Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 340
Invisible : 0
Total : 342
Équipe de gestion
· Ashimati · Catwoman
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 14:03:13
Paris: 28 sept 20:03:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Lettres amoureuses (1) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 25 févr 2010 à 11:20
Modifié:  25 févr 2010 à 16:26 par Kaissy Tadrim
Citer     Aller en bas de page

Très chère amie,

Avant que d’autres lettres viennent se lier entre elles, j’aimerais vous dire combien vous écrire ces quelques lignes sont importantes pour moi. Elles sont le souffle apaisant d’un printemps qui tarde à venir, vous écrire me permet de respirer les caresses qui s’effacent lentement de mon souvenir. En vous écrivant j’espère pouvoir redécouvrir cette sensation d’un renouvellement, partant du bout des doigts pour aller vers la naissance des émotions.

J’aimerais vous partager mes rêves, mes égarements loin de cette réalité. Je regarde, ces derniers temps, la pluie tombée par delà la fenêtre. Pourtant lorsque je viens à fermer les yeux, un autre monde se présente à mon regard. Je suis entouré d’ombres lumineuses, formant un voile de mystère quant à ce qui m’entoure. Une musique s’élève doucement, apportant ses secrets et l’écho de voix lointaines. Elles parlent une langue que je ne comprends pas, qui ne s’explique pas. Elles chantent une mélodie vaporeuse et saisissante, elles m’appellent, m’invitent à rejoindre leur chœur. Pourtant je me sens enchaîné, esquisser le moindre pas m’est impossible. Mes doigts se tendent et se pétrifient. Ils glissent sur une surface froide et lisse, un lac gelé et transparent. Les brumes peu à peu s’éclaircissent, le voile s’éloigne, et la fenêtre réapparaît. Dehors les ombres n’ont de visages que le gris de la pluie, mon front posé sur la glace du lac, je regarde le ciel se déchirer en torrent de larmes. Seules me restent les traces d’une mélodie qui se répercute sur mes lèvres, en réponse au silence de la fenêtre. Il ne me reste que l’espoir de pouvoir percer les nuages, pour atteindre le cœur de ce rêve dessiné sur les ailes du vent, celui qui souffle et ravage ma solitude.

Les rêves sont-ils tous aussi inaccessibles ? Je me le demande souvent. Un jour viendra où, en fermant les yeux, la fenêtre s’ouvrira vers un ailleurs sans frontières, sans nuages à l’horizon. Un horizon dont les couleurs forment le plus merveilleux des arcs-en-ciel, là où le gris s’efface devant l’éclat de l’aurore naissante. Ce ne sera plus qu’une éternelle journée, bercée par le velours d’une seule et unique voix. Une voix qui s’est gravée au bout de mes lèvres. Un souvenir murmuré une dernière fois, lorsqu’en un léger battement de cils mes paupières viennent voiler la pluie du dehors.

Chère amie… deux mots qui s’embrassent à merveille, si simplement… un baiser qui dure, doucement… puis lorsque leurs lèvres s’écartent, leur éclat n’est plus le même. Il y a toujours deux mots, mais au sens bien plus profond, une fusion de sentiments…


“Ma chérie“

Affectueusement...

Pascal
22/02/2010

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 25 févr 2010 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

J"ai beaucoup apprécié ma lecture , et je suis toujours enchanté de te lire, encore une fois j'ai lu quelque de très beau, il y a des images dans ton texte que je n'oublierai jamais !

mes amitiés James :

  Membre de la Société des poètes Français.
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 25 févr 2010 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

D'accord avec James. J'ajoute que j'ai aimé l'enchaînement des phrases (généralement courtes), des mots, la ponctuation, le vocabulaire à la fois riche et simple.. bref, un ensemble agréable à lire.
Long le texte? Je ne m'en suis pas aperçu.
Bravo l'artiste, tu continues à m'étonner!

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 26 févr 2010 à 09:59 Citer     Aller en bas de page

James
Ce que j'écris est simple, mais je le fais avec bon nombre de sentiments... les images me viennent de là, ces émotions simples qui surgissent spontanément. Merci d'être toujours aussi fidèle et d'encourager mes envies d'écrire.
Amitiés
Pascal

Kaissy
Tu relèves à merveille, l'une de mes caractéristiques d'écritures (quand ce n'est pas un poème), la ponctuation est souvent présente pour mettre du poids sur un mot ou plusieurs. Je suis content de pouvoir entraîner le lecteur, merci de m'encourager.
Amitiés
Pascal

halentien
C'est gentil à toi de passer et de lire cette simple missive... merci beaucoup pour tes salutations ça fait vraiment plaisir.
Les miennes en retour
Amitiés
Pascal

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 27 févr 2010 à 05:40 Citer     Aller en bas de page

dominique
Merci beaucoup, cela me touche et m'encourage à en écrire d'autre, (j'aimerais en faire un petit recueil, "lettres amoureuses"). Ce n'est qu'un petit moment de lecture, qui peut touché parfois un sentiment plus qu'un autre, il suffira de tomber sur le bon.
Merci encore
Amitiés
Pascal

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9821 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 5 mars 2010 à 07:52 Citer     Aller en bas de page

Pascal

Je me suis laissée emporter par vos mots, une lettre aux sentiments profonds, mélancolique et de questionnements.

Ouvrez la fenêtre cher Pascal et y voir autre chose que des rêves, je vous le souhaite avec tout mon cœur, la réalité peut-être tellement belle...

Bien à vous cher Pascal

Amitiés

Sélénaé

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 12 avr 2010 à 13:27 Citer     Aller en bas de page

Loranne
Je te remercie grandement pour ces mots qui glissent sous cette lettre avec une belle harmonie...
Une lettre écrite avec mes sentiments, et un commentaire faisant de même.
Merci
Amitiés
Pascal

Sélénaé
Je le ferais... j'essayerais de découvrir la beauté de la réalité et non celle du rêve, surtout que la pluie depuis, a cessé...
La mélancolie, une ennemie langoureuse qui m'emporte trop souvent.
Mes amitiés
Pascal

Stephan
Seuls les connaisseurs savent reconnaitre l'entière saveur des sentiments...
Merci beaucoup de ce passage
Amitiés
Pascal

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2141
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0201] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.