sera loi
Où tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je t'inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois
Leurs cœurs s'embraser
Je te raconterai
L'histoire de ce roi
Mort de n'avoir pas
Pu te rencontrer
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
D'un ancien volcan
Qu'on croyait trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu'un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu'un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s'épousent-ils pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je ne vais plus pleurer
Je ne vais plus parler
Je me cacherai là
A te regarder
Danser et sourire
Et à t'écouter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L'ombre de ton ombre
L'ombre de ta main
L'ombre de ton chien
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas.

Paroles et Musique: Jacques Brel 1959

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
JCboy


Chante, ô ma muse, des merveilles au-delà de mes compétences
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
207 commentaires
Membre depuis
27 septembre 2007
Dernière connexion
23 mars 2016
  Publié: 9 jan 2008 à 19:30 Citer     Aller en bas de page

Personellement, je me sens incapable de parodier une telle chanson..surtout en considérant la performance de Brel sur le vidéo.

je ne vois pas comment on peut rendre la chose le moindrement comique ou ridicule..il y a pas grand chose à parodier là dessus.

À mon sens, il aurait été plus simple de prendre une chanson plus légère.

l'idée est bonne mais le choix de la chanson est à reconsidérer..N'êtes vous pas d'accord?

JC.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 10 jan 2008 à 05:16 Citer     Aller en bas de page

c'est pas faux! comme dirait Perceval.

à moins qu'on essaie cela


C'est ici

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 10 jan 2008 à 05:45 Citer     Aller en bas de page

Monsieur Jacques Brel avait de l'humour, non ? Il aurait peut-etre préféré une parodie à une prosternation... Oui, cette chanson est magnifique et le sera toujours, mais pourquoi n'aurait-on pas le droit de l'égratigner un peu ? Ce n'est pas un blasphème...

Sinon je propose : "Week-end" de Lorie.

 
Mississipi2009
Impossible d'afficher l'image
prendre soin de soi, c'est pas se soigner c'est s'autoriser à s'apprecier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
774 commentaires
Membre depuis
6 août 2007
Dernière connexion
4 juin 2017
  Publié: 10 jan 2008 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Puisque je ne suis pas ok avec ce soit disant mauvais choix, autant que je le dise.

Une parodie n'est pas une moquerie, ce n'est pas démolir le texte original donc pourquoi pas .

Et d'ailleurs si certain arrive à faire de l'humour avec cette chanson et bien bravo cela montrera de vrais talents.

Ce choix me plait vraiment.

a bientôt pour lire nos chefs d'oeuvres

Nath

  Nath.
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 10 jan 2008 à 06:41
Modifié:  10 jan 2008 à 06:47 par Del
Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Je ne pense pas que Brel aurait juré après les participants d’un concours poétique sur une de ses oeuvres.
En poésie tant de grand Maître ont joué avec cette forme burlesque :
Il n'est pas obligé de composer, quiconque est gêné peut s'abstenir;..

L'idée que Victor Hugo se faisait de l'œuvre littéraire, celle pour laquelle il s'est battue pendant près de 50 ans est originale : l'œuvre appartient à l'auteur aussi longtemps qu'il vit. Aussitôt après sa mort toutefois elle appartient à la société, elle tombe dans le domaine public, les héritiers n'ont pas de droit sur elle. C'est la raison pour laquelle il laisse, en 1881, par un codicille tout ce qui sera trouvé écrit ou dessiné par lui à la Bibliothèque nationale de France, qui sera un jour la Bibliothèque des États-Unis d'Europe.

Rabelais parodie les chroniques gigantales dans Gargantua (1534) et Cervantès les romans de chevalerie dans Don Quichotte (1605). De son côté, Jorge Luis Borges imagine un Pierre Ménard auteur de Don Quichotte !
Paul Scarron parodie l'Énéide dans Virgile travesti (1648-1652) et Marivaux l'Iliade dans Homère travesti ou l'Iliade en vers burlesques (1717). L'épopée d'Homère subit encore les derniers outrages avec Eugène Labiche dans Une tragédie chez M. Grassot, sans parler d'Offenbach et de sa Belle Hélène (1864),
Dans cette parodie du Cid, Nicolas Boileau prend pour cible le poète Chapelain qui a eu le malheur d'être nommé par Colbert responsable du choix des auteurs pensionnés par le roi.
Boileau s'attira par sa verve à la fois le succès et l'inimitié. Le Chapelain décoiffé (1665), parodie du Cid qu'il composa en collaboration avec son frère Gilles,

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 10 jan 2008 à 06:41
Modifié:  10 jan 2008 à 06:47 par Del
Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Je ne pense pas que Brel aurait juré après les participants d’un concours poétique sur une de ses oeuvres.
En poésie tant de grand Maître ont joué avec cette forme burlesque :
Il n'est pas obligé de composer, quiconque est gêné peut s'abstenir;..

L'idée que Victor Hugo se faisait de l'œuvre littéraire, celle pour laquelle il s'est battue pendant près de 50 ans est originale : l'œuvre appartient à l'auteur aussi longtemps qu'il vit. Aussitôt après sa mort toutefois elle appartient à la société, elle tombe dans le domaine public, les héritiers n'ont pas de droit sur elle. C'est la raison pour laquelle il laisse, en 1881, par un codicille tout ce qui sera trouvé écrit ou dessiné par lui à la Bibliothèque nationale de France, qui sera un jour la Bibliothèque des États-Unis d'Europe.

Rabelais parodie les chroniques gigantales dans Gargantua (1534) et Cervantès les romans de chevalerie dans Don Quichotte (1605). De son côté, Jorge Luis Borges imagine un Pierre Ménard auteur de Don Quichotte !
Paul Scarron parodie l'Énéide dans Virgile travesti (1648-1652) et Marivaux l'Iliade dans Homère travesti ou l'Iliade en vers burlesques (1717). L'épopée d'Homère subit encore les derniers outrages avec Eugène Labiche dans Une tragédie chez M. Grassot, sans parler d'Offenbach et de sa Belle Hélène (1864),
Dans cette parodie du Cid, Nicolas Boileau prend pour cible le poète Chapelain qui a eu le malheur d'être nommé par Colbert responsable du choix des auteurs pensionnés par le roi.
Boileau s'attira par sa verve à la fois le succès et l'inimitié. Le Chapelain décoiffé (1665), parodie du Cid qu'il composa en collaboration avec son frère Gilles,

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Estérak


Qui ne chute jamais ne sait pas rebondir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1162 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 10 jan 2008 à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour ,

J'ai commencer à tenter l'exercice , qui n'est pas facile pour mois car je suis plutôt un adepte du 12 pieds" , et les 4 pieds" donnent une tessiture très particulière à la chanson de Brel qui ne peut être reproduite ... qu'en la chantant , mais , bon , le thème est stimulant et je salue l'initiative .

  Estérak / La Vie n'est pas donnée ... il faut savoir la prendre
JCboy


Chante, ô ma muse, des merveilles au-delà de mes compétences
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
207 commentaires
Membre depuis
27 septembre 2007
Dernière connexion
23 mars 2016
  Publié: 10 jan 2008 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Les premiers écrits sont sortis et je dois dire que les résultats confirment partiellement ce que je pensais.

Il est possible de faire un écrit de bon goût avec cette chanson mais tant qu'à moi, il est impossible de rehausser le texte d'origine ou même de faire un texte qui vaut vraiment la peine d'être lu.

Je préfère prendre mon temps pour écrire un vrai poème, car je ne vois pas içi la possibilité d'en faire un.

c'est mon avis,

JC.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
17853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 10 jan 2008 à 13:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de JCboy
Les premiers écrits sont sortis et je dois dire que les résultats confirment partiellement ce que je pensais.

Il est possible de faire un écrit de bon goût avec cette chanson mais tant qu'à moi, il est impossible de rehausser le texte d'origine ou même de faire un texte qui vaut vraiment la peine d'être lu.

Je préfère prendre mon temps pour écrire un vrai poème, car je ne vois pas içi la possibilité d'en faire un.

c'est mon avis,

JC.




Bonsoir,

Inutile de dire que je suis complètement d'accord avec le raisonnement d'Amandarine et de Flore que je remercie d'avoir su exprimer ce point de vue.

JCBoy, partir sur le postulat qu'une parodie doive "égaler' ou même "surpasser" le texte d'origine c'est passer au travers de la réalité créatrice. En l'occurence, il s'agit beaucoup plus du rythme et de la structure qui nous intéresse dans la chanson de Brel.
Tu n'as sans doute pas lu le règlement sur le concours qui stipule fort clairement qu'aucun phrase complète du texte d'origine ne peut être copiée. Ta remarque sur le plagiat est donc sans fondement.
De plus, te considérer comme visé par ce concours me fait doucement rire. Celui ci s'adresse aux personnes qui désirent y participer. Que tu ne veuilles pas y participer ne regarde que toi. Nous n'allons pas te supplier de t'adonner à ce type d'éxercice.

Il s'agit en effet de TON avis. Inutile d'en tartiner la rubrique.


Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 11 jan 2008 à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Moi je sais que je vais me tenter dans l'humour, pour parodier cette chanson magnifique qui me fout les boules à chaque fois que je l'entends...


C'est dans l'esprit de rendre hommage à ce grand chanteur, et poète avant tout... Et homme...



  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
17853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 jan 2008 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Concernant les doutes au sujet de ce qui est accepté ou non merci de vous reporter à ma dernière réponse dans le sujet posté dans la catégorie nouvelles ICI

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3375
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0635] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.