Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 415
Invisible : 0
Total : 416
· Tychilios
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 20:43:59
Paris: 26 févr 02:43:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: complètement fauchée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 12 juin 2012 à 01:55 Citer     Aller en bas de page

Complètement fauchée
Après deux ans sans emploi
Laure Ambar sort toute heureuse
De son entretien d’embauche.
Pour rejoindre l’avenue Foch
Elle traverse bien dans les clous :
Ça se résume à quelques bandes blanches peintes au sol
Ce qu’on appelle maladroitement :
Un passage protégé.

Complètement verglacée
La rue est une vraie patinoire
A l’angle de l’épicier Fauchon
Un homme au volant d’une Porsche
Roule à tombeau ouvert vers son nid de débauche :
Ça se résume à une bande de vicieux nantis
Ce qu’on appelle pompeusement :
Un cercle privé.

Laure Ambar et Laurent Barre
Dans la plus parfaite homonymie
Avaient une chance infinitésimale de se rencontrer :
Ça se résume à une seconde, au verre de trop
Ce qu’on appelle communément :
Le vice qui tue.

La patinoire, le coup de patin
La Porsche dérape le verglas sonne
Laurent Barre ce chauffard plein aux as
Roule sur Laure Ambar
Complètement fauchée.

JCE Tianjin 07/06/2012

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 12 juin 2012 à 03:29 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui décrit parfaitement la misère confrontée à l'insolente et insouciante richesse avec, pour conclure chaque strophe, cette pointe d'humour noir qui renforce le propos.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
aristide

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
856 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2007
Dernière connexion
3 janvier 2018
  Publié: 12 juin 2012 à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Après cette brève rencontre est-ce que Laurent Barre se barre ? Et alors Laure, gisant sur le verglas après cette embardée ?
Bravo pour cette fable grinçante, j'ai adoré !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22264 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 février
  Publié: 12 juin 2012 à 05:30
Modifié:  12 juin 2012 à 05:31 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Très subtil poème qui tricote les destins de Laure Ambar et Laurent Barre (neveu de Raymond Barre ou copain de DSK ?).
Espérons que l'accident n'a pas fait passer Laure de vie à trépas et que Laurent tombe amoureux de celle-ci et soigne ses fractures sociales multiples. Ce serait une jolie fin.

Si la fin est tragique, ça se résume à :
Laurent n'est qu'un cochon et la Porsche rit.

Bravo pour ce petit conte moderne.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17996 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 12 juin 2012 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

toujours doué le JC

pourtant la pub de la barre elle dit 'une barre et ça repart'

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 12 juin 2012 à 15:52 Citer     Aller en bas de page

Film muet
images choc
Laure, elle est hardie
mais
Aucun Ambar a du choix pour sa propre fin.
Triste

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22264 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 février
  Publié: 12 juin 2012 à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de FeudeBelt
Film muet
images choc
Laure, elle est hardie
mais
Aucun Ambar a du choix pour sa propre fin.
Triste



Joli !!!!

C'était la blague Car en Barre

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 12 juin 2012 à 17:30 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est qu'une question " d'art gens " de la lpdp, et ce texte est fort bien résumé....Qui peut se résumer en des faits actuels.
Bravo monsieur RIMARIEN.........Comme toujours très à la hauteur........
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 12 juin 2012 à 23:01 Citer     Aller en bas de page

Oulala ya bien du monde au portillon!

Marcel c'est exactement ça, j'ai délibérément choisi un style dépouillé, des phrases lapidaires comme s'il sagissait d'une dépêche AFP, une petite pincée de sel, j'ai essayé de doser car j'ai souvent tendance à en faire un peu trop et le sujet ne s'y prêtait pas, je suis content d'avoir atteint mon objectif ici, de renforcer le propos par un peu d'humour ou/et du cynisme merci à toi

Aristide, ça faisait un bout de temps que nous nous étions croisés, il faudra que j'aille voir si tu as pondu quelques nouvelles nouvelles dont je me délectais à l'époque où nous étions jeunes et beaux
grinçant : c'est exactement comme je le voulais zalors je suis satisfait de ton observation, merci a+

Ah la Porsche rit, je l'avais cassé celle là mais je ne sais plus où!
Aude, désolé de te décevoir mais j'ai été assez clair pour la fin: pas de happy end: complètement fauchée disons doublement: par la Porsche et par la faucheuse. Non mais pour une happy end peaufinons plutôt l 'histoire de ta princesse: Lady Di dissimule six mulets dans son lit! merci d'être passée

Je reviendre plus tard un petit chinois vient me casser les...*. au bureau
amitiés à tout
* les oreilles eh oui , pour moi leur langue c'est du chinois!

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 13 juin 2012 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose


C'était la blague Car en Barre



Aude pour lui car en barre pour elle car en sac

( oui je sais c'est glauque)

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 13 juin 2012 à 08:18 Citer     Aller en bas de page

oh..quelle dure et fatale chute...ça frappe fortement comme texte !
Tu as su jouer avec les prénoms et noms des deux protagonistes....sur qu'en allant vers la richesse, on pourrait voir venir, mais ici clairement, mon coeur va vers cette femme qui n'avait rien, qui était sans doute simple, et pas prétentieuse au volant d'une grosse cylindrée...une lecture qu'on fait une fois, et qu'on continue à se répéter après, en mettant des images dessus !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 13 juin 2012 à 10:42
Modifié:  13 juin 2012 à 23:48 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Ah cette manie de déconnecter les gens alors qu'on est en train de rédiger ses réponses aux commentaires des gentils membres, du coup tous mes coms envolés plus qu'à recommencer, pis y en avait une tartine hein et des réponses aux petits oignons, du coup j'me casse j'vous répondrais à tous demain matin quand vous tous ferez dodo en France.


Cat, avec quel zèle tu as rebondi avec ton affreux beau Barre, bien mieux que la pauvre Laure Ambar qui n’a pu rebondir que sur l’aile droite de la Porsche et hélas pas de rebondissement de dernière minute. Merci de ta visite.

Oui L’Incertaine, un cynisme presque parfait, je dis presque parce que le crime parfait n’existe pas surtout quand il n’y a pas préméditation. Merci d’être passée par ici, en traversant bien dans les clous, c’était plus que parfait !

Ah Vinie, oui, certes mais la pub c’est pour Mars et ce con de Laurent Barre vient de Jupiter et le seul truc de Mars qu’il connaisse c’est sa bière! Merci d’être passée voir le vieux !

Feudebelt, alors là tu as fait très fort : Certes Laure, elle est hardie mais quand même pas autant que Françoise quand Dutronc s’enhardit ! quant à aucun Ambar a du choix tu as raison mais je dirais plutôt Ambar ras du sol ! Ah vi c’est triste et j’en ris, plus con que moi tu meurs maline! Merci de venir faire joujou avec le vieux grincheux .

Oui Ode quelque part une question ‘’d’art gens’’ mais ça aurait pu aussi être un fils Rockfeller qui se fait faucher par un prolo complètement ivre, mon empathie va plutôt vers les gens plus modestes ! merci à toi et rdv bientôt chez les loufoques ou ailleurs.

Et revla Feu qui veut mettre le feu : ‘’Aude pour lui car en Barre pour elle car en sac’’ : en sac Hermes-tique alors et lui le voue-t-on tout de suite aux gémonies

Oh oui Pyc, une chute dans tous les sens du terme, pour moi aussi mon cœur va vers Laure, merci de ta visite, amicalement
et à tous
jc.



 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 15 juin 2012 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

Ah ben le vla dèjà mon ptit timide extraverti
bon blague à part tu as bien cerné le vieux:
La rime ça rime à rien et le rimarien s'arrime à tout
merci de ton vol en rase motte au dessus de mon nid de coucous
amicalement
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 19 juin 2012 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Très heureux de t'entendre Saphariel, ça fait quelques années qu'on se croise et le seul plaisir de lire ta poésie ou d'écouter tes chansons me suffit .

 
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
14 février
  Publié: 22 juin 2012 à 08:27 Citer     Aller en bas de page

rimarien
Bravo et merci. C'est comme çà parfois la vie. Tout va bien et vlan! On prend un grand coup de destin dans la gueule. Haut degré de cynisme, à consommer avec modération.
Daniel

  Daniel
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 23 juin 2012 à 01:46 Citer     Aller en bas de page

Merci Daniel, oui haut cynisme, avec les mots c'est facile d'oser, c'est doser que j'ai toujours eu du mal
amicalement
jc

 
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 14 juil 2012 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Invitée, que dis-je poussée par le grand TUR je ne pouvais ne pas rendre visite au jouisseur de mots qui se permet tant de fantaisie avec la langue... française qui n'a pas son Ah! pareil dentaire pour mordre dans la grammaire... comme dans une pomme mûre

Vous voudrez bien m' excuser de vous avoir fait remonter à la vitesse grand V mais depuis que Lacase m'appelle Jeannie... je ne cesse de m'échapper des sentiers battus..
.bien cordialement Pampille

  pampille
Alhéna

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
21 mai 2012
Dernière connexion
11 juin 2013
  Publié: 14 juil 2012 à 05:14 Citer     Aller en bas de page

féroce Ta verve et ton humour toujours intacts et ces personnages improbables. A force de le lire, on se demande même s'il n'y a pas quelques véritables faits la dessous, je n'ose pas tabler sur une fiction pure.

Un style que je ne t'avais pas vu aborder depuis longtemps. Cela fait plaisir de retrouver des anciens

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 17 août 2012 à 02:02 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jeannie: Il exagère ce Tu-Tur hein: la case en moins et un ptit vélo en plus dans la tête, c'est ça hein, ma fois tant qu'il ne te voit pas en danseuse sans tutu , on ne peut pas en faire un vélo pour si peu Des railleurs il en faut, merci Pampille d'avoir fait cette grimpette à vélo, rien que pour me lire!

Tiens qui que voilà reviendu , tu as fini à l'ENA et c'est pour ça que tu nous reviens

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
3947 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
5 février
  Publié: 17 août 2012 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Terriblement.....terrible !




Quelle lecture !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 17 août 2012 à 11:11 Citer     Aller en bas de page

Je crois qu'il y a eu assez de jeux de mots sur ce texte, le soleil tape comme un lingot sur ma tête^^...alors, excuse, mais je lève mon sous la chape de plomb, pour cet humoristique balade au coeur du NAP...(plus le sujet est délicat, plus le décalage est le bienvenu).

Amicalement
Riagal (ou RA au choix ;-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5795
Réponses: 25
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Amis passeurs, (Amitié)
Auteur : Jeanne
Le secret (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Des Lits de Poésie (avec Xenia) (Collectifs)
Auteur : Lilania
Un café? (Tristes)
Auteur : Xenia
La Corrida (Nouvelles littéraires)
Auteur : Y.D
(Autres)
Auteur :
Les colliers du roi... (Loufoques)
Auteur : Cookiss
Pour quelques rimes (Autres)
Auteur : Xenia
Il y a dans la maison... (Autres)
Auteur : Jean-Louis
Il attendait le bus (Tristes)
Auteur : QUOIQOUIJE
Sous la lune (Autres)
Auteur : Marcel42
une girafe pas complètement hase (Loufoques)
Auteur : rimarien
Gardien de la paix (Autres)
Auteur : marchepascal
Mélopée (Poèmes par thèmes)
Auteur : Celle qui rêve
(Poèmes par thèmes)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,1431] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.