Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13241 membres inscrits

Montréal: 30 nov 22:08:53
Paris: 1er déc 04:08:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un cadeau à jamais Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 2 juin 2007 à 08:09
Modifié:  13 nov 2017 à 18:43 par verso
Citer     Aller en bas de page

Un carton blanc glacé
Entouré d’un ruban
Dit mon joli présent
Pourquoi ai-je pensé

A un petit cercueil…

Pour ton anniversaire
Demain à l’hôpital
Un autre coup sévère
Chu tôt matin fatal

Tournait la fête en deuil…

Que j’ai aimé les mois
Où je venais vers toi
Hors des cures vilaines
Chasser l’ennui des peines

D’en rire larme à l’œil…

Vint ce novembre-là
Petites fleurs en mains
Un sourire au-delà
Déposant mon chagrin

Le cadeau sous ses feuilles…

Et dans l’âme un ruban
Comme un châle enlacé
Garde son cœur tout blanc
De soleil damassé

Tant d'amour à mon seuil...




 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 2 juin 2007 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Émue, touchée direct au coeur.

Je dépose quelques fleurs au seuil de ton matin blanc.

Bisous et toutes mes amitiés,


Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 4 juin 2007 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Mariesarah,
Touché à mon tour par ton propre écho. Et pour ton âme et le cadeau de tes fleurs, ma vibrante gratitude. verso

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 4 juin 2007 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

J'aimerais lire plus de toi Verso....
Mais.... la qualité prévaut toujours sur la quantité.

Bisous marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
un ange maladroit


Je t'aime et j'envoie au diable nos adieux...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
727 commentaires
Membre depuis
13 juin 2004
Dernière connexion
16 octobre 2009
  Publié: 7 juin 2007 à 13:11 Citer     Aller en bas de page

Très touché, moi aussi, par ton poème...un joyaux que je nomine !

Amitié Guillaume

  guillaume - un ange maladroit -
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 11 juin 2007 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

merci à vous, Kajak et Ange maladroit pour votre chaleureux partage. Je suis l'humble lecteur de vos lignes émues. verso

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 16 juil 2007 à 16:28 Citer     Aller en bas de page

Merci Encredelanuit de ton passage et d'y laisser ces quelques mots en écho. Touché aussi. verso

Merci Venise pour le bonheur de l'émotion partagée. De la livrer vaut plus que toute nomination. Je t'en remercie néanmoins pour elle. verso

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 17 juil 2007 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

Comme un cadeau qui n'a pu être offert ! Il y avait pourtant tant d'amour à donner !

Peut-être que quelqu'un d'autre en profitera. Le plaisir d'offrir appartiendra toujours aux coeurs généreux !

Amicalement

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 18 juil 2007 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

Merci Andjik de ton passage.
Les circonstances ont fait qu'il fut le dernier et l'ont transmué pour moi en éternel présent. Mais l'amour qu'il résume est celui que j'ai reçu durant toute ma vie et par une grâce étrange et continue, la chance de pouvoir le ressentir chaque jour comme un cadeau vivifiant. verso

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 3 août 2007 à 09:10 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé cette belle lecture
beaucoup d'images

a bientôt te lire
toute mon amitié

james

  Membre de la Société des poètes Français.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 3 août 2007 à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Merci James pour ton commentaire chaleureux. verso

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3072
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0255] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.