Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 29
· Lucie Granville · samamuse · Daniel · yaya685
13582 membres inscrits

Montréal: 30 sept 05:19:24
Paris: 30 sept 11:19:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Orage d'été Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 19 juil 2012 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

Orage d'été

En ce jour d'été, chaudement
Le ciel se froisse lentement
Dans le fond sourd, le temps est lourd
L'orage entonne son discours

Un souffle de vent au sommet
Courtise les vents et cyprès
Quand soudain, il file fourbu
L'échine courbée, à l'afflux

De l'amas de nuages gris
Qui dans l'infini en sursis
Annonce l'essor et l'ampleur
Du chaos, des hordes de pleurs

Qui en ces lieux feront pleuvoir
Des cordes d'eau et des flots noirs
Toute la pluie du ciel trempé
Qui peu à peu viendra troubler

Juillet qui se laissait bercer
Sur l'or et la moiteur des prés
Cette impérissable langueur
Dans l'ombre et la grâce des fleurs

Un grand feu électrise l'air
De foudres et de mille éclairs
La plaie du ciel semble grandir
Des tourments ne jamais finir


Laurence Pâté
Le 19 Juillet 2012

  je suis et resterai celle qui t'attends
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
514 poèmes Liste
23505 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 19 juil 2012 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui se veut d'actualité en ce moment, j'aime la façon dont tu décris cette ambiance électrique, avec de belles images, et je me dis que s'il pouvait pleuvoir cette nuit, j'ouvrirais tout grand les fenêtres en me remémorant tes vers......et en humant la fraîcheur que pourrait apporter une pluie tant attendue
En montagne ça " cogne " fort ........
Belle description
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Lullaby


Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
31 mai 2012
Dernière connexion
12 février
  Publié: 19 juil 2012 à 18:30 Citer     Aller en bas de page

Rousselaure,

J'aime les orages ... j'aime les regarder, les sentir ... il y a quelque chose de particulier ...
Merci de ce partage, de ces belles images ... même si en cette période estivale on cherche le soleil, le beau temps ... moi j'aime ces orages d'été.

Amitiés
Lullaby

  Lullaby
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
4167 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 20 juil 2012 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

Joli tout plein Laurence , moi j'aime la pluie
bisous d'été

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 20 juil 2012 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

"Juillet qui se laissait bercer
Sur l'or et la moiteur des prés
Cette impérissable langueur
Dans l'ombre et la grâce des fleurs"

J'aime j'aimeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee magnifique....

Alex ...hop... favori

Alex

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 20 juil 2012 à 14:28 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode. Ton commentaire m'est très agréable.
Amitiés.

Merci Lullaby d'avoir pris le temps de me lire. Merci beaucoup pour la fidélité sous mes vers.

Amitiés.

Merci Lady pour la visite.

Amitiés.

Merci Maori pour cette appréciation.

Amitiés.

Alex. Merci infiniment pour ton enthousiasme et surtout de mettre mon poème dans tes favoris. Je suis très touchée.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1027 poèmes Liste
16595 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 23 juil 2012 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Je n'irais pas jusqu'à dire que je souhaite voir le ciel illustrer ton poème, ayant grandement peur de l'orage...mais je dois avouer que tu dresses un portrait de cette colère des cieux qui est brillamment mené....on a plaisir à te lire, une fois de plus !
Que l'été en cours t'apporte plus de soleil que d'orage en tout cas !
amitiés très sincères.
pyc.

 
Chris-Charmeur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
7522 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 24 juil 2012 à 10:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Rousselaure
Un grand feu électrise l'air
De foudres et de mille éclairs
La plaie du ciel semble grandir
Des tourments ne jamais finir



J'aime beaucoup cette dernière strophe. Elle me rappelle les grands éclairs en haute mer. Ceux-ci sont "géants", impressionnants, des zébrures éblouissantes dans le ciel.
Un contexte gris qui me le fait voir en couleur.

Vitalic.

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 25 juil 2012 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc d'avoir pris plaisir à me lire.

Amitiés.

Merci Vitalic pour ce ressenti.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
3586 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 12 août 2012 à 04:42 Citer     Aller en bas de page

J'adore l'orage. Ici, je retrouve ses naissances, ses bruissements, ses capricieuses lumières pour finir dans un grondement en tonnerre. Un éclair, un coup d'éclat et il est là. Avec dans son sillage, des odeurs d'humus, parfum indéfinissable que le meilleur nez n'a jamais pu composer.
Merci pour ce partage.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 12 août 2012 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Merci Riagalen pour ce commentaire sur l'orage. J'aime aussi cette odeur agréable dans les prés après la pluie.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3238
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0302] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.