Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 32
· jeromenardi
13581 membres inscrits

Montréal: 29 sept 15:46:24
Paris: 29 sept 21:46:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2016 (semaine 6) : "Black is the color" thème musical :: Açores Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 06:10
Modifié:  2 août 2016 à 14:50 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Quand elle est nue, la roche est noire
En amas de morceaux griffus
Que la mer gifle de sa moire.
Puis elle s’habille et c’est de mousse
Et de fleurs en buissons touffus
Et de prairies en vagues douces.
Nues, les maisons aussi sont noires
Mais elles ont des robes de roses
Pour boire le soleil jusqu’au soir.
Le calme lentement se pose
Et du volcan tombe la brume
Qui, en un baiser, nous arrose.
Alors un chant au loin s’allume
Dans la langue lusitanienne
Qui nous émeut comme l’écume.



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12496 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Quelle délicatesse dans tes vers !!!

C'est très joliment dit

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 06:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Quelle délicatesse dans tes vers !!!

C'est très joliment dit

Merci à toi



Merci Maschoune

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
450 poèmes Liste
14390 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Un joli poème qui nous fait voyager. J'ai aimé.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Un joli poème qui nous fait voyager. J'ai aimé.



Je suis un genre de tour opérator virtuel.

Citation de Lipe
J'ai été trop tenter de passer sur ce basalte et cette brume des Açores que je reconnais bien dans la paix de tes vers.

Je t'offre un bouquet d'hortensias.

@+
lipe



Merci, je lève mon verre de "Terra de Lava" blanc à ta santé.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
23 août 2019
  Publié: 2 août 2016 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Rien que le mot "Açores" fait rêver.... et ton retour en images est à la hauteur.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 13:39
Modifié:  2 août 2016 à 13:44 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,
Très joli poème, "c'Açorces" de l'ordinaire !
Bises
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 2 août 2016 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bethsabée Mucho
Rien que le mot "Açores" fait rêver.... et ton retour en images est à la hauteur.



C'est un archipel que j'ai toujours voulu connaître. Mon attente n'a pas été déçue.
Merci Bethsy

Citation de Pichardin
Bonsoir Aude,
Très joli poème, "c'Açorces" de l'ordinaire !
Bises
Pichardin



Obrigada Pichardin !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 3 août 2016 à 12:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Des Açores souffle un vent chaud qui nous fait grand bien, surtout en Bretagne, pays où il fait toujours beau...

Ton poème contient toute cette chaleur, agréable au regard et doux en musicalité...

Amitiés...

Hubix.



Il ne fait jamais trop chaud ni trop froid là-bas et certains coins ressemblent à la Bretagne, d'autres à la Nouvelle Zélande et d'autres encore au Brésil.
Merci de ta lecture Hubix

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 3 août 2016 à 16:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cioran
C'est bien travaillé Aude, du bon boulot.



Détrompe toi, c'est pas travaillé du tout. J'ai écrit ça tout à trac.
Hé oui, mon Cio-cio, c'est ça la classe.
Je t'aime toujours et je t'embrasse sur le nez.

Au fait ce bac ? Mention ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 4 août 2016 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cioran

Citation de aude
Au fait ce bac ? Mention ?


J'ai eu 19 en littérature en anglais, 16 en philosophie, 14 en espagnol, 16 en anglais et le reste on s'en fout donc une mention mais pas celle espérée ..



Félicitations, tu es un winner. La prochaine fois qu'on se voit, on sable le Champomy.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
3586 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 4 août 2016 à 05:23 Citer     Aller en bas de page

In the Hurry, je me contente de lever une main pr saluer ce bel écrit....

Bises...(tu signes un beau retour, là...;-))...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 5 août 2016 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
In the Hurry, je me contente de lever une main pr saluer ce bel écrit....

Bises...(tu signes un beau retour, là...;-))...
Riaga...



Merci Riaga

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3033 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 5 août 2016 à 07:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude
Voilà un poème qui me donne envie de voyager.
J'adore.
Merci pour ce partage
Christophe

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 5 août 2016 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Bonjour Aude
Voilà un poème qui me donne envie de voyager.
J'adore.
Merci pour ce partage
Christophe



J'espère que tu auras l'occasion d'aller là bas.
Merci Christophe

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
5666 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 7 août 2016 à 02:45 Citer     Aller en bas de page

Belle carte postale et belle inspiration.
J'ai aimé la balade

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 7 août 2016 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Belle carte postale et belle inspiration.
J'ai aimé la balade



L'île changeait tout le temps : on dit là bas que quarte saisons peuvent se succéder en une seule journée. Mais rassure toi, pas de neige

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
613 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er février 2019
  Publié: 7 août 2016 à 09:03 Citer     Aller en bas de page

Je connais les Açores... Par cousine interposée
Elle à une villa à sur São Miguel et y vit trois ou quatre mois par an

J'adore ton texte écrit tout à trac.

Bien à toi
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 9 août 2016 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aalis
Je connais les Açores... Par cousine interposée
Elle à une villa à sur São Miguel et y vit trois ou quatre mois par an

J'adore ton texte écrit tout à trac.

Bien à toi
Aalis



J'étais justement à São Miguel et je comprends qu'on puisse y vivre.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
31 décembre 2019
  Publié: 24 août 2016 à 09:05 Citer     Aller en bas de page

Un voyage en poésie (et quelle poésie) et gratuit en plus !
Que demande le peuple ?

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
22726 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 24 août 2016 à 12:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Idem
Un voyage en poésie (et quelle poésie) et gratuit en plus !
Que demande le peuple ?



Le peuple préfère aller sur les plages surpeuplées d'Espagne et c'est tant mieux pour ces îles.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1083
Réponses: 20
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0492] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.